dimanche 19 février 2017

Pas(a)cal. La légende du cousin mexicain



Vous savez pourquoi je suis triste, j'ai perdu mon cousin.

Vous savez ce qui me fait chier....

En plus du chagrin qu'il laisse, il y a plus important. Il emporte son rêve. Son rêve, non son projet: partir au Mexique.

C'est qu'il en avait des choses à raconter Pascal. Ses passages houleux de frontières, ses amis, ses très chers amis là bas.

Alors moi, moi aussi je racontai à mon entourage. J'ai un cousin, de Normandie... mais quand vous le voyez, quand vous le connaissez, cela n'a plus rien à voir.

Mon cousin était de plus en plus rock&roll. Une énergie folle, un bâton de dynamite que nous devions parfois éteindre pour arriver à suivre.

Rock&roll... et toujours cette envie d'aller ou plutôt de retourner là-bas, comme si il avait toujours su:

01. El Vez - Graciasland -  Aztlan




Alors tant pis, j'aime fabuler... je raconterai à qui veut l'entendre.

J'ai un cousin au Mexique. Un cousin de Normandie qui est parti rejoindre ses amis, ses amours.
Il s'est fait construire une baraque au bord de l'océan.

Ici, nous pensons beaucoup à lui.

Je sais que lorsqu'il fait trop chaud, le Pascal se met à l'ombre et se trouve une bonne bière bien fraîche. Mais une fois le soleil Mexicain clément, il rejoint la plage.

Un jour j'irai le rejoindre, il y aura bien une petite place pour un membre de la famille.
Le Mexique c'est loin, mais en faisant un effort.

Je la sens bien cette bière... ou un truc plus fort. Tiens et même, va savoir je me fumerai bien une cigarette... Pas possible d'être raisonnable avec ce cousin.

Tu vois sa maison elle est tout en couleur.
Elle aurait pu.

Alors... maintenant quand on pense à Pascal, il y a comme un sentiment qui nous envahit. Et notre rêve à nous?

02. Lhasa - La Llorona -  El Desierto


Non, tant pis, j'inventerai, je fabulerai.
Pascal, au Mexique, il leur a apporté une joie de vivre, une force. Il est heureux et il chante des chansons.

Moi, j'ai un cousin au Mexique et je pense à lui en écoutant...

01. Linda Ronstadt - Mas Canciones (Remastered) -  Ta Ta Dios




Tout ça fait cliché, mais en même temps, hein! C'est une légende...

Fait chier quand même

lundi 13 février 2017

Passons, otchose. Mais quoi?


J'ai bien quelques idées...

Revenir à l'embarcadère et partir pour une autre destination?

Ho oui, ça va être cool (coule! Ouarf, quand on pense au fleuve on peut s'émerveiller du double sens, non? Non! Bon!)

01. Jimmy Giuffre - Jimmy Giuffre 3, 1961 -  Carla



Et puis, puis, il y a cette mystique, je crains l'addiction, je crains l'univers, le trou noir où il entraîne...
Mais avec un peu de recul et d'écoute..



02. Richard Wagner - Parsifal Cd1 -  Vorspiel


Ici, je me permettrai de faire un peu le snob en parlant de monsieur Knappertsbusch ... et puis quoi, les gardiens du Graal, Perceval, les chevaliers... comment ne pas tenter l'aventure. Même si Wagner n'y va pas par le dos d'une légère cuillère,  les symboles sont lourds et orageux.
Je vous ai déjà raconté Bobby la Pointe?





03. The Who - Tommy -  We're Not Gonna Take It


Quoi, quoi, quoi!!??
Il y a quelques semaines je me suis fait l'album en entier, oui, oui.
Et je me suis juré de revenir sur cet album qui a connu chez moi toute mes phases: Ado-adul, Adulte-moqueur (Faut dire que pour revenir aux symboles...) puis, maintenant reconnaître que la musique... à suivre



04. Kadhja Bonet - The Visitor -  Honeycomb



Une nouveauté? Les amis blogueurs seront probablement plus rapides que je le suis ces temps ci. Mais comment dire? Oui, dîtes moi, dès ce timbre doux, j'ai l'impression de retomber en enfance comme si une Isabelle Aubret Ou Chet Baker venait me souffler leur douceur à mes oreilles à mes moments les plus chagrins.
Transformant le plomb en or de joie...

01. Isabelle Aubret - Compil Dfou, Ces Voix Qui Nous ... Vol3 -  Deux enfants au soleil




01. Chet Baker - My Funny Valentine -  My Funny Valentine


mais, mais quand je me repasse ce morceau, je cherche encore à qui...


