dimanche 27 avril 2014

La Megalopil, tombe poil pile, le top 50 des titres de Devantf depuis 7 ans, une année par nain.



Pas d'envie particulière, pas d'idée, écoute tardive du très bon Damon Albarn (J'ai peu écouté, oreilles encore fraîches et je bois chacune de ses chansons, "Hollow Ponds" est sublime)

Et si je me regardais dans ma glace sonore. LastFm, LastFM, dis moi qui sont les plus belles. Cela fait sept ans que LastFM m'observe écouter et enregistre, histoire de me proposer des artistes similaires ou me mettre en contact avec etc...
LastFM ne connait pas ma dimension mégalomane. Ce que j'aime dans lastFM, c'est regarder ce que j'écoute. Un narcissisme que j'assume. J'aime tout ce qui me fait plaisir.

Alors? Voici donc le classement des cinquante premiers titres ...

Quelques fidélités à ma jeunesse: Rory Galagher, Rolling Stones même si ".. My Baby.." n'est qu'une de mes récentes découvertes, lors d'un fameux "This is..", Elvis Costello juste à temps tellement à écouter. Lynyrd, Nirvana, Motorhead, U2

Pour canaliser mes chagrins ou mes mélancolies: Barbara, Guichard, Christophe, Salvadore, Brassens

Des Français quand ils font les braves face à la pop britannique: Daho, Biolay, Dalcan, Bashung, Polnareff, Christophe

En parlant de Pop: Beatles ou Beach Boys? Vous plaisantez, et la tendresse!!

Le grand live de Jerry Lewis, un live qui en enfonce tellement dans l'énergie débridée

De la soul, genre que je découvre sur le tard: Marvin Gaye, Sam Cooke, Al Green, Hayes

Et Laura, un de mes premiers frissons jazzeux.

Je sais écouter ceux qui se font du cinéma comme Barry, Ennio

Des coups de coeurs récents et qui durent: Madness, Gary Allan.

Je suis content de retrouver un Pierre Akendengué, ma réflexion a ceci de schizophrène que je me réjouis de voir dans ce classement la musique que j'aime voir que je l'aime...
Pareil pour Caetano Veloso qui sait arrêter les battements de mon coeur, juste le temps de me reprendre et me dire que la vie vaut vraiment...

Dédoublement temporaire, on se rassure.

En sandwich des titres qui m'éclatent: Cette pop electro dance disco que savent nous faire les Pet Shop & les Datft (Il a raison sur un point quand même Jimmy... non pas sur le disco, mais pourquoi PUNK??!!)

En extraits ceux sur qui je n'ai rien su dire... et pourtant.

Au fait, pas un pet de d'Opéra? Bon, il va me falloir faire le top 50  des artistes ... obligés



001. 10cc - The Original Soundtrack -  I'm Not In Love
001. Barry Ryan - Singing The Songs Of Paul Ryan 1968-1969 -  Eloise
001. Keith West - A Trip To Toytown From 001 To 024 -  Excerpt From A Teenage Opera


Titre Part1

01. Pet Shop Boys - The Sodom And Gomorrah Show
02. Benjamin Biolay - Night Shop
03. Isaac Hayes - Theme From 'shaft' (Vocal)
04. Sam Cooke - A Change Is Gonna Come
05. Rolling Stones - Gimme Shelter
06. Alain Bashung - La Nuit Je Mens
07. Lorraine Ellison - Stay With Me (Baby)
08. Creedence Clearwater Revival - I Put A Spell On You
09. Étienne Daho - La Baie
10. Gary Allan - Smoke Rings In The Dark
11. Daniel Guichard - Mon Vieux
12. Nino Ferrer - Le Sud
13. Léo Ferré - Les Musiciens
14. John Barry - Out Of Africa Theme (I Had A Farm In Africa)
15. Dominique Dalcan - Brian
16. Madness - Never Knew Your Name
17. Jerry Lee Lewis - High School Confidential
18. Adele - Skyfall
19. Barry Ryan - Eloise
20. Keith West - Excerpt From A Teenage Opera
21. The Beach Boys - A Day In The Life Of A Tree
22. Ennio Morricone - With Best Wishes
23. Don Byas - Laura
24. Elvis Presley - An American Trilogy
25. Charlie Parker - Laura
26. Elvis Costello With Burt Bacharach - This House Is Empty Now
27. Georges Brassens - Les Copains D'abord
28. Caetano Veloso - Lamento Borincano


