Translate

dimanche 21 avril 2019

Digression Paresseuse, va pleurer chez ta maman


Vous connaissez l'histoire drôle (?) avec la chute, la morale, le presque dicton qui dit "Monsieur Zorro, faut pas le faire chier le matin"?
Non? Tant pis.
Parce que moi, quand je plonge dans un Opéra que je le veux, faut pas trop me parler d'autre chose. Ou bien de l'évident, du léger.
Alors tu penses Wagner, on a du mal à lui arracher son rein en or. Il y tient.

Voilà pour l'intro.

Ça m'empêche pas de me promener chez les copains et donc, attention, suivez moi bien.
Quelques échanges amicaux ici

==>ICI, oui ICI

(De plus, on a retrouvé la trace de Lily)

Le Hugo et son clin d'oeil sur Katy Perry, je creuse ma mémoire, retrouve le disque que ma fille m'avait conseillé mais pour rebondir je cherche où sur son blog on aurait échangé sur la dame.
Et avec cette clé je tombe sur un autre papier de bonne année 2014 du même Hugo.

==> LÀ, oui LÀ

(Tiens? Lily déjà là?)

J'y suis, je lis, un passage qui cite les MAVERICKS et son chanteur Raul Malo. Qui fait des albums solo, que je le savais pas (Hugo, ton papier est pas clair clair sur ce sujet!!!)  et que en écoutant "Lucky One" Soudain....

Bon, ça suffit!! Parlons de moi.

En musique, moi ....


Si l'artiste sait s'y prendre, juste bien viser...

01. Gary Allan - Smoke Rings In The Dark - Smoke Rings In The Dark
02. Bob Seger - Stranger In Town - Still The Same
03. Mink DeVille - Le Chat Bleu - That World Outside





Donc Raul Malo a osé un "Crying For You", le choix est simple on tourne le dos avec le sourire entendu de celui à qui on ne la fait pas, pas besoin d'écouter.
Ou bien.

01. Raul Malo - Lucky One - Crying For You


Ensuite, une fois bien ferré, le Raul il a raison partout et tout le temps.

00. Raul Malo - Lucky One - Something Tells Me
01. Raul Malo - Lucky One - Lucky One
02. Raul Malo - Lucky One - Ready For My Lovin
03. Raul Malo - Lucky One - Rosalie
04. Raul Malo - Lucky One - Haunting Me




Mais? Pourquoi une photo du Roy pour démarrer ce papier (c'est une image. Sur papier glacé? Mais non, en fait il n'y a pas de papier, c'est PAPERLESS)

Parce que dans la catégorie "Crying for you at ta place" Peut-être le meilleur, sûrement en tout cas un des meilleurs

Ladies and Gentlemen...


Roy, dès que je lis le titre d'une de ses chansons, si il y a CRYING, ou OVER ou END ou NIGHT... je deviens un boule en forme d'éponge trempée, il n'y plus qu'à appuyer dessus.
(Et essuyer avant de partir, s'il vous plait... madame... haa merde)

01. Roy Orbison - King Of Hearts (2007 Remaster) - Crying (With K.D. Lang)




Roy il me fait penser à quelqu'un, en moins conceptuel. Roy il a souffert pour vous, et grâce à la musique que l'on peut réécouter à l'envie, Roy il souffre pour vous, ça peut aider.

01. Roy Orbison - King Of Hearts (2007 Remaster) - You're The One
02. Roy Orbison - King Of Hearts (2007 Remaster) - We'll Take The Night
03. Roy Orbison - King Of Hearts (2007 Remaster) - Wild Hearts Run Out Of Time
04. Roy Orbison - King Of Hearts (2007 Remaster) - Coming Home
05. Roy Orbison - King Of Hearts (2007 Remaster) - Careless Heart




Des moments sirupeux diriez vous?
Douloureux je penserez! Sans toutefois chercher à convaincre. C'est une question toute personnelle.

Mais je profite de ce feuillet (métaphore) pour rendre hommage à ceux qui étanche un peu pour soulager.


