dimanche 27 octobre 2013

L'Homme, l'Oeuvre (Le calembour n'est pas ma première qualité)




J'y tenais, je voulais dire tout le plaisir que j'ai pris, que je prends à feuilleter les chroniques de Philippe Manoeuvre dans la collection "La Discothèque Rock Idéale"

Je me suis bien fait avoir, j'avoue. Je l'ai emprunté d'abord à la médiathèque, comme ça, avec même quelques arrières pensées peu sympathiques. Ses passages dans ces TV crochet m'ont fait oublier combien je recherchai ses critiques dans R&F quand j'étais ado.

Entre autre, il m'a fait découvrir Prince,  "Controversy", quand même il savait écouter à l'époque.
J'oubliais les émissions sur le Rock à la TV, des "Métal Hurlants" plutôt jubilatoires.

Donc, j'oubliais.
Donc je feuillette.
Alice Cooper

Comme ça, au hasard, je tombe sur la chronique de "Killer"

Vous êtes nombreux à me l'avoir vanté, mais je ne m'y étais pas trop attardé. Je lis sa présentation et je ressens comme une nécessité. Et voilà que j'aime ce disque. Un échantillon de son "conte" rendu :

"Halo Of Flies" est autrement surprenant, Thème de western tripatouillé à la guitare électrique , basse grondante et voix très Broadway . Incroyable innovation pour l'époque, un des premiers moog jamais enregistrés surgit dans un contexte basse-guitare-batterie . Le morceau est une magnifique jam de groupe, l'auditeur a la sensation que les guitaristes sont inépuisables.
"Desperado" fut le terrain d'un d'une énorme méprise : tous les critiques rock y virent une tentative ratée de chanson western. En fait, c'est l'intense hommage d'Alice Cooper à son héros Jim Morrison. Si on réécoute attentivement, on perçoit plusieurs marques stylistiques indéniablement Doors, un pont à la "Wishful Sinful", des batteries plus Densmore que nature. Le vers final "I'm a Killer, I'm a Clown, I'm a priestess gone to town" est du meilleur Cooper.
001. Alice Cooper - Killer - Halo Of Flies
http://www28.zippyshare.com/v/11598583/file.html
002. Alice Cooper - Killer - Desperado
http://www28.zippyshare.com/v/4856452/file.html
003. The Doors - The Soft Parade [40th Anniversary Mixes] - Wishful Sinful
http://www28.zippyshare.com/v/66427877/file.html


Je marche à fond et du coup je retrouve "mon" Philippe. Je reprends le livre et je décide de m'attarder sur les disques que j'ai laissé passer à l'époque. Car maintenant je sais que je possède l'accompagnement pour les "posséder"

Par exemple, une évocation à Brian Wilson, et je me jette sur le disque de ce sorcier qu'est Todd. Manoeuvre a su déplacer "Something/Anything?" du piédestal où je l'avais mis au profit de "A Wizard, A True Star"
Même si la comparaison à Wilson était davantage technique que mélodique, je me suis fait peut-être avoir mais … Tant mieux.
Le sommet du trip est atteint sur le titre "Just Another Onionhead/DaDa Dali". Dépassant ses maîtres les Beach Boys, Todd prédestine les albums solos de Brian Wilson, mêlant des dizaines de fois sa seule voix en tresses harmoniques.
004. Todd Rundgren - A Wizard, A True Star - Just Another Onionhead-DaDa Dali
http://www28.zippyshare.com/v/93459592/file.html


Et Hawkwind dont je n’appréciais pas ce parti-pris répétitif, a trouvé son champion, et je me suis éclaté à la noirceur flamboyante et électrique de l'album "Doremi Fasol Latido"

