dimanche 28 décembre 2014

Un titre, Django. Des interprétations. Pas mon genre, mais ici c'était l'occasion de parler de reprise, d'impro, de Jazz



En cherchant une image pour illustrer Django de John Lewis je suis tombé sur ce blog. Une artiste qui dessine et peint en s'inspirant de musique, et donc ici, le hasard déguisé en destin, offre l'opportunité de cette oeuvre.
On en reparle après quelques écoutes? OK?

Je demande, j'affiche...A suivre, mais pour en savoir davantage, c'est ici

Enfin, je voulais dire qu'il faut cliquer LÀ

C'est en écoutant et en préparant ma prochaine escale Jazz consacré à John Lewis, et par extension au Modern Jazz Quartet et par rebond (à trois bandes) à Milt Jackson. que je tombe sur ce titre: Django.

Prendre un titre et en proposer plusieurs versions je ne le fais pas d'habitude.

Mais alors que s'est il donc passé pas loin de chez moi? En fait, même, chez moi? Hein?

L'inverse!

(Ici je placerai bien un silence Mozartien... Bon, c'est un peu immodeste, disons un silence MarkHollisien... voilà, c'est mieux et l'effet reste... quoi t'es ce que cela veut bien dire, l'INVERSE!!)

D'habitude, une reprise est constitué d'un air déjà entendu plus ou moins respecté ou déconstruit.
D'accord?
Mais pour Django, que j'ai en plusieurs versions, c'était l'inverse, les arrangements, les improvisations, les talents, les caractères faisaient que DJANGO m'échappait.

Et même, apprécier notre grand guitariste, ne m'était d'aucune aide, je n'arrivais pas à cerner l'âme pour les poètes, la structure pour les architectes.
Pour quelqu'un fier de son oreille, mon seul talent musicale, il y avait de quoi se remettre en question.

Et puis, voici ma démarche pour enfin arriver à saisir la fumerolle mélodique. Obligé de remercier un étranger au monde du Jazz: Lindsey Buckingham de l'album Buckingham Nicks (Stevie, oui!)
Il a la gentillesse de me souffler à l'oreille un premier élément.

01 Buckingham Nicks - Buckingham Nicks - DJango



Et je peux maintenant savourer une première version de John Lewis, Milt Jackson. Sans esbroufe, pas d'emportement, juste coule. Bien préparé pour mon prochain papier. Le jeu ici ne cherche pas à égarer l'auditeur, pourtant je n'y étais pas arrivé de suite.

03 Modern Jazz Quartet - DJango - DJango



Même dans cette version plus "ramassée"

02 The Modern Jazz Quartet - Pyramid - Django



Et maintenant? Maintenant je peux me jeter sur les autres artistes. Soit un Gil Evans,  son don pour les arrangements luxueux mais dans le cadre. Parfait. On se croirait regarder un polar des années 50. Technicolor, Gentleman, tension, violence ellipsée ... De la classe? Un Steve McQueen, une décapotable, San Francisco, une rue, des oranges ... bon, on a compris

04 Gil Evans - Great Jazz Standards - DJango



Ou bien? Je parlais de silence tout à l'heure, et ceux joués par Miles Davis, dirigé par Michel Legrand

05 Michel Legrand - Antho 02, Jazz, Legrand Jazz - DJango



Par association d'idées, ce même Michel Legrand qui place cette composition en lui redonnant des airs de grands orchestres, comme pour une oeuvre contemporaine harmonieuse. Le juste retour des choses pour un compositeur qui voulait trouver cette troisième voie, Jazz et Classique.

06 Michel Legrand - Antho 08, Jazzic In Classic - DJango



De retour à John Lewis qui ralenti encore davantage la démarche. Encore davantage de sérénité, de recueillement. De la joie tranquille, pour un Dimanche qui précède le Lundi, c'est tout ce qu'il sait faire (Il pleut?) c'est idéal pour éviter le blues au profit du Bleu.