01. Elvis Costello With Burt Bacharach - Painted From Memory - This House Is Empty Now



Merci à eux.



mercredi 10 avril 2019

Digression Paresseuse, en attendant le hamac


C'est que le Wagner ça vous bouffe le temps et quand on a besoin de douceur, il y a le sieur Ranx qui vous achève avec du au delà des limites.

http://ranxzevox.blogspot.com/2019/03/lords-of-chaos.html

Du coup en passant chez l'autre compère

https://lapopdalexandreetetienne.blogspot.com/2019/03/solange-when-i-get-home-2019.html

Me voici me remémorant Solange. Mais oui, je me souviens (presque) du plaisir coupable à retrouver ces airs d'avant


J'avais eu le scoop de foudre. Classique.

01. Solange Knowles - Sol-Angel And The Hadley St. Dreams - Would've Been The One




Il y avait quelque chose de doux et de rassurant (j'en avais bien besoin, merci le Hugo)
J'y retrouvais la même bienveillance rassurante de la Minnie

01. Minnie Riperton - Perfect Angel, Deluxe Edition Cd1 - Reasons



Haaa, la Minnie, obligée de cesser la musique, davantage de verre que de coeur brisés.

Et Solange, "Sol'ange" a autre chose qu'à m'aider à plonger dans une béatitude que je suis le seul à savoir mériter.

Dix ans plus tard,

Elle cherche, triture, s'entoure, avance.
j'imagine ces artistes qui ont peur de la redite, du plagiat respectueux...

Donc, plus profond, plus résistant, peut-être plus récompensant?

01. Solange - When I Get Home - Almeda
02. Solange - When I Get Home - Jerrod



En parlant de Plagiat (Pas le genre de Maurice)

Avec une amie, au Philharmonique, nous avons été écouter battre le coeur de musiques Russe.

Et dès les premières notes, j'ai pu étaler ma science, car dès les toutes premières notes...


...J'ai de suite compris, qu'avec une seule idée (deux en l’occurrence) on fait une chanson, "ON" ce n'est pas moi, hélas...


Ainsi j'ai pu rattraper mon accent

- Arrête de le prononcer comme ça, on (encore "ON") dirait que tu dis "Chausse Ta Charentaise"


Par contre, une inspiration pour finalement aboutir sur deux titres légitimes. Et ce n'est pas moi qui ait fait le rapprochement, il parait que RADIOHEAD les cite comme influence.

On écoute et puis ensuite on écoute




Puisque je digresse

La lecture qui parle de musique, mais oui, mais oui, comme sur les blog il y a des phrases qui éveillent.
Dans mon lit, pas loin du couvre feu. Un article sur THE BAND ce groupe que je n'arrive pas à aimer à la hauteur de leur réputation (Un peu comme the LES BYRDS)

The Band s'offre même une incursion mémorable en terres mélancoliques, portée par la voix plaintive de Richard Manuel, "Whispering Pines" est un joyau d'incommensurable tristesse et l'une des plus belles ballades du rock
C'est bien simple j'ai failli me relever, mais en tout cas je gagnais beaucoup à attendre:


Alors obligé, forcément


01. Boz Scaggs & Lucinda Williams - A Fool To Care - Whispering Pines



vendredi 29 mars 2019

Scott Walker? Continue à me surprendre ... mais il faut que je vous raconte

(Envoyez une adresse courriel a lusdevantATyahooPOINTfr et je vous drop & box les albums Mais pas tous, hein!)

Mais pourquoi?
Parce que Scott Walker est mort. décédé quoi, plus joli comme terme mais pas moins triste. Dommage surtout.
L'idée d'insister sur le parcours du monsieur? Ce sont les échanges ici ou là chez Jimmy:

Cliquetons sur l'image du dessus

Mais d'abord
Sachez que je fonds quand j'entends ces titres à posture:


01. Maurizio Graf - The Complete Edition - Original Songs (Cd13) - Angel Face
02. Ennio Morricone - The Ennio Morricone Anthology- A Fistful Of Film Music Cd1 - Il Ritorno Di Ringo (The Return Of Ringo)
03. R.mellin - Télé Tubes Vol.2 (Cd 1) - Corsaires Et Flibustiers
04. Ennio Morricone - Per Qualche Dollaro In Piu - Occhio Per Occhio (feat Maurizio Graf)



Quel rapport avec Scott Walker?
L'emphase, le théâtral et bien entendu pour servir, un timbre, une voix...