Titre Part2

29. Roy Orbison And Friends - It's Over
30. Jerry Lee Lewis - Money (That's What I Want)
31. Michael Nyman - The Draughtsman's Contract, Chasing Sheep Is Best Left To Shepherds
32. Michel Polnareff - Le Bal Des Laze
33. Rory Gallagher - Tattoo'd Lady
34. Barbara - Nantes
35. Nirvana - Smells Like Teen Spirit
36. Al Green - Let's Stay Together
37. Michel Polnareff - Ça N'arrive Qu'aux Autres
38. Nino Ferrer - La Maison Près De La Fontaine
39. 10cc - I'm Not In Love
40. Gordon Haskell - How Wonderful You Are
41. U2 - One
42. Lynyrd Skynyrd - That Smell
43. Christophe - Les Mots Bleus
44. Marvin Gaye - Pretty Little Baby
45. Henri Salvador - Syracuse
46. Pierre Akendengué - Afrika Obota
47. Marvin Gaye - What's Going On
48. Motörhead - Ace Of Spades
49. Jerry Lee Lewis - Great Balls Of Fire
50. Metallica - Enter Sandman
51. Ben E. King - Stand By Me
52. The Rolling Stones - Anybody Seen My Baby
53. Richard Thompson - The Way That It Shows
54. Milva - D'amore Si Muore
55. Daft Punk - Get Lucky (feat. Pharrell Williams)

mardi 22 avril 2014

En partant de chez Jimmy JIMI .... Mandrill - Composite Truth





En quittant la lecture du post de Jimi sur les Meters ....

THE METERS ~ Rejuvenation [D.R.] [1974] "CMD629"

... puis en posant sur la platine le Rejuvenation (laissez moi l'expression) que je m'écoutais avec un plaisir bien chaleureux. Me vint l'idée, idée géniale, de me passer les Mandrill.

Pour moi, rien que pour moi. Marrant l’enchaînement. Je regarde si Assayas et son dico me raconte quelque chose qui m'expliquerait si il y a filiation, histoire de me cultiver.

Quoi (KWA!! Was!! Gaspatoure) rien, nada.

Je ne le crois pas, alors ni une ni deux, je décide de lancer une sonde. Mandrill est un groupe important.
OK des Meters naîtra les Neville Bros, et ça ce n'est pas rien.
Mais ici je vous propose de vous faire connaitre une influence majeure, les disques précédents précursent Parliament.& Funkadelic
Ils sont aussi barré que pouvait l'être Sly (mais en poins poudré). Côte Est (du coup pour la filiation Meters, c'est un peu foutu)

Ce "Composite.." c'est leur plus connu (hum) le plus accessible, le moins foutraque... Total réussite dans la cohérence et la variété

Merde quoi, MANDRILL... Si quelqu'un doit avoir quelques disques de Funk, il ne peut passer à côté, même s'il n'en a qu'une dizaine, même si il préfère le rock latino - Santana - ce disque fera le onzième.
(Ne venez pas me parler de CHICAGO, ou bien alors en vingtième...Je les aime bien CHICAGO... mais en vingtième)

Comme Sly, comme Carlos ils mettront du bon rock dans le funk soul...
Si les METERS c'est la nonchalance New-Orleans, ici c'est l'urgence New-York

Voilà, ma BA du Lundi.... hein? Mardi?
Pendant que je vous écris... Je frissonne encore... P'tain comme c'est bon....Hé! Keith!! Il n'est pas trop tard (Vous vous dîtes, quel Keith?)


001. Mandrill - Composite Truth -  Hang Loose
002. Mandrill - Composite Truth -  Fencewalk
003. Mandrill - Composite Truth -  Hagalo
004. Mandrill - Composite Truth -  Dont Mess With People

dimanche 20 avril 2014

Roddy Frame - The North Star & Morrissey - Vauxhall And I, quand Blog et Rock Critic se combinent



Dans ces moments, il ne faut pas hésiter à remercier, donc merci à Vincent et sa musique à papa:

Aztec Camera - Oblivious (1983)


Il commence par son papier à réveiller un souvenir, celui que j'avais de Aztec Camera, et du suivi que j'en avais fait plus récemment avec "High Land..."
A l'évocation du talent oublié de Roddy Frame, je jette un oeil sur l'article consacré à Aztec Camera dans la dernière édition du Dico du Rock dirigé par Assayas.
Et voici que c'est Michka  Assayas qui annonce l'existence d'un album en ces termes:

The North Star, beaucoup ont salué cet album, estimant qu'il marquait le véritable retour de l'auteur de High Land, High Rain
Je tilte, évidemment, mais pour le besoin de croiser l'information alléchante, je me lance sur AMG,
qui confirme mais surtout qui fait preuve d'une oreille particulièrement subtile en expliquant qu'un titre comme "Sister Shadow" .....