07 John Lewis - Garden of Delight, the - Django



Et si on continuait dans le Keep Cool, un de mes chouchou avec Bill Evans, on envie le spleen qui l'inspire notre Chet Baker

08 Chet Baker - My Favorite Songs - The Last Great Concert - DJango



Un de ces derniers concerts qui me fait revenir à nos MJQ pour un concert d'adieu, un célèbre, qui se devait de...

09 The Modern Jazz Quartet - The Complete Last Concert Cd 2 - DJango



Bien entendu, un classique pareil doit avoir été interprété tellement de fois que ce post pourrait ressembler à un parchemin qui se déroulerait sur votre bureau, se glisserait au sol pour remplir tout l'espace, alors, au bout, tout au bout nous pourrions proposer un guitariste qui proposerai une conclusion momentanée. M. Jim Hall

10 Jim Hall - Youkali - Django



Voilà, je ne connais pas d'autres domaines où la liberté musicale a tant de place. C'est d'autant plus troublant que John Lewis, le MJQ donne l'impression d'un contrôle absolu dans le jeu qui laisserait peu de place aux échappées. Tellement faux.

Voilà pourquoi, ce jeu de placer plusieurs fois le même titre, revient en fait à entendre des souffles si différents, que le mot reprise perd de son sens. Ce sont les improvisations qui altèrent les contours, comme une bulle d'eau sans apesanteur.

Un peu  comme le tableau du début du post, des lignes claires qui semblent délimiter des formes, Mais comme ces forment se meuvent, les lignes épousent les mouvements improvisés. C'est aussi ça, le Jazz.
Sans oublier le choix des teintes et des matières: absorbent la lumières, volontairement peu brillantes, peu clinquantes, reposantes même si le noir domine, il y a comme une tristesse sous contrôle...

PS: Attention, toujours se méfier des homonymes

01 Luis Bacalov - Django - Django (Vocals By Roberto Fia)



samedi 27 décembre 2014

Adieu ... Don Carlos


C'est idiot, mais en ce qui me concerne, découvrir un opéra c'est s'y investir. Consacrez beaucoup de temps à pénétrer une oeuvre qui de prime abord semble se fermer au plaisir d'écoute.
Même familier aux créations de Verdi, chez Don Carlos pas d'air célèbre comme clé d'ouverture.
Alors on se documente, on suit l'histoire, on écoute, on ré-écoute.
On ferme parfois les yeux, pour imaginer les scènes en costumes, les figurants pour les choeurs, la fosse qui accueille l'orchestre rutilant.

Et comme toujours, pour la plupart des opéras que j'ai abordés, la révélation se déclare.
Ces musiques "bigger than Life" sans équivalent finissent par vous transporter, quelque chose d'immense, difficile à raconter, contours impossibles à dessiner.

Et contrairement à d'autres musiques, il y a cette sensation de devoir se quitter. Absurde pensez vous, on réécoute un disque quand on veut. C'est vrai. Comme on ouvre "Guerre et Paix" où on veut, à n'importe quelle page.

Mais c'est que l'on souhaite partir vers d'autres contrées, vers d'autres citadelles qui demandent à être conquises.

Lors d'un premier papier, j'ai abordé la première partie de ce monument.

Maintenant que je sais devoir lui faire mes adieux, un dernier regard, une dernière écoute sur ces grands ensembles, tableaux d'une splendeur qui me font penser à ces grandes fresques picturales de Rubens, le choc que j'ai eu dans la salle au Louvre qui lui est consacrée.

01 Giuseppe Verdi - Don Carlos (Matheson Bbc) [disc 3] - Ce Jour Heureux Est Plein ... Part1


02 Giuseppe Verdi - Don Carlos (Matheson Bbc) [disc 3] - Ce Jour Heureux Est Plein ... Part2


Et cet air pour Basse, grandiose, à rapprocher de celui de Boris, une musique qui parle de solitude, de pouvoir et de frustration. J'y ai facilement trouvé mes repères Verdien dans les parties jouées par les cordes. Un introduction déchirante, lente et prenante pour enfin laisser le chant prendre sa place

03 Giuseppe Verdi - Don Carlos (Matheson Bbc) [disc 3] - Elle Ne M'aime Pas! Non! Son Coeur...


Et comme si cela ne suffisait pas de génie, un duo de basse, rare en opéra. Ce registre offre la même puissance que la photo en noir et blanc. L'amplitude se suffit à elle même, et les cuivres ne feront que rejoindre cette obscurité. Étouffant, imposant.
En fermant les yeux, j'imagine une pièce de palais démesurée, les deux voix s'affrontent, alors que la lumière est interdite d'entrée, l'air, au fur et à mesure, se raréfie ... Grâce.