(Rien que la pochette!!)
Entre la croonerie Bowienne et les orchestrations filmiques à la John Barry.

Une superbe, une arrogance, une certitude toute british, le sang que fait couler Ennio Morricone dans ses mélodies est remplacé ici par un liquide qui promet l'immortalité du chant et place l'auditeur à une distance respectueuse réservé au maître intimidant et adulé (ha ha j'ose pas me relire)

1967. C'est putain beau

01. Scott Walker - Scott - Montague Terrace (In Blue)
02. Scott Walker - Scott - Always Coming Back To You
03. Scott Walker - Scott - Such A Small Love



Et en 69 ça continue, en fait cette une période qui s'achève.
L'ami qui me l'a fait découvrir, je m'en souviens, me disait qu'ensuite cela n'avait plus trop d'intérêt...

Ha ha ha ha ha...... Pas du tout, ceci dit ce numéro 4 (oui, il y a bien 2 & 3, mais bon, faut que j'avance moi) est une perle de préciosité, encore.

Extrait du dico d'Assayas

La voix de Scott Walker y résonne comme celle d'un rêveur arpentant les corridors vides d'un palais imaginaire, et, les yeux fermés, on croit entendre, avec quelques années d'avance, David Bowie et sa diction froidement théâtrale
01. Scott Walker - Scott 4 - The Seventh Seal
02. Scott Walker - Scott 4 - Boy Child
03. Scott Walker - Scott 4 - The Old Man's Back Again (Dedicated To The Neo-Stalinist Regime)
04. Scott Walker - Scott 4 - Duchess



Si je le revoyais mon ami...

Tu ne m'avais pas dit qu'il s'était pris aussi pour un crooner, un vrai. Avec encore ces arrangements d'un autre temps, d'un autre moment.

01. Scott Walker - Sings Songs From His Tv Series  (Vinyl) - The Impossible Dream
02. Scott Walker - Sings Songs From His Tv Series  (Vinyl) - The Look Of Love
03. Scott Walker - Sings Songs From His Tv Series  (Vinyl) - Country Girl



Cette fois ci, nous basculons dans ce qui va devenir la liberté d'écriture. Le Dico Assayas pense à VDGG, je pencherai davantage sur les albums solos de Peter Hamill.
Rien ne nous y préparait. Pas même mon ami qui soit ne connaissait pas soit ... faudrait que je lui demande.

Donc c'est un passage. Abordable, le GR20 avant la grande escalade

01. The Walker Brothers - Nite Flights - The Electrician
02. The Walker Brothers - Nite Flights - Fat Mama Kick
03. The Walker Brothers - Nite Flights - Shutout



Ensuite, ensuite.... Je parlais d'escalade.
J'aime l'image qui s'oppose à l'envolé.
Il y a de la grimpe, de l'obstacle, du dénivelé, du saillant, du coupant...
Mais cette fatigue apporte la récompense de ceux qui ont compris que le sommet est moins important que le parcours.

À partir de l'album TILT Scott Walker s'échappe.

01. Scott Walker - Bish Bosch - The Day The 'conducator' Died (An Xmas Song)



Bon dans tout ça je ne perds pas de vue ce pourquoi je vous ai entraîné la dedans

01. Luis Bacalov - Django - Django (Vocals By Roberto Fia)



dimanche 24 mars 2019

(Rattrap.du Passé 1999) XTC - Apple Venus Volume 1 Chef-D'oeuvre + 3 Bonus pour les abonnés (moulDINGUE!!)


(Envoyez une adresse courriel a lusdevantATyahooPOINTfr et je vous drop & box l'album & Bonus)


1999, je vais y traîner un peu, voir si j'ai pas loupé un ou même trois trucs qui valaient le coup de s'y attarder.

J'aurai bien parlé de Luther Russell, découvert par le sieur EWG.
Or, le monsieur a sorti un album en 1999 dites donc; le zazard. Ceci dit....
01. Luther Russell - Down At Kit's - Fried Bananas


(Bizarre, la photo de Russell... Je l'imaginais plus jeune)
.... je préfère ce qu'il a fait vingt ans plus tard,
02. Luther Russell - Medium Cool - Corvette Summer


découvert disais-je sur ce post sur le blog de Jimmy (album en T Laid Char Jeu Mens) ==> sur la photo cliquez et à destination vous arrivez

(Ha ben oui je savais bien qu'il avait aussi des photos plus jeune, le parc-mètre est d'époque)
Et quand vous entendez une chanson comme ça, certes pleine d'Elliott, il y a quand même un monsieur qui éveille la curiosité, non?