 "Sister Shadow" sounds as if it has been produced by Phil Spector at the peak of his skills
Subtil, car Spector aurait adopté d'autres arrangements, mais par contre pour mélodie et rythmique, jugez vous même:

Étant particulièrement sensible à ce genre de mélodie, je m'écoute l'album une fois ... pour ensuite me jeter dessus toute la semaine. Non seulement j'ai été enthousiasmé par l'écriture mais j'ai eu une furieuse envie de partager et même de pousser l'évocation vers les artistes qui me revenaient en mémoire:

Roddy Frame. Comme si il avait quitté son Écosse avec en bagage l'élégance héritée des Smiths, des Squeeze, Crowded House, pour écouter aux USA ce que le rock a laissé comme trace dans les titres au tempo moyen mais énergisant

Prenez "Back To The One". Avant de vous écrire, j'ai pu me passer ce titre dans le salon, bien fort. et je les voyais bien les tit gars coincés sur la scène du bar à Cow-boy. En adoptant les clichés des séries Américaines quand elles mettent en avant un groupe plus ou moins fictif, en pleine captation de l'attention des clients, comme un moment magique de cinéma.
Imaginez. Les bruits des conversations et des verres. Faites vous le film. Le groupe monte sur scène. Quelques accords de guitare acoustique, quelques notes électriques et on embarque dans ce titre à mi chemin des Squeeze et de Springsteen. Un jeu de scène ramassé, collé derrière le micro, la guitare de côté, un air viril mais modeste. derrière ça assure, pas plus, surtout pas plus.... Et tous les clients complètement happés par l'ambiance qui s'en dégage: Chaleureuse, un retour aux affaires musicales.

Et du coup, comme un souvenir, comme un mille feuilles de sensations. Morrissey et ses Smiths.
Dans les années 80, les SMITHS, je n’aimais pas trop. Je commençais à moins écouter de musique. celles qui avaient laissé des traces étaient extrémistes quelques soient les domaines: Sombres, agressives, lyriques... Chez les SMITHS je n'entendais qu'une grisaille brouillardeuse. Fin de non entendoir.

Beaucoup plus tard, me voici empruntant "Vauxhall And I" et je devais tomber sur ce titre qui devait tout déclencher, l'effet domino. J'allais enfin devenir sensible à la subtilité du monsieur.


Et découvrir les SMITHS dans la foulée. ce que j'avais cru être de la grisaille, mon aveuglement, c'était tout un jeu de couleurs sentimentales non appuyées. Il fallait juste s'approcher, écouter, écouter ne serait ce que ce que la guitare de Johnny Marr tissait autour du chant si délicat mais pas sans force de Morrissey.

Il m'aura fallu ces quelques années (une bonne vingtaine) pour être capable d'écouter des chansons dont l'attrait n'était pas dans la virtuosité des artistes, ni dans les excès. L'expression de sentiments que je pouvais maintenant ressentir et partager.
Il m'aura fallu ce temps là.

Voilà, l'exemple de deux artistes ayant quitté le groupe en ayant emporté avec eux l'âme musicale intacte.


001. Roddy Frame - The North Star -  Back To The One
http://www28.zippyshare.com/v/19285986/file.html
002. Roddy Frame - The North Star -  Reason For Living
http://www28.zippyshare.com/v/42089315/file.html
003. Roddy Frame - The North Star -  Sister Shadow
http://www28.zippyshare.com/v/10030585/file.html
004. Roddy Frame - The North Star -  River Of Brightness
http://www28.zippyshare.com/v/10086638/file.html


001. Morrissey - Vauxhall And I -  Now My Heart Is Full
http://www60.zippyshare.com/v/56246690/file.html
002. Morrissey - Vauxhall And I -  The More You Ignore Me, The Closer I Get
http://www60.zippyshare.com/v/96480683/file.html
003. Morrissey - Vauxhall And I -  Why Don't You Find Out For Yourself
http://www60.zippyshare.com/v/79324786/file.html
004. Morrissey - Vauxhall And I -  Speedway
http://www60.zippyshare.com/v/52634510/file.html

dimanche 13 avril 2014

Lennie n'a pas ri, Tristano n'est pas un rigolo (La rime en prime)






Sur ce fleuve, un trajet que j'ai pensé troquer contre un bout de chemin sur terre...