04 Giuseppe Verdi - Don Carlos (Matheson Bbc) [disc 3] - Le Grand Inquisiteur!


Et quoi? Verdi sans un air de Soprano. Comme pour l'air de basse. Une introduction pour laisser la musique pénétrer l'auditeur, surtout si celui ci à une aversion pour le chant d'Opéra.
Se laissera-t-il séduire par les premières notes féminines,  J'entends le Hollandais Volant de Wagner. Mais rapidement, je retrouve le charme des mélodies Verdiennes.

05 Giuseppe Verdi - Don Carlos (Matheson Bbc) [disc 4] - Toi Qui Sus Le Neant Des Grandeurs


Et comme pour marquer la fin du papier, la fin de mes écoutes assidues de Don Carlos, un chant d'adieu, que je partage avec les protagonistes.

06 Giuseppe Verdi - Don Carlos (Matheson Bbc) [disc 4] - C'est Elle


01 Giuseppe Verdi - Don Carlos (Matheson Bbc) [disc 4] - Au Revoir Dans Un Monde Ou La...



Addio Carlos


Prochaine étape bien plus casse gueule. Déjà tenté et abandonné car mal engagé. Une forteresse connue pour être un carrefour musicale...
Die Soldaten de Zimmermann
Et ça cela sera pour une autre histoire.









samedi 20 décembre 2014

Jeu interblogs - SOUND and VISION, les choix de musiques

Vous vous souviendez des règles de ce jeu (Notez, la faute volontaire, je compte sur son petit air malicieux pour cacher les futurs fautes qui elles ne seront pas...)

Une photo, une musique qu'elle évoque et le pourquoi du comment qu'on freine?

Les autres participants, ça vous fera une petite journée de musique à tout va:

Eric Meyer - Eric Meyer Club
Le Blog - Du Bruit Qui Pense

Sans oublier les initiateurs qui hébergent de jolis résultats

Alexandre & Etienne à qui s'ajoutent quelques camarades de blogs voisins: Audrey Songeval  et Sorgual du blog Club des Mangeurs de Disques.

La Pop d'Alexandre & Etienne





01 The Divine Comedy - Compagnon De Promenade - Tonight We Fly


Est-ce un oiseau ? Est-ce un avion ? Non. C'est Superman ... Ce que j'ai pu rêver, non pas Superman en Slip mais de voler comme cela au dessus des ... Hein? Quoi? C'est un plongeon! Trop Tard



01 The Carla Bley Band - Amarcord Nino Rota - 8 1-2



Mastroianni, pas question de finasser. C'est Fellini, c'est Nino, c'est l'Italie comme je l'imaginais et comme je la découvre aujourd'hui. Et puis je me souvenais de cette version à tomber de Carla Bley. Bley, dont j'avais oublié le nom... comment fait-on quand on manque d'indice. Mais heureusement ... que ... je ne fini pas mes phrases.



01 Gustav Mahler - Symphony no. 5 - Adagietto Sehr langsam




Me voici influencé par mon choix précédent, j'imagine Gustav Von Aschenbach sur sa chaise longue, vieux et fatigué, observant sur la plage de Venise ces jeunes qui s'amusent et qui ne savent pas...




01 Ennio Morricone - La Califfa - La Califfa



Mais non, ce n'est pas une obsessionnné. Usine FIAT, Italie, les grand mouvements de grèves. Et un film et une musique. La photo était impressionnante mais je me suis laissé porté par une autre association d'idée et pas d'image.



01 David Bowie - Nothing Has Changed Cd2 - Modern Love



Le noir et blanc peut laisser imaginer une fuite mais de les voir à peine toucher terre. je me suis souvenu de cette course dans mauvais sang de Carax. L'acteur qui court comme un dératé sur un titre de Bowie qui est remonté dans mon estime - le titre - grâce à cette course du mec heureux...