01. Luther Russell - The Invisible Audience Cd1 - Better Off Dead
Mérite quelques articles, mais c'est pas le propos ici

Le (Rébus artisanal) ...


... C'est de constater à quel point j'ai bien fait de me lancer dans ce fil.

Pour farfouiller je me fie à cette littérature tant décriée: les listes, les indispensables dans sa discothèque par X, Y ou Z, les 1001 meilleurs albums à télécharger illégalement etc...

1999.

Kwaaaaaaa!!! XTC!!!! (un peu le cri inimitable de Coluche)


XTC, dans la catégorie groupes préférés, XTC est un de mes groupes préférés. Je les avais bien écoutés, j'ai réussi à apprécier et même davantage les circonvolutions (écrit du premier coup) mélodiques de Partridge, compensées dans les premières écoutes par la pétillante et légère écriture pop de Moulding.

En 1999, je vous l'ai raconté, la pop ne m'intéressait plus ou pas. Je sais pas bien. Me rappelle plus mais j'ai jamais tué de chat, moi....

Du coup, je suis passé à côté de:

01. XTC - Apple Venus Volume 1 - Easter Theatre
Ce putain de morceau me fait oublier de faire le malin par écrit. J'aime beaucoup les titres ambitieux de Tears For Fears, mais ici il y a une autre dimension.
Des moments de mélodies brillants, d'autres émouvants. Et puis une orchestration si lumineuse... j'y arrive pas, j'espère que vous avez écouté au lieu de me lire, car c'est au delà de mes capacités de conviction.

Rien que pour ce titre, j'aurai fait ce papier pour évoquer mes loupages 1999 (quoi? Loupage? Si si c'est bon)


Mais l'album offre tellement de niveau d'écoutes.
Un " River Of Orchids" qui se construit en strates sans jamais overdoser mais sans économie non plus. Un titre à la Patridge, volontairement heurté mélodiquement mais envoûtant

00. XTC - Apple Venus Volume 1 - River Of Orchids

Plusieurs écrivais-je. un titre acoustique digne de ... non, je me suis juré de ne pas l'évoquer, sinon je vais perdre un lecteur.
Allez, berçons nous

01. XTC - Apple Venus Volume 1 - Knights In Shining Karma



Et Moulding? Colin Moulding?
Là sont mes bonus

XTC C'est beaucoup Colin, même si le nom de Partridge revient plus souvent quand on pense au groupe, d'abord parce qu'il a écrit 80% des albums.
Mais alors, les amis, les 20% c'est pas rien, si je pondère je dirai bien que cela participe à moitié aux souvenirs que laisse XTC dans notre imaginaire musicale.

J'ai une théorie: Andy Partridge c'est un nom qui jette. Colin Moulding, en France c'est du poisson mou et pas dingue pour un rond de poisson.. Ça n'engage que moi.

Mais comme cette théorie toute en subtilité ne peut convaincre que des esprits brillants comme le mien, j'ai pensé à quelque chose de plus décisif.

Sans partir des tout premiers albums que je ne connais pas, j'ai collecté les titres composés par Hake Softcraze (Ça, ça jette!!) autrement dit Colin, en commençant par "Drums And Wires" 20 ans pile poil avant 1999!!

triple démonstration, triple bonus:

1) Quelques titres

01. XTC - Drums And Wires - Making Plans For Nigel
02. XTC - Black Sea (Steven Wilson Mix) (2017) - Generals And Majors
03. XTC - English Settlement - Ball And Chain
04. XTC - The Big Express - Wake Up
05. XTC - Skylarking - Grass
06. XTC - Oranges & Lemons  (Steven Wilson Remix) - King For A Day
07. XTC - Apple Venus Volume 1 - Frivolous Tonight


2) !! Colin revient!!! C'est fait en 2017 avec un EP (en drop aussi)

Avec cette voix so Britishhhh (Louchons vers Paul Weller ou....?)
01. TC & I - Great Aspirations - Scatter Me


3) Et en Drop une belle sélection des titres de Colin, que vous trouverez dans le dossier

XTC - Colin Moulding's Songs


PS: J'ai donc lu un joli compliment sur ce groupe Majeur en Général. Mais je ne voulais pas repousser la visite de...


dimanche 17 mars 2019

(4h du matin , trop de sujets Part Fort) Carl Maria Von Weber - Der Freischütz (Kleiber) ... En 1999...