Part2-Fin: Divine Comedy. Sorten zon. Catharsisédisons... Après je passe



Quoi vous dire... Je ne me souvenais pas de cette chanson, pas sa meilleure, mais ici c'est l'intention qui compte

01. The Divine Comedy - Promenade -  A Drinking Song


C'est qu'avec tout ça il nous avait bien énervé le Neil, car lui et sa bande se distribuaient des coups à boire tandis que mes voisins - un jeune couple tout mignon - me renversait un peu de leur bière sur mon manteau qui me tiendra moins chaud pendant un moment ...

Alors pour calmer, quoi de mieux que des évocations qui peuvent faire mal, cruel le Neil:

01. The Divine Comedy - Absent Friends -  Absent Friends


Jours heureux, nous avons pensé qu'ils ne finiraient jamais,
Mais ils finissent toujours
Levez vos verres, aux amis absents
Non Neil, le plus possible et le moins absent possible... comme si nous étions immortels!

Et notre artiste ami continue à nous bercer... serait ce sa façon de nous dire au revoir?

02. The Divine Comedy - Absent Friends -  Charmed Life


Mais nous rappelons encore et encore... Le Neil il nous dit "il l'heure de rentrer chez vous, il est tard"... on insiste "Mais revenez demain, je refais un passage"...
On insiste
Mon frangin, je l'ai su plus tard, n'aurait pas été surpris, peut-être même qu'il aurait laissé le public s'égosiller sans lui, car lui savait que Divine fini toujours... pour mon bonheur...

Et vous, ça ne vous est jamais arrivé de rêver que...

03. The Divine Comedy - Promenade -  Tonight We Fly


Je pourrai lister les titres que j'aurai voulu entendre, mais après son "tonight.." j'avais la banane, Marianne si près de moi, Marianne comme dans un rêve qui vous échappe ... alors quand vous la tenez... 1 nuit, 2 night!! Je fly..




Part2-2: Divine Comedy. Sorten zon. Catharsisédisons... Passerons nous à autre chose?



Je repars sur cette partie plein de souvenirs, sans oublier le clin d'oeil de ceux qui y goûtent (gouttent j'espère moins) en ce moment même.
Dès qu'il entame cette rythmique martiale, mon premier titre de mon premier Divine...
Comme dirait Decaux, à l'époque je ne pouvais pas savoir que le frisson serait intacte vingt ans plus tard (p'tain, 20 ans !!!)

La suite...

01. Divine Comedy - Bang Goes The Knighthood -  I Like

Une chanson coupée en deux, une partie qui me laisse indifférent, au point de .. mais le refrain sauve et évite ce que je m’apprêtais à faire. Ça tombe bien je suis contre la peine capitale! (Mais si, mais si, "coupé en deux")

Et puis, tiens, tiens...
Un concert qui emprunte les marches pour que cet album remonte dans mon estime (quand même un peu choucroute cassoulet, l'album, pas mon estime!)

01. The Divine Comedy - Fin De Siècle -  National Express




Allez, quoi, levons nos verres de bière, montons sur les tables, levons haut les jambes et tant pis si nous filons nos collants ... pa pa la pa pa ... la pa pa.

Et je presque fini avec ce titre, de l'album de Divine que j'écoute le moins maintenant. Parce que? Moins évident? Moins de temps consacré?

Parce que j'en sais quoi moi?

01. Divine Comedy - Bang Goes The Knighthood -  Assume The Perpendicular

Avec le temps, vient tout s'en vient...

à suivre.. pour de bon


Part2-1: Divine Comedy. Sorten zon. Catharsisédisons... S'agit de passer à autre chose


La suite! La suite!
bon d'accord Antoine...

Un moment de légèreté qui collait et qui colle bien à l'esprit de son Casanova.

01. The Divine Comedy - Foreverland (Deluxe Ed.) Cd1 -  Funny Peculiar

SON Casanova j'ai dit, pas besoin de rechercher des références à ce qu'était le Casanova, je n'ai aucune information sur ses collections, mais je sais qu'il a su aussi prendre dans ses filets...
... Et si je peux, juste un peu pratiquer du chauvinisme:


01. Divine Comedy - B Sides -  Comme Beaucoup De Messieurs (Avec Valerie Lemercier)

J'adore cette version... 

Après tant de sédulegereté, il sait soudain nous plonger au coeur d'une tendre mélancolie, tendre mais à bien s'y arrêter il y a une poussière de morbidité qui acidifie un peu la douceur mélodique.

01. Divine Comedy - Victory For The Comic Muse -  A Lady Of A Certain Age

02. The Divine Comedy - Live At Somerset House Disc 2 -  A Lady Of A Certain Age

Je vous ajoute une version public, encore plus proche de la teinte qu'il souhaite communiquer, moins de fioriture pour davantage d'émotions. La fierté d'un titre qui se tient debout seul.