A ce stade, le solo foudroyé de "Lord Of Light" indique une issue perdue, celle d'un retour aux confins du blues technoïde hendrixien, saccage sonique , attaque rock trash et salie de scories feed-back. Inspiré par les texte de Reich et Burroughs, Lemmy se met à faire vrombir les cordes de sa Rickenbacker, transformant son instrument en "accumulateur d'orgones"
005. Hawkwind - Doremi Fasol Latido - Lord Of Light
http://www28.zippyshare.com/v/11843764/file.html


Et je retrouve ces fameuses métaphores, délirantes, entraînantes, échappant parfois au sujet, mais pour ma plus grande joie. Sur Sly.
L'auditeur à l'impression de se trouver dans une fête extraordinaire, coincé par un inconnu alcoolique qui déblatère moult incohérences et s'accroche implacablement a ses basques, mélangeant vérités fulgurantes et niaiseries de carte postale dans un brouillard total.
006. Sly & The Family Stone - Higher! Disc 4 (1971-1977) - Spaced Cowboy
http://www28.zippyshare.com/v/35463347/file.html


Chez Lennon, comme pour Brian Wilson, le coup de la référence qui me fait pencher sur une chanson. La référence est vraie mais légère,  j'ai tout de même aimé écouter le titre, donc, bien vue. Parce que moi, Lennon, en général, sur cette période... hein !
Le riff de guitare rappelle les Who et Lennon pose dessus une descente en flamme de son vieux partenaire, les coups sont sauvages : "Le seul truc que tu aies fait c'est Yesterday, depuis tu n'es qu'Another day"
007. John Lennon - Imagine - How Do You Sleep
http://www28.zippyshare.com/v/57522893/file.html


Flamin' Groovies, c'est un peu différent, car les Paps m'ont déjà bien placé cet album dans ma mémoire, mais l'enthousiasme de Manoeuvre est tellement communicatif que je me suis fait dans la foulée le "Teenage Head" et "Sticky Fingers" des Stones. Encouragé que j'étais par ma lecture.
Flamin' Groovies
Qui a écrit le riff de "Teenage Head" ? Est ce Roy Loney ou Cyril Jordan ? En quoi Kim Fowley est-il mêlé à l'affaire ? On sait qu'il manquait à l'album un titre fort... La légende dit que Roy et Cyril longuement travaillé dans leurs chambres d'hôtel avant d'émerger avec cette merveille ultime, un classique, un standard, un morceau que désormais chaque groupe garage pourrait citer comme preuve de son bon goût.
008. The Flamin' Groovies - Teenage Head - Teenage Head
http://www28.zippyshare.com/v/44104875/file.html


Pour Can, il me fallait tout son talent d'Exagerator pour que je daigne enfin écouter et savourer ce groupe de légende. Jusqu'à ce moment je n'avais pu que noter l'étrangeté de leur musique sans bien m'y retrouver.
Can
Pour le deuxième titre, Damo répète durant quatre minutes une incantation unique, sur cette mélopée martienne, guitare et orgue tressent un motif d'une beauté à pleurer. Puis ceci : explosion atomique, cavalcade de chevaliers teutoniques sous l'orage, les éclairs déchirent l'air saturé d'électricité
009. Can - Tago Mago - Mushroom
http://www28.zippyshare.com/v/51252509/file.html
010. Can - Tago Mago - Oh Yeah
http://www28.zippyshare.com/v/44452792/file.html


Un disque vanté de partout, un trop plein dans lequel je n'étais jamais entré avant son tour d'horizon
George Harrison "All Things Must Pass"
Mais c'est encore lorsqu'il retrouve sa guitare chérie que l'Angelo Mysterioso reste le plus fascinant. Il existe, selon une légende invérifiable, une version bootleg de vingt minutes du fameux "Wah-Wah"
011. George Harrison - All Things Must Pass [disc 1] - Wah-Wah
http://www28.zippyshare.com/v/69720118/file.html


Je pourrai encore citer Amon Düül II, Pretty Things, MC5 de "Back in USA", Beefheart, Zappa, Blind Faith etc...