(Envoyez une adresse courriel a lusdevantATyahooPOINTfr et je vous drop & box l'album)

... En 1999, j'étais plongé dans un univers musical, il n'y avait que lui qui comptait (en musique s'entend)

Mais pour commencer, l'approche habituelle pour partager l'Opéra auprès de ceux qui doutent:

01. Carl Maria Von Weber - Der Freischütz Cd1 - Ouvertüre

Choix pas toujours heureux, puisque ce n'est jamais pour ses parties instrumentales que l'Opéra rebute.

Depuis 1993 je m'étais abonné à OPÉRA INTERNATIONAL.
Que je dévorais, il me faisait rêver par ses critiques de spectacles à travers le monde.
Les analyses critiques étaient si fouillées qu'il était presque possible de se projeter sur la scène.
Je ne comprenais pas tous les termes musicologiques, ce qui apportait une magie supplémentaire, comme tourner les pages d'un livre ésotérique.

Une photo, une ville, un court résumé historique de l'oeuvre, une description du décor, des accessoires, de l'éclairage. Un aperçu de la mise en scène, les costumes, le jeu de scène.
Puis la musique: La qualité des chanteurs, leurs difficultés, leurs moments de grâce.
Quelques phrases pour qualifier l'orchestre et son chef.

L'Opéra, art total qui les réunit pratiquement tous, tous si l'on considère les éléments architecturaux, les peintures en guise de décor.

Si complet que même si les articles ont pour premier objectif de porter un regard critique sur un spectacle précis, le résultat sert aussi de mini guide pour partir à la découverte d'un ouvrage

En 2005, la revue cesse de paraître. Snif.
Entre temps je me remettais à d'autres genres et à tenter de rattraper mon retard en pop & rock. Vive les médiathèques (et Soul Seek!!)


Parmi les opéras qui m'on touché, Der Freischütz a une place particulière.
Je partage son attrait avec mon fils. Ce sont des moments que je continue à chérir, des souvenirs que je voudrai à jamais graver...
... Sur quoi? Je ne sais pas, une matière qui me survivrait?

Bien entendu chacun ses moments.
Depuis Mozart je goûtais les interventions féminines lorsque le chant s'élevait haut comme pour figurer une ligne de cristal.

Extrait de la critique de la prestation de Munich:

L'Agathe de la jeune Petra-Maria Schnitzer, appelée à remplacer Cheryl Studer, s'est trouvée infiniment mieux en situation, et que son timbre un peu fragile a transformé la cavatine du deuxième acte en un miraculeux moment, suspendu hors du temps
01. Carl Maria Von Weber - Der Freischütz Cd1 - Act 2.2. 'wie Nahte Mir Der Schlummer' - 'leise, Leise, Fromme Weise!'



La GORGE AUX LOUPS.
Notre moment à nous deux: l'appel du démon pour fabriquer sept balles magiques.
Entendre le décompte de 1 à 7... moment fort, à 12:00 du début de l'extrait proposé pour les impatients mais intéressés tout de même.

Magistral. La partition qui offre de superbes pages illustrant la magie noire en action, l'orchestre s'amplifiant  pour atteindre un summum à la septième balle...

01. Carl Maria Von Weber - Der Freischütz Cd2 - Vierter Auftritt - N° 10 Finale - Milch Des Mondes Fiel Aufs Kraut !

Nous avons partagé une soirée télévisée - en fait il m'a surtout rejoint pour la grande scène à frissons - pour découvrir une mise en scène... hum ... moderne qui a évité le premier degré au profit de symboles que je ne décrirai pas ici tellement la déception fut grande.


C'est très récemment que nous avons pu nous retrouver devant cette version filmée où la représentation de la Gorge était déjà plus proche que ce que nous imaginions.