J'ai découvert cette "Dame d'un Certain age" lors du concert et j'ai été happé, transporté dans un autre temps, un futur ... proche. Terrible effet. Maintenant je l'use avant qu'il ne m'use.


Ça c'est tout lui, une jolie ritournelle... qui nous ramène au présent du concert, et surtout pour les initiés, qui remet en mémoire le générique de cette série que seul les drôles du royaume uni peuvent se permettre. Pour les amoureux du loufoque et du non sens au premier degré, je conseille vivement la série "Father Ted"

01. The Divine Comedy - Casanova -  Songs Of Love

"My precious"

Suivi d'un titre qui continue à ne pas trop m'enchanter... C'est rassurant dans un sens. Je ne suis pas complètement prisonnier de son charme et garde un peu de lucidité. Pire, peut-être que je me force à ne pas trop aimer histoire de me tranquilliser.

01. Divine Comedy - Bang Goes The Knighthood -  At The Indie Disco

Blur, Morrissey, Pixies etc... Sûrement que pour certains ce sont des souvenirs ces boites Brit&branchés, mais je ne marche pas..

Et pour finir cette partie qui ne finit pas ici

La même sans Valérie:

01. The Divine Comedy - Casanova -  Becoming More Like Alfie


Valérie tu nous manque!!


mardi 31 janvier 2017

Part1-3: Divine Comedy. Sortons en. Catharsisons et desobsédisons... S'agit de passer à autre chose

11. Bang Goes The Knighthood


... un autre titre, valse triste, pour me confirmer qu'il y a encore de quoi patienter quelques années avant qu'il ne se décide à composer.


12. Generation Sex


Le seul titre que j'ai accroché à ma mémoire de "Fin De Siècle". Un titre à mettre en joie, comme il sait faire. Et comme pour "short album" on fini par se retourner vers l'orchestre pour le faire péter...

Tiens je pause sur l'écriture pour le final...


13. Our Mutual Friend


Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
Attention, pour finir cette première partie, quoi de mieux que ce chef-d'oeuvre?

Quand j'entends ça, je me dis que j'aurai été un mauvais découvreur de talent. Car le Hannon, je te l'aurai imposé.
"Virez moi ces "Cold Play" la pop c'est lui... allez me chercher l'orchestre, je le veux au Carnegie Hall... vous m'avez entendu, lâchez moi, p'tain, je vous dis... Ouille... sur scène... c'est bon, c'est bon..."

Entracte

Ha bon, il y avait un entracte?
Mais n on, c'est pour alléger le post...

Et que vous vous posiez sur ce titre à ......

Aparté: Une bad tongue me souffle, qu'est ce qui me prouve qu'il n'a pas tout donné dans ton concert et que le reste....

STOP!!

Ne serait ce que ce titre de "Bang Goes The Knighthood"

01. Divine Comedy - Bang Goes The Knighthood -  Down In The Street Below



Et celui ci, un album que j'adole, rien de repris au concert (ouinnnn)

01. The Divine Comedy - A Short Album About Love -  Someone





Hein?
Allez, allez, calte, va jouer dans un mixer et nettoie ensuite....


Part1-2: Divine Comedy. Sortons en. Catharsisons et desobsédisons... S'agit de passer à autre chose

06. Napoleon Complex


Catherine, Napoleone. Hannon et tout son talent dans les mélodies tarabiscotés mais légères, juste que les premières écoutes déroutent


07. The Pact


Haaaaaa C'est que j'ai crié, là,  je crois. Ici l'opposé, mélodie accrocheuse et qui tient après plusieurs écoutes.
Comme le disait Hannon, en nous demandant si nous étions contents, après tout nous avions payé ajoute-t-il.
En terminant avec un  "Mais déjà, vous en avez eu pour votre argent" Humour? Oui, mais avec "The Pact" je dis oui


08. To The Rescue


Et le festival continue. Ce dernier album est une tuerie. Le remplacement d'une partie de l'orchestration par un accordéon (pas vue si il était à bretelles ... le piano) Et toujours ces finales que l'on souhaiterait entendre s'éterniser...


09. The Certainty Of Chance


Bien, finalement ce "Fin de Siecle", une fois accepté le poids du millénaire qui a pesé sur les compositions... je fini par l'aimer.


10. The Complete Banker


Je suis passé à côté de "Bang Goes The Knighthood" aussi. On ne vas pas épiloguer sur le manque de temps pour tout écouter, hein?
Donc, me voici convaincu que j'ai encore devant moi de l'exploration du divin... Et si je doutais... (en fait non, c'est juste une formule)