Comme pour les écrivains publiques, j'aimerai lui apporter quelques vinyles que je n'ai pas trop aimés, mais qui sont jugés de haute tenue par d'autres et lui demander de m'en faire l'histoire.
Peut-être qu'il arriverait à m'ouvrir la porte de Wozzeck de Berg.

Pour conclure, laissez moi apporter ce dernier point, ses chroniques sont aussi parsemées de considération sur la qualité sonore des rééditions, ce qui n'est pas complètement inutiles.

Prétexte à ce post, sa conclusion sur un de mes disques live préférés

Tout aussi fâcheux semble le mixage révisionniste des versions CD surveillées par un Tom Dowd. Tout à fait étrangement, les interventions de Duane ont été revues à la baisse (le solo de "Lizbeth Reed" traficoté!) et la basse de Berry Oakley n'est plus la force dominante qui drive le groupe. La disparition des réactions chaleureuses du public réclamant à cor et à cri "Whipping Post" a achevé de convaincre les aficionados de ne se séparer sous aucun prétexte du vinyle original.

Donc j'ai été chercher une version vinyle que je vous présente ici en FLAC ou MP3 apex.

The Allman Brothers Band - The Allman Brothers Band At Fillmore East [Vinyl] FLAC
http://www70.zippyshare.com/v/48141640/file.html
http://www70.zippyshare.com/v/60840713/file.html
http://www70.zippyshare.com/v/65927602/file.html

http://go4up.com/dl/1ikutyrDAevp/TABBafeF.part1.rar
http://go4up.com/dl/1Hs7noOWbo2B/TABBafeF.part2.rar
http://go4up.com/dl/1Ugv13pAURt7/TABBafeF.part3.rar


The Allman Brothers Band - The Allman Brothers Band At Fillmore East [Vinyl] MP3 vbr apex
http://www70.zippyshare.com/v/9369118/file.html
http://go4up.com/dl/1iXdVoJxqOsb/TABBafeM.rar


Mais je pense qu'après sa chronique est sortie la version Deluxe qui de mémoire me semble avoir retrouvé le "son".
Je ne peux plus écouter mes 33t mais j'ai un souvenir gravé du titre beau à pleurer qu'est "In Memory Of Elizabeth Reed" et j'ai l'impression que la version Deluxe est fidèle à mon souvenir.

012. The Allman Brothers Band - The Allman Brothers Band At Fillmore East  [vinyl] - In Memory Of Elizabeth Reed
http://www28.zippyshare.com/v/49748414/file.html

La parole à Philippe Manoeuvre pour une dernière anecdote.

Alors restons en 1971, à l'aube finale qui pointe sur la fin du dernier set. Des cris de surprise et de désespoir accueillent le départ du groupe. Intransigeante, la foule extatique en redemande … Duane revient et se fend de cette touchante explication "Attendez, il est six heures du matin, on a tout enregistré. Vous êtes sur la bande, nous sommes sur la bande. Ce sera notre troisième album, merci"Hilare, le guitariste quitte la scène.

Qui a dit qu'on ne peut pas écrire sur la musique.



lundi 21 octobre 2013

Un problème avec les métadata et le monde s'écroule (Oui, c'est un peu mélo tout ça) RÉSOLU, car Todd, lui... Ecoutez la suite



Bon, ben alors, peut-être que les tag de l'album "That's the Way I Feel Now: A Tribute to Thelonious Monk" sont pas good pour les artistes. Hééé, j'ai dit peut-être.

Donc qui joue ce titre? Joe ou Randy?