Avant de conclure cette série de quatre post, je tente une recherche sur YOUTUBE, sait-on jamais.

Je reconnais que ce que nous avons en tête réclame les moyens du cinéma et une théâtralité d'un autre temps.
Pas facile...



Tiens une autre? Davantage hermétique, mais toujours pas notre version à la Spielberg rencontre Dario Argento



(4h du matin , trop de sujets Part Tri) Mos Def - Black On Both Sides. Rattrapage du Passé 1999


(Envoyez une adresse courriel a lusdevantATyahooPOINTfr et je vous drop & box l'album)


Un autre fil qui m'avait bien plu pour découvrir avec retard mais découvrir quand même. Je m'étais attardé sur l'année 1985. Cette fois ci j'ai choisi 1999.

Pourquoi? Je pense avoir laissé une trace sur un blog voisin et en voyant l'année 1999, je me suis dit etc...
Sauf que je ne retrouve plus le post qui a réactivé cette façon d'aborder la musique.

1999? Pire que 1985. Je suis totalement débranché

Si des trucs arrivent à mes oreilles c'est dans le mode invasion.
Comment louper ce Red Hot.
Je me souviens,  me dire "Sympa, toujours content qu'un groupe atteigne le gros succès, et ce virage pop... "

01. Red Hot Chili Peppers - Californication - Californication



Il y a bien le fiston en pleine période de métal qui laissera quelques sons d'actualité s'installer dans l'appartement. Pas certains que c'était lors de la sortie de l'album.

Forcément cette ouverture de Ennio et ce hard avec orchestre symphonique (je crois, symphonique) m'avait bluffé. Même si fiston m'expliquait que c'était loin d'être son Mettalica préféré, il y avait ici un usage décomplexé de l'orchestre.
Davantage comme instrument de luxe que volonté de rejoindre la musique savante. Bien vue la démarche.

01. Metallica - S&M Cd1 - The Ecstasy Of Gold
02. Metallica - S&M Cd1 - The Call Of Ktulu



Un album que j'écoute encore de temps en temps.


Et si je n'avais pas fréquenté le forum des "Papillons Noirs" jamais je ne me serais penché et douté:

03. Yes - The Ladder - Face To Face



Bon, sans trop farfouiller, quelques titres de l'époque que j'ai retenus. Travis parce que je croyais que c'était une chanson de U2, quand je vous disais que je me débranchais.
Moby? Irrésistible. Sans avoir l'intuition d'un nouveau genre musicale.
Slipknot, ce petit gout de Nirvana et de Systeme Of Down que le fiston écoute souvent et qui me bottait bien, mais ça c'est plus tard.
Britney? Jamais rejeté le plaisir d'écouter une chanson bien faîtes et c'en était une.

01. Britney Spears - Baby one more Time - Baby One More Time
01. Moby - Play - Natural Blues
01. Slipknot - Slipknot - Wait And Bleed
01. Travis - The Man Who - Why Does It Always Rain On Me




Pas ici que je vais m'étendre sur ce gros loupé, surtout moi qui n'ai jamais renié la pop. Ce disque il aura fallu qu'un pote insiste.
Tiens, je reviens sur ces fausses premières impressions d'écoute.
Première écoute: le tout m'avait semblé lourdingue, son saturé et chant forcé à tenter d'atteindre la brisure.
Bof.
Mon pote insiste et même ne comprends pas.
Depuis, ouf, heureusement qu'il a persévéré, comment ne pas avoir entendu l'originalité, l'héritage et l'avancement pop que cet album apporte.
J'ajoute que cette découverte vient plus de dix après la sortie de l'album, inaperçu chez moi à sa sortie.

01. The Flaming Lips - The Soft Bulletin - Race For The Prize (Sacrifice Of The New Scientists
02. The Flaming Lips - The Soft Bulletin - The Spiderbite Song
03. The Flaming Lips - The Soft Bulletin - Waitin' For A Superman (Is It Gettin' Heavy)
04. The Flaming Lips - The Soft Bulletin - The Gash (Battle Hymn For The Wounded Mathematician)




Puisque l'on parle des loupés. C'est encore dix ans plus tard, cette année 2008 pleine de recherches et de découvertes que je tombe sous le charme de Mos Def

C'est du RAP ça? J'en sais rien, toujours pas d'ailleurs.

