dimanche 19 janvier 2014

Dizzy aux Copains que Gillespie est de retour, mais pas seul...

J'y tenais, avant de voguer vers Tristano, je voulais encore un peu m'attarder avec Gillespie. Comme je l'aime mon Dizzy. Avec Bill Evans un musicien qui m'a offert l'entrée musicale à un genre où je n'arrivai pas à me passer de chanteuse ou chanteur pour apprécier.

Cela m'aura pris du temps aussi, mais c'est un aspect du jazz que j'ai appris à savourer. Les rencontres, les échanges, les duos que mon imagination veut croire amicaux, chacun poussant l'autre avec entrain.
Venant du rock et juste en auditeur j'ai eu moins cette sensation d'un regard échangé entre artiste pour que l'un prenne la main, tandis que l'autre à l'écoute se prépare à répartir.

Quelle énergie, quelle pêche ... mieux, quelle joie en transmission direct vers le coeur et cette envie de vider la pièce où l'on se tient de toute son oxygène. Comme c'est bon.

Émouvante la complicité de Charlie Parker et Dizzy. Une fureur de jeu entre les deux comparses. Birdy un maître d'influence. (J'en connais que l'alto touche moins... quand même!! Charlie!!)

Avec Stan Getz, l'occasion de rappeler que Stan est un grand saxo ténor et pas que dans les collaborations Brésiliennes.

Stuff Smith, violoniste, je le dois à Kaserio des Papillons Noirs. Cette association je ne l'ai trouvé référencée nul part. Je comprends le besoin de sélection, je suis le premier demandeur. Mais le violon est assez rare pour ne pas oublier les quelques artistes qui se sont penchés sur le courant Jazz.
Vous entendrez parfois un jeu à l'unisson troublant, une atmosphère délicate et veloutée.
(Au passage, plein de FLAC chez les Papillons Noirs dont cet album ....
.....   http://papillonsnoirs.org/index.php)

Et il fallait bien deux Sonny pour éclairer le jeu de Dizzy (Joliiiiiiii le Devantf) dans un jeu à la cool comme ce n'est pas permis

Je fini avec un autre maître qui aura beaucoup appris à Dizzy. Roy, album que j'avais déjà proposé pour ma rencontre avec Eldridge. Enfin la rencontre de deux trompettistes.

Et comme je le disais encore, difficile de penser à des combats d'ego. Je pensais opposer Égaux dans une belle tournure de phrase, voilà c'est fait.







Tout les enregistrements sont en VBR apex

001. Dizzy Gillespie feat. Stan Getz - Diz & Getz -  Siboney, Pts. 1 & 2
http://www53.zippyshare.com/v/11908348/file.html
002. Dizzy Gillespie - Dizzy Gillespie And Stuff Smith -  Rio Pakistan
http://www53.zippyshare.com/v/84375449/file.html
003. Charlie Parker & Dizzy Gillespie - Bird And Diz -  Leap Frog
http://www53.zippyshare.com/v/47157182/file.html
004. Roy Eldridge & Dizzy Gillespie - Roy And Diz -  Trumpet Blues
http://www53.zippyshare.com/v/89513152/file.html
005. Dizzy Gillespie · Sonny Rollins · Sonny Stitt - Sonny Side Up -  After Hours
http://www63.zippyshare.com/v/85975897/file.html




4 commentaires:

  1. Carrément encyclopédique.
    Tu me replonges dans une époque bénie où je ne jurais que par ce jazz là - rien d'autre...
    Ça a duré un temps, le temps d'ingurgiter tout ce "patrimoine" essentiel...
    MERVEILLEUX...
    allez, à +, continue comme ça...
    et surveille tes mails, on sait jamais...
    j'ai une idée pour toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends mon temps, j'aime cette idée de fil conducteur... c'est ce côté ludique associé à l'écoute qui m'amuse

      Supprimer
  2. Je n'ai presque pas besoin de les réécouter, les pochettes hurlent déjà la beauté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu connaissais aussi Stuff Smith? Alors là, bravo

      Supprimer