01 Leoncavallo - Pagliacci - Act 1 - 'son Qua! Ritornano'




Décidément. Mais pas moyen. Un lion dans ce décor me fait penser à ces cirques modestes qui débarquaient dans mon petit village de Corse. Ensuite j'ajoute de la fabulation, j'aurai aimé accompagner l'arrivée d'un cirque comme dans une procession. Un peu comédie musicale, sur une musique de ... Leoncavallo ... Un Italien, oui, je sais.



01 Katerine, Francis Et Ses Peintres - 52 Reprises Dans L'espace Part II - Deshabillez Moi




Si on peut plus rigoler.....




01 Barry White - Just Another Way To Say I Love You - Love Serenade




Quoi, un titre nocturne? Non, moi je décide que non. Elle et moi sommes seul, le reste c'est que du fantasme.



01 Kraftwerk - Trans Europe Express - Showroom Dummies




Ça colle bien avec le regard du mannequin vers cette femme qui s'éloigne apeurée ... Cours Madeleine, cours!!



01 Mink De Ville - Ivanhoe Theater - Chicago 1977 - Stand By Me




C'est plus la petite moustache, l'évocation de l'Espagne et son image exportée aux US que la bite sur le front qui m'ont inspiré. Peut-être que si j'avais eu davantage de temps...



Fatale. Elle vous aurez brisé le coeur


En attendant d'attaquer le jeu ...

Barbara. Je ne connais qu'adulte. Gamin, à la maison, Piaf faisait obstacle.

À par l'Aigle Noir, je la jugeais trop précieuse.

Et puis un jour, peu après la disparition de mon père, j'écoute sa chanson NANTES et son rendez vous tragiquement manqué.
Poignante. Bouleversante.

Moi qui l'ai accompagné jusqu'au bout, mon père, il y avait ce sentiment de bonheur triste qu'elle m'avait insufflé. Barbara.

Alors, j'ai écouté Barbara, j'ai entendu ses textes, j'ai regardé cette femme, j'ai compris ses paroles de femme libre.

Et ce titre que je vous passe en plus de NANTES. Un public, tous, tous, amoureux. Tous qui lui chante "Ma plus belle Histoire..."

Et je devine un amour exigeant, insaisissable, un fantasme de douleur réclamé....

Regardez la bien.

Écoutez.

02 Barbara - Dis Quand Reviendras-Tu  - Vol 3 - Nantes





01 Barbara - Rêveuses De Parloir Vol.12 - Une Petite Cantate, Dis Quand Reviendras-Tu, L'aigle Noir ( Dédiée À Laurence), Ma Plus Belle Histoire D' Amour

dimanche 14 décembre 2014

Mais si écoute, tu vas voir, cela va te plaire...


C'est l'histoire d'un copain qui vous pousse, qui insiste et alors au début pour faire plaisir vous faîtes.
Souvent pour enfin passer à autre chose, contourner l'obstacle de l'obsession du pote.
Le pote, on l'aime bien, mais ça va.

Et puis, parfois, pas assez souvent, il se passe autre chose. Un déclic. Je pourrai vous parler de comment j'ai succombé à Coltrane (métaphoriquement attaché à la chaise) ou Bill Evans pour rester dans la Jazz.

Aujourd'hui, je décide ce clin d'oeil à notre ami Kaserio. Avec un K, même si il y avait volonté dans ce pseudo d'évoquer une figure (détachée hum) de l'anarchisme.
Alors pas étonnant si, lors de ses animations du Forum "Les Papillons Noirs", il poussait doucement, lentement et sûrement cet artiste qui n'était jamais parvenu auparavant à mes oreilles.

Déjà, trouver un chanteur Italien à la voix non cassé, au timbre non voilé, il fallait le vouloir. Et de la volonté, il en avait.