Ce que je sais à la découverte de cet album, c'est l'émotion, la même que j'ai ressenti à la révélation "What's Going On" De Marvin Gaye. Pas moins.

Ce disque raccorde mes écoutes passées avec des genres musicaux que je vais pouvoir aborder crânement.

Ça foisonne, ça part dans plein de sens, dans tous les sens.
Colère, tendresse, hurlement, chant onctueux...
Orchestration, collages sonores, voix et chants qui se croisent. Tout est dans le luxe, la classe.
À croire que toute la musique étiquetée NOIRE et même davantage s'est retrouvée à ce carrefour des genres.

Une comparaison, je suis sorti comme transi et étonné, pareil qu'avec l'album "Stellar Regions" de Coltrane.

- Je croyais que c'était le Marvin Gaye
- Aussi
- Faudrait savoir, ça embrouille, surtout que le Coltrane faut se le coltiner.
- Le Coltraner tu veux dire
- Ha, bravo.

01. Mos Def - Black On Both Sides - Rock N Roll
02. Mos Def - Black On Both Sides - Umi Says
03. Mos Def - Black On Both Sides - Habitat
04. Mos Def - Black On Both Sides - May-December








(4h du matin , trop de sujets PartTOUT) Hasna El Becharia - DJazair Johara


(Envoyez une adresse courriel a lusdevantATyahooPOINTfr et je vous drop & box l'album et le dossier VIBRATIONS sur l'Afrique en 50 disques commentés)


Le jeu des blogueurs m'a donné envie de refaire ce voyage imaginaire que j'avais entamé il y a plus de dix ans.
C'était juste ludique pour commencer. Histoire d'écumer les médiathèques parisiennes pour retrouver les références.
Puis écouter.

Ce fut un deuxième choc. Comme pour ma découverte de l'Opéra. Ce choc devait définitivement m'ancrer dans la gourmandise musicale.
Une quête sans fin, absurde et stérile pour une partie de mon entourage
"C'est pas que tu écoutes de tout, mais tu écoutes n'importe quoi!!"
:-)
Injuste puisque le hasard a peu de place dans cette quête qui m'a fait dire cette ambiguïté: "Ce que j'aime ne m’intéresse pas"

Donc c'est décidé si je m'y tiens.
Ce genre de phrase qui marque une volonté inébranlable (Jean-Paul II si tu m'entends) ou pas!

Ce voyage je l'avais organisé du sud au nord. Ne serait que par familiarité avec des artistes d'Afrique Du Sud.
Je pensais que ce serait une bonne méthode pour apprendre à placer ces pays sur une carte aveugle, grand moment d'angoisse scolaire. Afrique de L'ouest!! Pfffoouuu
Je pensais mais je me suis trompé.
Cette fois ci?

Aujourd'hui j'inverse et commence par le nord. Et puisque l'actualité en parle.
Algérie.
Mais attention, je profite de la démarche de l'artiste. Musique ouverte.
(Image extraite du dossier VIBRATIONS)


Pour mes habitudes d'écoutes, avouons la difficulté première: vocaux et glissement harmonique. Je ne suis pas musicologue, ce sentiment a son explication technique, je suis incapable de la résumer ici (comme si je l'avais bien comprise)

J'ai tout de même retenu qu'il fallait se laisser aller, sans se prendre la tête et faire confiance en notre hémisphère artistique et sensoriel.
Pour certains myopes pas trop jeunes, souvenez vous des lunettes à verres progressifs.

Il y a bien une posture à trouver, celle de l'ouverture d'esprit, chercher ses points d'entrée: la rythmique et les chœurs l'ont été pour moi.

Ensuite la sonorité des cordes de cette drôle de guitare.
"Gumbri"


Ça m'a de suite plu comme son.
Le reste n'a été qu'une question de quelques écoutes.

Quand tout se met en place, l'imagination et les recherches complètent ce sentiment de plénitude que l'on ressent dans un voyage qui émerveille.

Vivant!!

Donc vous l'avez compris, pour moi cela sera la musique.


00. Hasna El Becharia - DJazaïr Johara - El Lil Lil, El Lil Libiya
01. Hasna El Becharia - DJazaïr Johara - Radi Braïde