001. Randy Weston - That's The Way I Feel Now, A Tribute To Thelonious Monk - 'round Midnight
http://www74.zippyshare.com/v/82233315/file.html

Bon, message à PASCALGEORGES Ce sont mes tags, pas que je sois certains pour Joe, mais le "Four In One" c'est bien de la bidouillerie à la Todd, donc j'ai refait les liens et je reposte avec les bons tag

001. Todd Rundgren - That's The Way I Feel Now, A Tribute To Thelonious Monk - Four In One
http://www19.zippyshare.com/v/4644856/file.html



dimanche 20 octobre 2013

Le temps qui passe, les amis, le temps qui passe



Trop à vous raconter, trop à vous faire entendre ...
Hier j'ai été écouter avec ma môman Charles Dumont qui rendait hommage à Edith Piaf à travers les chansons qu'il lui a écrites.
Finir debout à chanter, disons quasi hurler: "non rien de rien..." fut un chouette moment.

Sinon, Pascal Georges m'a lancé sur l'écoute du "tribute à Monk" par divers artistes qui est plutôt impressionnant d'éclectisme et surtout qui ... Voilà, le fameux temps qui me manque.

Je vous le livre tel quel sans commentaires pour l'instant, pas eu le temps de l'écouter suffisamment et je voulais vous réunir les versions de Monk pour le plaisir de continuer à parler de Monk, à écouter Monk...

J'ai refait les liens, mais c'est chez lui que je l'ai trouvé:

http://musichertz.blogspot.fr/2013/07/thats-way-i-feel-now-tribute-to.html


Et la track list pour ceux qui ne souhaiteraient que faire la modif des tag:

01. Bruce Fowler - Thelonious
02. Nrbq - Little Rootie Tootie
03. Steve Khan - Reflections
04. Doctor John - Blue Monk
05. Carla Bley - Misterioso
06. Barry Harris - Pannonica
07. Was Not Was - Ba-Lue Bolivar Ba-Lues-Are
08. Mark Bingham - Brilliant Corners
09. Steve Lacy - Ask Me Now
10. Sharon Freeman - Monk's Mood
11. Todd Rundgren - Four In One
12. Randy Weston - Functional
13. Steve Lacey, Elvin Jones - Evidence
14. John Zorn - Shuffle Boil
15. Terry Adams - In Walked Bud
16. Shockabilly - Criss Cross
17. Mark Bingham, Brenden Harkein, John Scofield - Jackie-Ing
18. Joe Jacckson - 'Round Midnight
19. Bobby MCferrin, Bob Dorough - Friday The Thirteenth
20. Chris Spedding, Peter Frampton - Work
21. Steve Lacey  - In Walked Bud
22. Steve Slagle, Dr. John - Bye-Ya
23. Steve Lacey, Gil Evans  - Bemsha Swing


Bon à suivre;

Je dois aussi revenir sur les chroniques de P Manoeuvre dont je pense davantage de bien que je ne l'aurai cru. Je pense à "101 disques..."

Toujours mon fil Tiquette et Jazz qui me tient à coeur


Et puis aussi, inattendu, R&F qui a su me brancher sur ce "petit" groupe crâneur, Garage, Rock, Jeune... mais qui m'a fait remonter dans le temps

Garage Rock, Feelies, Stranglers....

Quelques titres, en attendant... tic tac ... en attendant .... que le temps s'arrête.

001. Parquet Courts - Light Up Gold - Donuts Only
http://www66.zippyshare.com/v/68482491/file.html
002. Parquet Courts - Light Up Gold - Yr No Stoner
http://www66.zippyshare.com/v/9527632/file.html
003. Parquet Courts - Light Up Gold - Yonder Is Closer To The Heart
http://www66.zippyshare.com/v/2446239/file.html
004. Parquet Courts - Light Up Gold - Stoned And Starving
http://www66.zippyshare.com/v/4766790/file.html