Imaginez, et ce n'est pas respectueux que d'exploiter les références qui dénaturent l'individualité de l'artiste, mais imaginez la rencontre de Brassens et de Ennio Morricone, le tout teinté parfois d'influence de rock progressif. Car, comme Léo Ferré, Fabrizio parcourait toutes les musiques pour y placer sa poésie.

Étrange chemin de traverse, c'est en entendant, poignante, sa version des "Passantes" que je découvre le mélodiste Georges Brassens. Qu'ensuite je découvre la montagne de talent qu'il me faudra gravir.
Un artiste Italien qui me remet sur le chemin d'un de nos plus grands compositeurs français, pas banal. Déjà, merci Mister K.

01 Fabrizio De André - Canzoni - Le Passanti


02 Georges Brassens - Fernande - Les Passantes


03 Fabrizio De André - Canzoni - Morire Per Delle Idee


04 Georges Brassens - Fernande - Mourir Pour Des Idées


05 Fabrizio De André - Coffret Kaserio cd04 - Volume 3 - Il Gorilla


06 Georges Brassens - La Mauvaise Réputation - Le Gorille



Mais le Fabrizio, ce qui le rapprochait de Mister K, ce sont ses prises de positions en faveur des évincés, des asservis.
Je n'ai pas assez de culture pour savoir si cette facette tellement humaine est une des composantes de l'anarchie, mais elle l'était assurément de M. Kaserio

Pour estimer la personnalité du poète, Mister K racontait cette anecdote:
En 79 (pense je) Fabrizzio est kidnappé en échange d'une rançon, il est libéré quatre mois plus tard.
Il  pardonnera a ses ravisseurs et déclarera "Ils étaient les véritables prisonniers, pas moi"

Je suis content d'apprendre que les textes du monsieur sont maintenant répandus, connus, étudiés et appréciés en Italie. Étant donné les sujets abordés, cela peut aider à préparer quelques belles âmes de générations futures.

Et moi qui ne parle pas la langue, qui perd tellement dans les traductions Google, il me reste la musique.

Une musique dont je suis encore loin d'avoir fait le tour.
Une musique - tel le premier morceau - où toute l'influence de la musique Italienne, du Baroque au Cinéma, approchée du folk offre des mélodies et des arrangements envoûtants et embrassants.

Bon, oubliez Brassens, Morricone, Ferré et tutti quanti et faîtes une place, une belle place à M De André
Moi, je suis heureux à travers cette petite chronique de le retrouver.
Didier avec un K majuscule.

01 Fabrizio De André - Non Al Denaro Non All'amore Nè Al Cielo - La Collina


02 Fabrizio De André - Non Al Denaro Non All'amore Nè Al Cielo - Un Giudice


03 Fabrizio De André - Non Al Denaro Non All'amore Nè Al Cielo - Un Medico


04 Fabrizio De André - Non Al Denaro Non All'amore Nè Al Cielo - Un Chimico


05 Fabrizio De André - Non Al Denaro Non All'amore Nè Al Cielo - Un Ottico


06 Fabrizio De André - Non Al Denaro Non All'amore Nè Al Cielo - Il Suonatore Jones




samedi 13 décembre 2014

Mon blog bousculé par des pêcheurs de perles


M'ont un peu bousculé ces gentils petits garçons.

Je m'étais fait des plans Verdi, Jerry Lee Lewis, Eagles, Modern Jazz Quartet, Angelo Debarre et même tiens du Herman Hesse.

Un chouette cocktail de culture, de conseils de lecture et de boisson, une pincée de musique populaire et enfin une larme opératique, pour dire que nous les hommes, aussi, nous pouvons avoir la larme qui coule, à condition que cela soit de l'Opéra. J'ai une théorie la dessus, pour plus tard.

Car autant je vous avais parlé de ces artistes que l'on garde en mémoire, à l’affût de leur prochaine création, autant il y a ceux que nous avons aimé rapidement et puis oublié, car that's life comme nous le chante si bien Franckie.

Pearlfishers.

Des gens qui ont fréquenté Brian Wilson et même travaillé avec lui.
Des 'tit gars qui rendent des hommages à Serge Gainsbourg et Ennio Morricone.
Peuvent pas être mauvais, inventer le fil à couper l'eau chaude n'est pas le seul critère de bon goût.

