dimanche 13 octobre 2013

Monk The Lone Genius, Monk the Lonious, Thelonious Monk

Autre chose cette fois.
Reprenant paresseusement mon cours du fleuve jazz, je me retrouve devant ce bathyscaphe imposant mais étroit comme une invitation à la solitude. Une de mes plongées les plus profondes, Ici, il ne s'agira pas de se contenter d'un chouette plan d'eau à peine dérangé par des vents de sérénité.
Ici, on explore.
Monk, avant de m'y mettre, je ne connaissais qu'à travers vos posts. Je n'y avais aucun vrai souvenir à y rattacher, sauf peut-être dans le fin fond de ma mémoire reptilienne quelques échos de "'round Midnight"
Monk, je note, réclame et même accapare mon attention. Il est des moments de distractions où j'ai la sensation d'avoir perdu le fil d'une histoire qui me devient incompréhensible, un peu comme un clignement des yeux sur un sous-titre révélateur. Sa façon de placer des silences entres ses notes, comme si la note silencieuse était tout de même à entendre.

Les notes parfois se distordent, pour secouer l'auditeur, parfois elles hoquettent

Mais si j'en crois "Passeport pour le Jazz" je ne suis pas le seul.
Sur "Brillant Corners," l'album, écoutez le jeu de trompette sur "Bemsha Swing" de Clark Terry, il est comme un enfant perdu autour de deux monstres, Monk & Roach,  qui le promènent, ne le laissant que jouer sa sage partition.

Mais quand je fini pas posséder le truc d'écoute, alors "Pannonica" est un vrai délice. Rollins et Monk jouent de bonheur.

En parlant de bonheur, la rencontre avec Coltrane.
Dans mon parcours je suis impatient, nerveux et intimidé de vous parler de ma découverte de Coltrane, mais j'ai encore le temps.
Avec Monk, c'est encore Coltrane et le Be Bop mais c'est déjà le Coltrane qui absorbe le futurisme de Monk, le Coltrane qui le flambeau en main partira ensuite vers, luis aussi, d'autres horizons inexplorés, et lui aussi, en en laissant nombreux abandonnés sur la rive, sera peu suivi.

Alors, on écoute, on écoute, on écoute... On laisserai bien tomber, mais allez, encore une éco... et soudain, un petit serrement, un frisson, un hémisphère qui daigne enfin se réveiller pour nous offrir ces moments de délices, qui peut-être, nous allongent notre espérance de vie... Allez savoir si nous n'avons pas libéré un hormone de régénérescence ?

 Avant de se quitter, on pense Monk seul et son piano. C'est déjà "Functional" et pour une attente moins douloureuse je vous laisserai bien avec cet album ""Alone In San Francisco"
Pour une écoute encore plus imaginative, il faut savoir qu'il joue sur la scène du Fugazi Hall. Mais sans public, la salle est vide lors de l'enregistrement. Vous sentez le poids du ALONE ?
Imaginez vous dans l'ombre, seul témoin … … … vous pleurez ?

Bien, je demande au maître de me ramener sur un quai et je le laisse disparaître dans ce silence qu'il a décidé d'adopter, sa dernière note ?
Et moi de vous ajouter deux petits films dont un concert, qui m'a aidé à comprendre, un peu. Vous allez voir, c'est idiot, mais sa façon de taper le rythme avec son pied semble remplir un manque pour l'écoute.

Et un numéro du Master Of Jazz, bavard mais éclairant.





001. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume One (1947) - 'round Midnight
http://www52.zippyshare.com/v/71983892/file.html
002. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume One (1947) - Ruby My Dear
http://www52.zippyshare.com/v/73736119/file.html
003. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume One (1947) - Well You Needn't
http://www52.zippyshare.com/v/98361950/file.html
004. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume One (1947) - Off Minor
http://www52.zippyshare.com/v/97226108/file.html
005. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume Two (1952) - Criss Cross
http://www52.zippyshare.com/v/16193278/file.html
006. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume Two (1952) - Eronel
http://www52.zippyshare.com/v/81785278/file.html
007. Thelonious Monk - Genius Of Modern Music, Volume Two (1952) - Straight No Chaser
http://www52.zippyshare.com/v/9282324/file.html




001. Thelonious Monk - Brilliant Corners - Bemsha Swing
http://www46.zippyshare.com/v/28182759/file.html
002. Thelonious Monk - Brilliant Corners - Brilliant Corners
http://www46.zippyshare.com/v/76018881/file.html
003. Thelonious Monk - Brilliant Corners - Pannonica
http://www46.zippyshare.com/v/8708996/file.html