dimanche 13 octobre 2013

Monk The Lone Genius, Monk the Lonious, Thelonious Monk

Autre chose cette fois.
Reprenant paresseusement mon cours du fleuve jazz, je me retrouve devant ce bathyscaphe imposant mais étroit comme une invitation à la solitude. Une de mes plongées les plus profondes, Ici, il ne s'agira pas de se contenter d'un chouette plan d'eau à peine dérangé par des vents de sérénité.
Ici, on explore.
Monk, avant de m'y mettre, je ne connaissais qu'à travers vos posts. Je n'y avais aucun vrai souvenir à y rattacher, sauf peut-être dans le fin fond de ma mémoire reptilienne quelques échos de "'round Midnight"
Monk, je note, réclame et même accapare mon attention. Il est des moments de distractions où j'ai la sensation d'avoir perdu le fil d'une histoire qui me devient incompréhensible, un peu comme un clignement des yeux sur un sous-titre révélateur. Sa façon de placer des silences entres ses notes, comme si la note silencieuse était tout de même à entendre.

Les notes parfois se distordent, pour secouer l'auditeur, parfois elles hoquettent

Mais si j'en crois "Passeport pour le Jazz" je ne suis pas le seul.
Sur "Brillant Corners," l'album, écoutez le jeu de trompette sur "Bemsha Swing" de Clark Terry, il est comme un enfant perdu autour de deux monstres, Monk & Roach,  qui le promènent, ne le laissant que jouer sa sage partition.

Mais quand je fini pas posséder le truc d'écoute, alors "Pannonica" est un vrai délice. Rollins et Monk jouent de bonheur.

En parlant de bonheur, la rencontre avec Coltrane.
Dans mon parcours je suis impatient, nerveux et intimidé de vous parler de ma découverte de Coltrane, mais j'ai encore le temps.
Avec Monk, c'est encore Coltrane et le Be Bop mais c'est déjà le Coltrane qui absorbe le futurisme de Monk, le Coltrane qui le flambeau en main partira ensuite vers, luis aussi, d'autres horizons inexplorés, et lui aussi, en en laissant nombreux abandonnés sur la rive, sera peu suivi.

Alors, on écoute, on écoute, on écoute... On laisserai bien tomber, mais allez, encore une éco... et soudain, un petit serrement, un frisson, un hémisphère qui daigne enfin se réveiller pour nous offrir ces moments de délices, qui peut-être, nous allongent notre espérance de vie... Allez savoir si nous n'avons pas libéré un hormone de régénérescence ?

 Avant de se quitter, on pense Monk seul et son piano. C'est déjà "Functional" et pour une attente moins douloureuse je vous laisserai bien avec cet album ""Alone In San Francisco"
Pour une écoute encore plus imaginative, il faut savoir qu'il joue sur la scène du Fugazi Hall. Mais sans public, la salle est vide lors de l'enregistrement. Vous sentez le poids du ALONE ?
Imaginez vous dans l'ombre, seul témoin … … … vous pleurez ?

Bien, je demande au maître de me ramener sur un quai et je le laisse disparaître dans ce silence qu'il a décidé d'adopter, sa dernière note ?
Et moi de vous ajouter deux petits films dont un concert, qui m'a aidé à comprendre, un peu. Vous allez voir, c'est idiot, mais sa façon de taper le rythme avec son pied semble remplir un manque pour l'écoute.

Et un numéro du Master Of Jazz, bavard mais éclairant.





001. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume One (1947) - 'round Midnight
http://www52.zippyshare.com/v/71983892/file.html
002. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume One (1947) - Ruby My Dear
http://www52.zippyshare.com/v/73736119/file.html
003. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume One (1947) - Well You Needn't
http://www52.zippyshare.com/v/98361950/file.html
004. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume One (1947) - Off Minor
http://www52.zippyshare.com/v/97226108/file.html
005. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume Two (1952) - Criss Cross
http://www52.zippyshare.com/v/16193278/file.html
006. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume Two (1952) - Eronel
http://www52.zippyshare.com/v/81785278/file.html
007. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume Two (1952) - Straight No Chaser
http://www52.zippyshare.com/v/9282324/file.html