OK, bien propres sur eux, une touche Prefab Sprout (Tiens, voilà un nom de groupe qui fera rire ma petite fille, tout est dans la prononciation), pas de malaise, une musique qui évoque la plus grande période du Sunshine Pop.

Je me bloguais tranquillou sur la toile et quoitessque que je vois? Bilbo? Le dernier Souchon? non.

2014, un nouveau Pearlfishers. Ayant en tête mon Jerry Lee Lewis, je prends avec des pincettes...

Et me voici retombé dans le chaudron de Barbe à Papa: Crowded House, Beach Boys, Prefab Sprout, Boo Radleys ....
Hein? Beatles? Qui ça??

Bon, c'est pas tout ça, faut que je me secoue...

01 The Pearlfishers - Open Up Your Colouring Book - Diamanda


02 The Pearlfishers - Open Up Your Colouring Book - To The Northland


03 The Pearlfishers - Open Up Your Colouring Book - Chasing All The Good Days Down


04 The Pearlfishers - Open Up Your Colouring Book - The Way My Father Talked About Vincent


05 The Pearlfishers - Open Up Your Colouring Book - The Last Days Of September


06 The Pearlfishers - Open Up Your Colouring Book - You'll Never Steal My Spirit







PS: c'est quoi ce délire que l'Opéra rend la virilité cliché costard cravate que je suis beau dans la glace avec ce parfum pour Homme et la larmichette que l'émotion est trop forte, compatible (médaille d'argent au concours de la phrase la plus lourde, je vise l'or)

C'est prouvé par les plus grands psychiatres du monde et puis surtout d'ailleurs.
Et pas que les opéras Italiens ou Allemands.
Nous savons nous aussi faire du beau.

Preuve avec ce Georges Bizet, "Les Pêcheurs de Perles"
Notez le lien avec ce post et dites vous qu'il n'y a pas de hasard, juste que c'était écrit!!

01 Georges Bizet - Les Pecheurs De Perles Cd1 - Act I - Duo - 'au Fond Du Temple Saint'


02 Georges Bizet - Les Pecheurs De Perles Cd1 - Act I - Romance - 'je Crois Encore Entendre'

lundi 8 décembre 2014

Jeu interblogs - SOUND and VISION



Pour tout le mieux et bien comprendre que c'est clair, c'est

ICI


Et je copie colle la règle du jeu... à suivre




     La Pop d'Alexandre et Etienne vous propose, à vous blogueurs ou lecteurs, un nouveau jeu nommé "Sound & Vision". Simplissime et très rapide, il a pour unique but de nous amuser, sans prise de tête et éventuellement de nous faire découvrir quelques morceaux ou groupes inconnus.

Quelques explications :

     Nous allons vous proposer un certain nombre d'images, auxquelles vous allez devoir respectivement associer un morceau de votre choix ( et non un album ), selon ce qu'elles vous inspirent. Il peut bien évidemment s'agir d'une chanson dans sa forme classique, d'un instrumental, d'un live, d'une version particulière.... A vous de juger !

Exemple :

     Je pourrais vous montrer cette photographie de Martin Klimas et vous demander alors de proposer un morceau de musique que vous inspire cette image. Par exemple, la chanson de David Bowie, "Sound and Vision".

     Le jeu se déroulera un peu comme le Grand Jeu Sans Frontières, c'est à dire qu'il y aura une première phase d'inscription en nous envoyant un simple mail sur l'adresse suivante : etiennebast44@laposte.net , nous vous feront alors parvenir les images, tout en vous laissant un certain temps pour "composer" et nous renvoyer les réponses, avec des liens pour écouter le morceau en question (streaming, youtube...). Puis dans un second temps il y aura la publication, qui (attention !) sera différente de celle du GJSF, puisqu'elle se fera avec toutes les réponses d'un coup, sur le même post. Les blogueurs publieront leurs réponses sur leurs propre blog, tandis qu'elles le aussi seront sur ce blog, regroupant ainsi les propositions de chacun, ainsi que celles de ceux ne possédant pas de blog.  

