dimanche 10 décembre 2017

The Peddlers, rien que le titre: How Cool Is Cool


Je profite pour évoquer aussi une compilation "officielle" qui est à l'origine du tout ici.

Cela commence par une pochette et une démarche proche d'articles de MAGIC: demander à un artiste sa "playlist" et la commenter librement; Influences, souvenirs, découvertes récentes, tout est bon.

Cette pochette aussi:


Elle avait suffi à faire envoler toute ma méfiance.

À priori, je reconnaissais une légitimité au best of d'un artiste, à la réunion de titres répondant à un genre, éventuellement à regrouper les tubes d'une époque et même interprétés par des inconnus pour atterrir sur les marché estivaux.

OK pour tout ça

Mais mettre en vente un ensemble de titres au seul prétexte d'être particulièrement aimés par un artiste.
Mais nous vivons une période ou écouter un disque passe par de multiples moyens, donc oublions l'aspect marketing et revenons à ce qui m'est arrivé.

J'écoute et j’apprécie. Même les mariages inattendues.
L'occasion de me refaire cette pop à la Stereolab, Broadcast est toujours à saisir.




001. Rehash - Latenighttales, Belle And Sebastian (2006) - Gratuitous Theft In The Rain




002. Stereolab - Latenighttales, Belle And Sebastian (2006) - French Disko




Puis, un moment rare dans l'écoute. Quand rien ne vous prépare et que soudain.. Parce que le moment, parce que oreilles fraîches, parce que il fait soleil, parce que




001. The Peddlers - Latenighttales, Belle And Sebastian (2006) - On A Clear Day You Can See Forever




Et encore, maintenant, avec difficulté, je tente de comprendre ce qui m'est tombé dessus. À l'époque je n'ai pas réfléchi.
J'ai cherché et espéré.




000. The Peddlers - How Cool Is Cool... Cd1 - Girl Talk





001. The Peddlers - How Cool Is Cool... Cd1 - Time After Time





002. The Peddlers - How Cool Is Cool... Cd1 - Stormy Weather





003. The Peddlers - How Cool Is Cool... Cd1 - Smile





004. The Peddlers - How Cool Is Cool... Cd1 - Empty Club Blues





Bien entendu, je me suis alors vautré dans ce tapis de nostalgie Sinatracoolienne, timbre de voix onctueux, un clavier à la couleur nocturne et perdue, une époque fantasmée.

Mon "Shining" à moi, tout en référence: Je suis accoudé au bar, derrière moi les Peddlers sont condamnés à ne jamais cesser de jouer les standards des années qui augmentent la setlist à l'infini.
Je sirote mon "Russe Blanc" qui ne se vide jamais, pourtant le Barman n'a pas bougé, occupé à ranger ses bouteilles sur les étagères en verre à l'éclairage apaisant.
Tant qu'il y a de la musique je reste.

Ça serait presque ce qui se fait de mieux comme album de Noël? Non?




001. The Peddlers - How Cool Is Cool... Cd1 - Lover





002. The Peddlers - How Cool Is Cool... Cd1 - Comin' Home Baby





003. The Peddlers - How Cool Is Cool... Cd1 - Nobody Likes Me






- Heyyy, Antoine, réveille toi, c'est complètement ringard ta musique. J'ai l'impression d'écouter la BO d'un film de Lautner. Tu peux pas rester comme ça!

- Keep cool, assieds toi ici. Qu'est ce que tu bois?

- Mais...

- Chuuut, la ferme, écoute.



001. The Peddlers - How Cool Is Cool... Cd1 - Say No More





001. The Peddlers - How Cool Is Cool... Cd1 - Irresistable You




dimanche 26 novembre 2017

Surplace en Solitaire Puis Erroll Garner


Parmi les raisons de ce blog.

Un peu d’ego qui tente parfois de quitter le centre de son nombril mais qui aime y revenir.
Pour les commentaires, ils flattent l'ego - on y revient - et servent aussi de rebond vers d'autres écoutes et découvertes.
Pour les contacts et leurs propres écrits, toujours les découvertes et parfois - le mieux - le retournement d'opinion.

Mon auto guide d'écoute aussi, à s'imposer des fils conducteurs, à porter son casque d'explorateur, monté d'une flamme authentique quand il s'agit de découvrir d'obscures artistes, musiques et ambiances.

Voilà, je crois que c'est tout?

dimanche 19 novembre 2017

Zappa, Pas facile! Mais si!! Mais non, mais non!!


Non, pas facile de le trouver génial ce disque.
Difficile d'accès?

Non, difficile de concilier ce que l'on apprend et ce que l'on ressent.

Je pensais même abandonner ce papier et tout de même maintenir le fil Zappa.

Ce blog est un de mes cadres d'écoute. Je fouine ou une envie. Ensuite des écoutes pour enfin coucher sur le papier mon ressenti. Medeste et Mogallo. En même temps.

dimanche 12 novembre 2017

Des Anges, souvenir encore vivace


... Mais alors vite fait, le temps que ma douce dort.

Ce cousin n'envisageait pas laisser en moi une trace aussi forte quarante ans plus tard. Lui qui écoutait "Quadrophenia" sur des enceintes monstrueuses pour ma première claque qui devait faire suite.

samedi 11 novembre 2017

Encore une pause pour MAGIC




Justement je voulais commenter deux points. J'ai été surpris par la tête de C. Conte et bien d'accord avec ce que madame Manzoni pense de ses matinales.

Comment ça on s'en fout

Bon, OK, mais lisez ce qui suit

ICI

Article trouvé par hasard, alors que je lisais un autre article sur Pacadis

En attendant, si j'ai du temps demain, nous pourrons échanger sur certains anges...







samedi 4 novembre 2017

Cooper, Floyd, Reed J'ai tout compris, faut juste qu'on m'explique longtemps


D'abord on me fait plaisir et on va lire celui qui a la patience encorpé à la cheville (J'inverse, c'est inutile, donc j'aime):

Ici

J'explique la révélation, l'évolution en Ré, en Reed?

Pour aimer THE WALL de Pink Floyd, il me faut un lavage momentané de cerveau, oublier Les Wish et les Dark, oublier les envolées tant je rime je plane de Gilmour.

Pour commencer
une mienne découverte ... Le "welcome" de Cooper



001. Alice Cooper - Welcome To My Nightmare - Welcome to My Nightmare




Un Billet mais petit. Le retour de Martin Carr


J’interromps une chronique en cours, je ne résiste pas à l'envie de partager.

Matin Carr je le suis depuis les Boo Radley. J'aime tout mais par dessus ce tout - et les avis sont partagés - je préfère la période soleil.

Le titre ci dessous des Boo je me le passe régulièrement, il s'est même invité dans mes titres en mémoire.
Quand je parle de soleil, vous comprendrez à l'écoute, surtout dans la reprise du refrain.
Augmenter le son toute les minutes...



001. Boo Radleys - Kingsize - Kingsize


Quand en 2014 j'apprends que le Martin nous revient solo, j'espère, j'écoute et ...