001. Thelonious Monk - Brilliant Corners - Bemsha Swing
http://www46.zippyshare.com/v/28182759/file.html
002. Thelonious Monk - Brilliant Corners - Brilliant Corners
http://www46.zippyshare.com/v/76018881/file.html
003. Thelonious Monk - Brilliant Corners - Pannonica
http://www46.zippyshare.com/v/8708996/file.html







001. Thelonious Monk - Monk's Music - Epistrophy
http://www39.zippyshare.com/v/85296089/file.html
002. Thelonious Monk With John Coltrane - Thelonious Monk With John Coltrane - Ruby, My Dear
http://www39.zippyshare.com/v/86244145/file.html
003. Thelonious Monk With John Coltrane - Thelonious Monk With John Coltrane - Trinkle, Tinkle
http://www39.zippyshare.com/v/43917477/file.html
004. Thelonious Monk With John Coltrane - Thelonious Monk With John Coltrane - Off Minor
http://www39.zippyshare.com/v/97559884/file.html
005. Thelonious Monk With John Coltrane - Thelonious Monk With John Coltrane - Functional
http://www39.zippyshare.com/v/43102537/file.html






001. Thelonious Monk - Alone In San Francisco - Ruby, My Dear
http://www29.zippyshare.com/v/15489115/file.html
002. Thelonious Monk - Alone In San Francisco - Pannonica
http://www29.zippyshare.com/v/51726931/file.html
003. Thelonious Monk - Alone In San Francisco - Remember
http://www29.zippyshare.com/v/92354650/file.html
004. Thelonious Monk - Alone In San Francisco - There's Danger In Your Eyes, Cherie - Take 1
http://www29.zippyshare.com/v/55859812/file.html









jeudi 3 octobre 2013

Mais alors Bill et Allan vous êtes partis faire quoi?

Ha oui, d'accord. Oui, je comprends ce besoin de liberté et enfin le Allan il peut allumer tout les feux d'artifice.
Mon Bill, je t'en avais voulu en 80 à l'achat de "Gradually Going Tornado", je m'étais juré ne jamais suivre la carrière d'un second couteau (pardon, pardon, pardon) sans un peu de talent d'écriture autre que son jeu.
Tu m'avais paru froid et plat comme ... une plaque froide et plate, une vrai galette pour chat en quête de fraîcheur un soir d'été étouffant.
Mais bon, mea culpa. Je vais peut-être même le tenter le "Gradually..."

D'accord l'accès pose le même problème que les disques de Jazz électrique (R..ck... Non, je ne l'ai pas dit) instrumental, une part d'improvisation avec des instruments qui doivent moins au souffle humain que l'acoustique (souffler dans un piano, quoi de plus beau)

Mais j'ai quelques références dans ma boite à outils mémorisable et neuronale. Et le charme opère, à coeur ouvert, il n'y a pas que le cérébral qui est atteint.

Une belle basse ronde. De chouettes thèmes qui finissent par accrocher.

Un Jobson pas rancunier.

Un bon disque quoi

Allez, on écoute

001. Bill Bruford - One Of A Kind - Fainting In Coils
http://www72.zippyshare.com/v/7349466/file.html
002. Bill Bruford - One Of A Kind - Forever Until Sunday
http://www72.zippyshare.com/v/39319508/file.html
003. Bill Bruford - One Of A Kind - The Sahara Of Snow, Pt. 1
http://www72.zippyshare.com/v/52674758/file.html
004. Bill Bruford - One Of A Kind - The Sahara Of Snow, Pt. 2
http://www72.zippyshare.com/v/50381599/file.html





Comme Je suis à Londres ce Week-End ... Quel est le groupe le plus Anglais?


U.K. of course!
Quoi? A part le nom du groupe vous ne voyez pas ce qu'ils ont de typiquement Anglais?
RIEN
Vous avez bien raison, mais le nom c'est déjà pas mal, non?