     Cette première édition se déroulera du 7 au 15 décembre  pour les inscription et le jour des parutions se  tiendra le samedi 20 décembre. Alors soyez nombreux, mais surtout inspirés.


  Si vous avez la moindre question au sujet des "règles" au du déroulement, ou même des suggestions pour améliorer le jeu, (voire des suggestions concernant les dates) n'hésitez pas à laisser un petit commentaire. Par ailleurs nous serions très heureux que vous fassiez de la pub pour ce petit événement, en copiant tout simplement ce post sur votre blog, et ainsi permettre à un maximum de personnes de participer !

Etienne & Alexandre

samedi 6 décembre 2014

Comment le dire? Comment l'écrire? Comment le chanter?



Ce fameux débat sur la vie privée et internet. Pas encore atteint la notoriété du temps qu'il fait, mais monte au hit parade des conversations qui tournent autour des glaçons.

Je n'ai même pas eu le temps de me forger un avis d'acier chromé que voici ma petite fille venir nous joindre sur le grand manège.
Monte ma petite, monte que je raconte.

En fait qu'est ce que je vais pouvoir vous raconter. Quand je suis entré dans la chambre ce n'est pas ma petite fille que j'ai vu.

J'ai vu ma fille, son amoureux et la petite fille, j'ai vu un moment qui m'a plongé dans un genre d'apnée de bonheur.

Dans ces moments là, il manque l'orchestre, il manque le cinéma, le cinéma que l'on a envie de faire, de se faire.
Tourner comme un derviche, les bras dirigés vers le ciel (pas de lustre) et chanter sa joie, la famille présente qui vous suit en tapant dans ses mains, le genre comédie musicale (Rabbi Jacob? Oui, j'y ai pensé) et même qu'avec la technique d'aujourd'hui la petite se dresserait et entonnerait "Let the sunshine.." sans que cela ne surprenne personne... Après tout c'est un rêve de bonheur.

Car l'orchestre, lui, je l'ai... Les 5th Dimension, qui nous entraînerai dans une farandole de joie (Tant pis pour Rabbi). C'est exactement ce qu'il me faut.
Un mélange de Pop et de Soul, strass et luminaire.
Jimmy Webb ou Laura Nyro aux compositions.





00 The 5th Dimension - Up-Up And Away - The Definitive Collection - Aquarius - Let The Sunshine In


00 The 5th Dimension - Up-Up And Away - The Definitive Collection - Light Sings


01 The 5th Dimension - Up-Up And Away - The Definitive Collection - Carpet Man


02 The 5th Dimension - Up-Up And Away - The Definitive Collection - Up-Up And Away


03 The 5th Dimension - Up-Up And Away - The Definitive Collection - Stoned Soul Picnic


04 The 5th Dimension - Up-Up And Away - The Definitive Collection - Wedding Bell Blues


06 The 5th Dimension - Up-Up And Away - The Definitive Collection - One Less Bell To Answer


08 The 5th Dimension - Up-Up And Away - The Definitive Collection - (Last Night) I Didn't Get To Sleep At All


09 The 5th Dimension - Up-Up And Away - The Definitive Collection - Ashes To Ashes





Et comme tout bonheur, si on ne veut pas vivre une explosion de l'aorte en pleine extase, il faut lui trouver un rythme pour que cela dure, que le temps dure.

Et là, le zazard Ipmix derrière mes 5th dimension. Une oeuvre Brésilienne, qui conserve ces ingrédients clichés qui nous font si chaud, mais l'artiste c'est Chico Buarque, et Chico c'est "Bigger than Life"

Comme pour les grands moments qui doivent durer, il sait faire monter la tension. Partir d'une petite douceur, pour ensuite JamesBonder les arrangements, à coup de cuivre et de citron vert. Que le rhum coule à flot (Mais que la petite ne me voit pas dans cet état, elle ne comprendrait pas, pas encore)

P'tain je suis Grand-Père


01 Chico Buarque - Construção - Construção


01 Chico Buarque - Construção - Cotidiano


03 Chico Buarque - Construção - Olha Maria


04 Chico Buarque - Construção - Valsinha