001. Thelonious Monk - Monk's Music - Epistrophy
http://www39.zippyshare.com/v/85296089/file.html
002. Thelonious Monk With John Coltrane - Thelonious Monk With John Coltrane - Ruby, My Dear
http://www39.zippyshare.com/v/86244145/file.html
003. Thelonious Monk With John Coltrane - Thelonious Monk With John Coltrane - Trinkle, Tinkle
http://www39.zippyshare.com/v/43917477/file.html
004. Thelonious Monk With John Coltrane - Thelonious Monk With John Coltrane - Off Minor
http://www39.zippyshare.com/v/97559884/file.html
005. Thelonious Monk With John Coltrane - Thelonious Monk With John Coltrane - Functional
http://www39.zippyshare.com/v/43102537/file.html






001. Thelonious Monk - Alone In San Francisco - Ruby, My Dear
http://www29.zippyshare.com/v/15489115/file.html
002. Thelonious Monk - Alone In San Francisco - Pannonica
http://www29.zippyshare.com/v/51726931/file.html
003. Thelonious Monk - Alone In San Francisco - Remember
http://www29.zippyshare.com/v/92354650/file.html
004. Thelonious Monk - Alone In San Francisco - There's Danger In Your Eyes, Cherie - Take 1
http://www29.zippyshare.com/v/55859812/file.html









9 commentaires:

  1. Je suis obligé de me faire violence pour ne pas céder à la tentation de ne plus écouter que Monk. Quel univers. Je t'ai déjà sans doute trop parler de Nabe, alors tu peux jeter un oeil sur la bio de Laurent de Wilde (en poche)...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, voilà une deuxième référence que je me mets de côté

      Supprimer
  2. Hello.
    Je me souviens d'une vidéo incroyable où il danse (ben oui) façon break-dance, juste trente ans avant que ça n'existe.
    Déjà rien que pour ça, pour sa dégaine et pour Coltrane Monk est taillé pour les mecs qui n'écoutent que 3 jazzmen ...
    EWG

    RépondreSupprimer
  3. 3 qui sont donc... Miles? Coltrane & Monk??? J'adore ce genre de défi où personne n'a raison mais où tout le monde a l'occasion de découvrir.
    Allez, si nous disons UN par instrument, j'ai le droit à un bassiste, un batteur, un(E) chanteur(SE)....

    RépondreSupprimer
  4. A cause de toi, j'ai replongé! Je viens de retrouver un album dont je ne me souvenais plus. Je ne peux pas en dire beaucoup plus car je bosse sur une compile top secret! (C'est pas forcément pour tout de suite car elle réclame un assez gros boulot.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu deviens le roi du tease, mister Jimmy. Qui vient planter sa Banderille ... mais pour notre plus grand plaisir, ce que nous envie le taureau (Quand je fais dans la métaphore...)

      Supprimer
  5. Que te dire ?
    Monk est certainement l'un des compositeurs "jazz" le plus impossible à jouer...
    Pianistiquement, écarts improbables, harmoniquement, schéma ancré dans le blues mais totalement recomposé, jazzistiquement "inimprovisable"...
    La polémique Miles / Monk raconte que Miles lui avait interdit de jouer quand il faisait un solo.
    Miles s'en est expliqué, c'est tout simplement car son "accompagnement" était si particulier qu'il perturbait vraiment le trompettiste alors encore ancré dans un langage post bop.
    Monk vivait dans un univers souvent comparé à l'autisme...
    Quoiqu'il en soit il a apporté à la musique une autre dimension et au jazz quelques unes de ses plus belles compositions (Allez je mets juste en avant "Round Midnight" et "Monk's Mood" puis le seul qu'on ose jouer en bœuf "Blue Monk"...).
    Une réunion d'artistes hétéroclite lui rend hommage sur "That's The Way I Feel Now" - de Carla Bely à Chris Spedding, de Donald Fagen à Todd Rundgren, de Gil Evans à Was not Was...
    Toujours avoir un Monk en sommet de pile...
    On aurait dû y penser en folie Chambre Blanche...
    à +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu effectivement pas mal d'anecdotes comme ça, sur la difficulté à entrer dans son jeu quand tu es musicien.
      L'auditeur, une fois le premier passage accompli, entre dans un espace privilégié et alors là....
      Je conseille à ceux qui n'y sont pas entré d'être au moins mécontents d'être placé devant la porte fermé, même vitrée.

      Supprimer
    2. Au fait, tu me donnes une idée pour une suite, tu m'as intrigué avec cet étrange hommage.
      Et comme le temps me manque, cela sera vite fait...

      Supprimer