Et puis je les aime bien les Youki. Surtout après avoir lu (pas encore fini) l'autobiographie de Bruford, je me disais que j'allais rejeter une oreille à la vision différente.

Pas de quoi me faire changer d'avis, mais...

Avant tout, j'ai acheté leur premier, que j'étais à Londres, que j'avais déjà le badge PUNK épinglé à ma veste (ne parlons pas de ma cravate de cuir Noir et.... Jaune, svp)
Oui, mon bon monsieur, j'ai ajouté une goutte de culot à celui de fonder et de sortir un disque de Progressive Rock en 78.
T'as raison, c'est le moment.

Mais il n'y avait pas de raison que je tourne le dos à un genre que j'appréciais toujours, même si je me cachais derrière ma façade de rebelle punk.
Je devais quand même pour mon malheur découvrir que PUNK avait une signification lourde parmi certains jeunes de Londres, plus costaud que moi.
Je me vois encore comme le Coluche et son "I am not White" vendre mon "I am a tourist, I am a tourist"

Bon U.K..
Mes prog à moi c'était surtout King Crimson, Genesis et van Der Graaf (Roxy Music?)

Et entendre la voix de Wetton était déjà un grand panard, Jobson au violon (Viva Roxy?)... Les autres noms je m'en moquais un peu. Bruford, oui je savais mais je m'en foutais.
Note: je devrais avoir honte car j'aimais son jeu de batterie qui m'avais bien scotché sur RED, mais quand on est un vrai dur punk et tout ça...

Et donc à l'écoute, pas déçu du tout, c'était pyrotechnique mais mélodieux, c'était audacieux mais pas sectaire.
Le suivant, Danger Money, gros son, encore plus d'envolée mélotronique (??). J'ai usé et j'use encore la lente mélopée qu'est "Carrying No Cross"

Et aujourd'hui,

Bruford raconte l'anecdote qui intéresse l'auditeur que je suis. Il explique la dissension entre d'un côté Wetton & Jobson et de l'autre Bruford et .... Allan Holdsworth

Merde!! Allan Holdsworth jouait dans le premier UK et ce nom, à l’époque ne me disait rien.

Et Bruford d'expliquer la différence entre Artisan et Artiste, sans méchanceté (C'est pire)

Artisan: Offrir à Devantf ce qu'il attend (Joli votre badge, M. devantf)
Artiste: Faire sa musique et tant mieux si ça plait à Devantf (oui, celui au badge craignos)

Allan Holdsworth, le grand Allan Holdsworth, improvisateur en force à qui on demandait de refaire les mêmes solo à chaque concert.
Le pauvre.

Et soudain me voilà à réécouter le premier en guettant le monsieur ( Ce solo dès "In The Dead..").
En particulier les titres au fond de l'album, titres que j'écoutais moins. Plaisir de fraîcheur dans l'écoute.

Mais je ne renie pas Danger Money, où j'entends la pâte POP que j'adorais chez King Crimson (Night Watch)  pâte qui n'était pas faîtes pour concevoir des biscuits à thé à M. Fripp (légère la métaphore)

Bon, c'est pas tout ça, vous avez une oreille à faire bosser les enfants. Que je vous ai mis les titres co-composés par Allan Holdsworth, à comparer avec les deux de Danger Money.

Haaaa ces artis-tes-ans.

Promis, de retour de Londres je vous trouve LE GROUPE dont on se foutra du nom mais qui sera du Londoniens pur jus... promis (Pogues? Ha merde, dommage car j'ai bien l'intention de lever le coude...)

001. U.K. - U.K. - Nevermore
http://www73.zippyshare.com/v/12069728/file.html
002. U.K. - U.K. - Mental Medication
http://www73.zippyshare.com/v/49737610/file.html
003. U.K. - Danger Money - Nothing To Lose
http://www73.zippyshare.com/v/41662585/file.html
004. U.K. - Danger Money - Carrying No Cross
http://www73.zippyshare.com/v/16659828/file.html