Le monsieur, je l'ai longtemps repoussé (mesurés en semaine de postabilié).
Je ne suis pas le seul à le dire, ici on parle de "Froideur de musique, incapacité à swinguer", là "Conceptions savantes"
Et c'est vrai que mes premières écoutes pour préparer mon texte furent infructueuses. Du moins, si une vibration fut enregistrée, elle l'était bien en profondeur dans un lobe de sécurité pour que le temps ne se perdent pas. Comme une réserve d'émotion que je ne pouvais encore appréhender.
Haaaa, mon bon cerveau qui sait me ménager le temps pour en profiter plus tard.
Justement.
Pour démontrer sa capacité au swing, il y avait ce conseil lumineux de commencer par ses prestations en public.

Quelques chouettes titres du "Live At The Cafe Bohemia" pour se mettre en bouche, dans un climat musical qui m'est maintenant familier, et puis une oreille attentive mais détendue pour le jeu pianistique.
Et l'on peut gentiment enchaîner sur SON orchestre où ici encore il prouve qu'il est un des grands maîtres de l'improvisation.

Je profite pour vous faire apprécier ce que improvisation peut dire quand il s'agit, par exemple, de reprendre un classique chanté avec émotion par Billie, repris pour mon grand plaisir à l'époque où j'ignorais tout du jazz par Brian Ferry.

001. Billie Holiday - Billie Holiday-The Legacy 1933-1958 Disc 3 -  You Go To My Head

002. Bryan Ferry - Let's Stick Together -  You Go To My Head

001. Lennie Tristano - Lennie Tristano Quintet - Live In Toronto 1952 -  You Go To My Head



Je lis de lui

Son art singulier est fondée sur l'analyse rigoureuse du discours des grands improvisateurs: Louis Armstrong, Earl Hines, Roy Eldridge, Charlie Parker, Bud Powell...

Je devinais bien là, que l'approche devait être différente, lente jusqu'à ce moment magique. La récompense.

Deux phrases ont retenues mon attention, oui je suis attaché à la lecture de ceux qui se passionnent, ils m'ont donné des clés d'écoutes pour avancer plus rapidement. En tout cas pour Lennie cela a fait presque l'objet d'une révélation en donc deux temps

Premier temps, une accroche pour écouter un titre, nous approchons là de la nature même du maître:

Il développe aussi d'une manière tout à fait naturelle, son phrasé de main gauche, jusqu'à obtenir une indépendance prodigieuse des deux mains et improviser avec une rigueur contrapuntique sans équivalent
Le titre "C Minor Complex 1962". Qui est présent sur le disque New Tristano, titre qui a disparu sur la fusion en un seul CD de "Lennie Tristano" & "The New Tristano".
Ce titre je le retrouve, je vous le place dans le lien, et j'écoute.

J'ai un flash, comme une réponse à une question dont je n'avais pas eu de réponse en forme d'écoute.
Je reviens sur ma lecture et, confirmé par écrit

En réalité, son attachement à l'héritage de Bach le conduit à développer un phrasé d'une grande précision qui n'altère en rien la spontanéité de l’improvisation à quoi, plus que quiconque, il est attaché.
Cette fameuse filiation entre le Jazz et Bach, souvent entendu, souvent répondu avec précision (Voir la réponse de PascalGeorges faîtes à une occasion) mais jamais ressenti vraiment.
Mais soudain, là. Écoutez, sentez et tremblez de bonheur quand enfin l'image se dessine:

001. Johann Sebastian Bach - Well-Tempered Clavier Book 2 (Glenn Gould) Cd1 -  Prelude And Fugue No. 10 In E Minor Bwv 879 - I. Prelude

000. Lennie Tristano - Lennie Tristano-The New Tristano -  C Minor Complex

002. Johann Sebastian Bach (Pierre Fournier) - Bach Six Solo Cello Suites -  Suite No.5 In C  Minor -Vi- Gigue


C'est aussi comme ça que je l'aime ma musique, c'est quand elle fait son truc, sans tenir à me séduire, m'intriguer tout au plus, me laissant approcher sans se présenter. Un peu orgueilleuse, heureusement des connaissances, me chuchotent quelques mots à l'oreille, m'entraîne ici et là, puis me laisse dans cette solitude d'écoute heureuse, active, concernée puisant enfin dans cette cave à émotions où furent rangées pour un temps quelques lignes que je n'avais pas su entendre mais qui enfin sous ma lumière....

