vendredi 27 septembre 2013

Étonne John & Léon Ruisselle (2010 The Oignon - 320k)




Partez pas, je vous raconte. J'y étais, écoutez.
En fait l'idée vient d'un proche de John, après avoir fait son show chez Costello et un bœuf avec Léon, il s'était passé quelque chose et son ami lui a proposé de renouveler l'expérience mais sur plusieurs chansons. Dans des conditions live, cool, une seule prise, pas de prise de tête. De la musique quoi.

Pas facile.

Mais finalement ça se fait. John et Bernie prépare quelques titres. Léon de son côté pas en reste.

Rendez vous est pris.

Dans la salle du Fooretam Palace qui date de 1872, un truc qui fleure bon le bois, une estrade. Les deux pianos en face mais décalés pour que Léon et John se regarde.

Quelques copains, comme Jim Keleure au drums...

La salle est vide, juste les employées derrière le bar qui s'affairent.

Léon et John arrive en même temps, poignée de main, pas chaleureux.

Léon se méfie de la Star, saura-t-elle saisir le climat ? John lui est impressionné. Léon, quoi. Bon signe.

Un premier titre, tour de chauffe, honneur à Léon. Sympa, pas davantage.
Un deuxième, John attaque, regarde Léon comme Léon l'espérait, deux musiciens qui vont prendre du bon temps. Détente.

"Hey Ahab" et c'est parti. Dégel, bonnes ondes. Les filles se sont discrètement glissées derrière les micros, elles chaloupent, mais synchro, elles ont du métier.

Ça y est, c'est gagné. John veut plaire et se lâche, il joue, il joue pour les musiciens, il joue avec Léon, il joue pour Léon, Léon revient de loin. Mais l'esprit de la Nouvelle Orléans est sur Léon, le Gospel est sur Léon. Et John et Bernie le savent.

"Gone To Shiloh" Mais! Mais! Mais! c'est Neil Junge que je vois là, lui savait, un vrai chaman musical, sinon, tu penses bien...Il se serait pas déplacé pour Étonne.

Ce que les artistes ne savaient pas et ce que Léon ne voit pas c'est que la salle se remplit lentement. Le public, des connaisseurs entrent sans faire de bruit.

Une communion pareille c'est une fois dans sa vie. John laisse monter l'émotion, je vois bien qu'il est troublé. Lui qui a fréquenté de grands stades, conquis des milliers de spectateurs, se retrouve ému par cette intimité musicale, ces retrouvailles avec la scène sans artifice, sans éclairage autre que la lumière naturelle qui tombe des hauteurs vitrées.

"Never Too Old To Hold Somebody" fait sourire le barman. Le jeu de mot est facile.
Vrai, mais la magie est plus forte que ton ironie Man.

Alors, voilà deux vieux musiciens, qui profitent de ne rien avoir à prouver.

Et moi qui vous raconte des bobards, moi qui revient de la série TREME j'ai envie de croire que je suis près de la vérité, c'est probablement comme ça que cela s'est passé. Forcément.C'est. Oui.

J'ai fait plusieurs écoutes de cette album qui m'a apporté au cœur le même baume que le "No Other" de Gene Clark. Chez moi, être grand compliment.

Merci T Bone !!



001. Elton John And Leon Russell - The Union - Hey Ahab
http://www4.zippyshare.com/v/53681935/file.html
002. Elton John And Leon Russell - The Union - Gone To Shiloh
http://www4.zippyshare.com/v/77899595/file.html
003. Elton John And Leon Russell - The Union - There's No Tomorrow
http://www4.zippyshare.com/v/44824367/file.html
004. Elton John And Leon Russell - The Union - I Should Have Sent Roses
http://www4.zippyshare.com/v/67351681/file.html
005. Elton John And Leon Russell - The Union - Hearts Have Turned To Stone
http://www4.zippyshare.com/v/24942010/file.html
006. Elton John And Leon Russell - The Union - Never Too Old (To Hold Somebody)
http://www4.zippyshare.com/v/27648052/file.html

10 commentaires:

  1. Eh, m'avait vachement botté ce disque.. trouver qqchose de bon chez le binoclard à moumoutte renommé depuis qq décennie est pas une chose facile. Me suis rué sur celui-là.
    Cette pose a dû lui faire le plus grand bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'hésite encore à écouter son dernier - même si c'est grâce à sa sortie que je le connais le UNION - de peur de tout gâcher.
      Mais peut-être en a-t-il tiré davantage qu'une pause, une leçon?

      Supprimer
    2. Faut voir..je vais essayer de trouver son dernier ... euhhh il date de quand ? y'en a pas un qui sort bientot ???
      Je suis sur Blue Movie en ce moment, le disque double LP que j'avais longtemps négligé..étant resté sur la rue de briques jaune pas mal de temps..

      Supprimer
    3. Blue Moves est un bon album que nous avait chroniqué PascalGeorges, tu t'en souviens, c'est comme ça que j'y suis allé d'ailleurs;
      Le dernier vient juste de sortir... Mais je pense que je vais d'abord écouter "Captain & The Kid" qui serait bien l'album auquel je rêvais: La suite de Captain Fantastic

      Supprimer
  2. J'ai écouté, c'est intense... Ah la série Treme, un voyage!!! Et le dernier, j'ai survolé sur le net. Pas mal, mais pas non plus transcendant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour TREME nous attaquons tristement la saison 3, la dernière, c'est qu'on s'attache.
      Le dernier? Le dernier Etlon j'imagine. Dommage alors, surtout si je ressens la même chose. J’espérai au moins un tournant "Cptain Fantastic"....

      Supprimer
  3. Je ne sais pas encore si je vais oser! Allez, Leon ne m'a jamais vraiment déçu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ce n'est pas par hasard, il est l'âme de ce disque et Elton John et Bernie Taupin l'ont bien compris

      Supprimer
  4. L'oignon, ça fait pleurer, non ? Parce que le premier morceau m'a transporté de joie.
    Quand John bétonne et Léon a la truelle, ce n'est pas une union mais une fusion.
    Aller, j'y retourne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu banal de dire que "content que ça te plaise" mais c'est pourtant ça que je pense. Elton aujourd'hui c'est quand même un peu... alors qu'ici, pour mon goût, il prouve avec Bernie taupin que ils savent écrire de bonnes chansons, manque plus que l'envie ...

      Supprimer