Ensuite c'est tout un corps qui vibrent de bonheur, quand intellect, spirituel et émotionnel fusionnent.

Lennie Tristano et moi (non, pas sur la commode) c'est encore bien la preuve qu'il ne faut pas qu'écouter ses émotions pour juger, il faut faire confiance, écouter, revenir, patienter, espérer.

Et parfois....

A vous




001. Lennie Tristano - Live At The Cafe Bohemia -  What Is This Thing Called Love
http://www44.zippyshare.com/v/92002892/file.html
002. Lennie Tristano - Live At The Cafe Bohemia -  Medley- Body And Soul-sweet Lorraine
http://www44.zippyshare.com/v/3109178/file.html
003. Lennie Tristano - Live At The Cafe Bohemia -  Subconscious-Lee
http://www44.zippyshare.com/v/25112429/file.html


001. Billie Holiday - Billie Holiday-The Legacy 1933-1958 Disc 3 -  You Go To My Head
http://www31.zippyshare.com/v/97564332/file.html
002. Bryan Ferry - Let's Stick Together -  You Go To My Head
http://www31.zippyshare.com/v/67295982/file.html
001. Lennie Tristano - Lennie Tristano Quintet - Live In Toronto 1952 -  You Go To My Head
http://www9.zippyshare.com/v/93624300/file.html

002. Lennie Tristano - Lennie Tristano Quintet - Live In Toronto 1952 -  317 East 32nd
http://www9.zippyshare.com/v/30931414/file.html


001. Johann Sebastian Bach - Well-Tempered Clavier Book 2 (Glenn Gould) Cd1 -  Prelude And Fugue No. 10 In E Minor Bwv 879 - I. Prelude
http://www21.zippyshare.com/v/80367754/file.html


000. Lennie Tristano - Lennie Tristano-The New Tristano -  C Minor Complex
http://www10.zippyshare.com/v/70783759/file.html

002. Johann Sebastian Bach (Pierre Fournier) - Bach Six Solo Cello Suites -  Suite No.5 In C  Minor -Vi- Gigue
http://www21.zippyshare.com/v/56035923/file.html



001. Lennie Tristano - Lennie Tristano-The New Tristano -  Line Up
http://www10.zippyshare.com/v/9590454/file.html
002. Lennie Tristano - Lennie Tristano-The New Tristano -  Requiem
http://www10.zippyshare.com/v/88813708/file.html
003. Lennie Tristano - Lennie Tristano-The New Tristano -  G Minor Complex
http://www10.zippyshare.com/v/49315814/file.html


Prochain voyage? Un maître d'un instrument moins souvent en vedette... Art Blakey est ma prochaine escale.

jeudi 10 avril 2014

L'angoisse de l'auditeur qui ne se souvient plus ... Caetano Veloso


Un moment d'angoisse. Je voulais fondre de nouveau sur ce titre si plein de trop-top-plein.
Pas moyen de me souvenir de quoique ce soit, rien, nada, juste que c'était de la musique Brésilienne, qu'il chantait un titre en Espagnol et que c'était en concert et que même j'adooooooore.
Avec ça, tu parles.
Angoisse.
Alors? Me souvenant que je l'avais écouté plusieurs fois, une seule solution
http://www.lastfm.fr/user/devantf
http://www.lastfm.fr/user/devantf/charts?subtype=tracks

N'empêche, je reconnais là le risque, le seul, le vrai, le majeur, l'avoir mais ne pas savoir retrouver ce bout de bonheur enfermé et cloné dans des notes de musique.
Ça fait peur, hein?

OUF

Et donc, voilà,
Il y a le son de l'Espagnol qui me fait frémir, il y a ce timbre qui monte au filet sans accroc, il y a ce lamento qui si il vous touche alors un jours vous verrez... mais je n'ajoute rien.
Quand même, cette orchestration.
Ce mouvement de l'introduction jusqu'à cette conclusion qui demande à boucler....

001. Caetano Veloso - Fina Estampa Ao Vivo -  Lamento Borincano


samedi 5 avril 2014

James Yorkston & The Athletes - Moving Up Country (10th Anniversary Edition)


Comme un Nick Drake que l'on a su rassurer






Je saisis l'occasion de parler des articles consacrés à la musique par des journalistes. En échangeant avec Till, au sujet entre autre de la nouvelle édition du Dictionnaire Du Rock de Assayas (+ d'autres journalistes), il y avait de sa part une méfiance qui lui faisait préférer les échanges sur les blogs.

Je pense le contraire en fait. Je conçois la méfiance des jugements sur de nouvelles sorties, ou bien de la méfiance quand il s'agit de s'absorber trop vite des œuvres. Méfiance ne veut pas dire rejet, juste qu'il nous faut faire la part des choses à la lecture.
Car j'aime lire sur la musique et la plupart savent nous communiquer leur passion.

La preuve, je tombe sur un article de  Vincent Theval sur le Magic D'Avril 2012 qui aborde la réédition du premier disque de Yorkstone.
Il a su trouver des mots qui m'ont poussé à me le procurer pour vérifier.

Mais avant toute chose, moi aussi m'est venu une image forte: imaginez un Nick Drake apaisé, rassuré qui transforme ses doutes, ses humeurs en sérénité sans perdre de vue cette douceur enveloppante.
Ecoutez "Tender To The Blues"

Bon, là ou Vincent Theval a tapé juste, c'est surtout quand il écrit à propos de "Cheating The Game" & "I Spy Dogs"

Le tempo est le plus souvent nonchalant mais s'accélère à l'occasion, l'incroyable "I Spy Dogs"  ou la joie communicative du jeu collectif
Au coeur de l'album, "Moving Up Country, Roaring The Gospel" est une merveille tricotée avec une simplicité émouvante et une chaleur qui évoquent le grand John Cunningham.
Et me voici a "verifier", si ce mot a ici un sens. Le démarrage de l'album n'est pas fulgurant, mais à partir de "Sweet Jesus" et ensuite avec le "Tender To The Blues" et son climat clarinette ajouté (il me semble) je suis séduit et je tombe sous le charme, définitivement, avec "Moving Up Country, Roaring The Gospel".
Cette capacité à nous transmettre du bien-être m'a profondément bluffé.

Ensuite c'est juste de l'addiction.

Voilà l'histoire d'un bon article, un peu d'historique, quelques pistes d'écoutes pour appâter (À la PascalGeorges), quelque bons choix de vocabulaire:
Dix ans après, Moving Up Country conserve intacte sa chaleur enveloppante, sa beauté pâle et mystérieuse
Et une bonne grosse de sincérité!! Merci à M. Théval.

Tout ça pour mon bonheur, un album que j'ai écouté de bout en bout, que j'écoute encore pour qu'il me dicte ce qui suit.
Bien entendu, suivant MAGIC fidèlement, j'ai d'autres albums du monsieur, mais il me fallait la fameuse "ENVIE"
Au passage, quittant cette atmosphère boisée j'ai eu vraiment du plaisir au dernier Emmanuelle Seigner, un peu comme contre-poison avant le poison.

Mais pour échanger sur ce point il faut aller voir chez Jimmy
http://le-club-des-mangeurs-de-disques.blogspot.fr/2014/04/emmanuelle-seigner-distant-lover-2014.html

James Yorkston, comme j'aimerai être encore et encore, mais tout doit se terminer quand les phrases se creusent.... On fini sur des comparaisons? Lambchop avec davantage de couleurs? Oui, c'est bien comme conclusion en forme de suite

A vous.


001. James Yorkston & The Athletes - Moving Up Country (10th Anniversary Edition) Cd1 -  Tender To The Blues
002. James Yorkston & The Athletes - Moving Up Country (10th Anniversary Edition) Cd1 -  Moving Up Country, Roaring The Gospel
003. James Yorkston & The Athletes - Moving Up Country (10th Anniversary Edition) Cd1 -  Cheating The Game
004. James Yorkston & The Athletes - Moving Up Country (10th Anniversary Edition) Cd1 -  I Spy Dogs


vendredi 4 avril 2014

(Teasing) Attention, bientôt, ici, chef-d'oeuvre....

... Qui a bouleversé tous mes plans de chroniques. Qui va me permettre de dire aussi tout le bien que je pense de... A moi maintenant de trouver modestement quelques mots pour décrire ce que...

En attendant


Au fait, le premier titre me fait furieusement penser à une musique de film... Midnight Cowboy? je cherche, mais le premier qui trouve  aura la réponse à cette énigme:

UDT ..... next? Q ..... next?