dimanche 20 juillet 2014

Musique & Co. Productions présente: El Hijo De La Cumbia



Il ne faut jamais, zut mauvaise tournure de phrase... Il faut toujours – good – saisir les occasions qui se présentent.

Celles qui de hijo en aiguille (J'ose) vous ouvrent de nouvelles perceptions musicales.

Cela commence par un événement organisé par mon ami André, un petit rappel :

Samedi 15 Novembre 2014 « El Sabor Latino » à Aulnay-sous-bois. 


Une soirée qui sent les petits oignons dans les grands plats. Il va y avoir du chaud.

Dont, c'est le sens de cette notule, l'ami Hijo de la Cumbia.
Qui est à l'affiche de la soirée, avec d'autres j'y reviendrai par ailleurs. Il avait raison, le André, d'insister : « Tu verras, il y aura aussi ce DJ Argentin, Hijo ... »

OK, pensais je de prime abord (à bord ? Pas le temps de vérifier). Un DJ ça assure les soirées pour danser, je pensais en rester là. N'étant pas complètement à la page de la définition du mot DJ.

Sur la page de Musique & Co. Productions je tombe sur un clip youtubé, je tente.

J'ai bien fait et bien fait pour moi : Un mini événement dans la chambrée du fond de mon appartement.

Je découvre un artiste. Un futur grand. Même impression qu'avec le Gotan Project : Se réapproprier un genre musical qui a déjà bien vécu, y apporter toutes ces tendances musicales TechnoDance pour régénérer la musique et donner naissance à des pierres musicales précieuses, parfois même des diamants tellement le résultat est une pure merveille.

Le genre ? La Cumbia ! Déjà aux carrefours d'influences (Esclaves D'Afrique, Indiens d'Amérique, Espagne), entendre son groove naturel se coller aux rythmiques hérités de nombreux brassages ambiant et techno, entendre des ratatata à la Aphex Twin se mesurer aux échos d'accordéon (ou Bandonéon?) donne ces titres où la machinerie est transformée en atmosphères organiques. Grandiose, souvent.

02 El Hijo De La Cumbia - Freestyle De Ritmos - El Contra Sin Fin
Quel bonheur quand cérébral, on écoute, et charnel, on danse, s'entendent si bien.

03 El Hijo De La Cumbia - Freestyle De Ritmos - Night's
Et puis je me disais... Cumbia, Cumbia, ça me rappelle quelque chose. Mais oui, bien entendu, quand le Gotan a décidé de passer de son « La Revancha Del Tango » à son « La Revancha En Cumbia »
Un moyen quasi pédagogique d'entendre ce que la Cumbia apporte comme appel au corps, jugez plutôt :




01 Gotan Project - La Revancha Del Tango - Chunga's Revenge
02 Gotan Project - La Revancha En Cumbia - Chunga's Revenge (Axel Krygier Remix)
Bien entendu, tout ceci pousse à la recherche, la curiosité, j'ai envie de savoir, de comprendre, d'entendre.
Cette Cumbia, avant sa transformation (On pense à une version positive de la Mouche de Cronenberg), avant raffinement nous avons quoi comme matière brut :



01 Conjunto Tipico Vallenato - Cumbia Cumbia - Cumbias De Oro De Colombia (1954 72) Cd1 - Cumbia Cienaguera
02 Los Immortales - Cumbia Cumbia - Cumbias De Oro De Colombia (1954 72) Cd1 - La Pollera Colora
03 La Sonora Dinamita - Cumbia Cumbia - Cumbias De Oro De Colombia (1954 72) Cd1 - Se Me Perdio La Cadenita
Et si je finissais par un petit point d'humeur, moi le grand défenseur des Tiquettes, si il y en a bien une qui devrait être interdite. Non, pas le Jazz Rock ou le Prog Rock (Assez gratiné, j'en conviens) Mais la WORLD MUSIC.

C'est quoi cette idée de réduire toutes ces richesses en un seul pot.

Il y a tellement à découvrir, qu'une seule vie, hein !

Rien que l'empreinte Espagnole que l'on a quitté en Colombie,en passant par l'Argentine, cela donne plus au nord, au Mexique, des fabuleuses chanteuses comme Lhasa, et même tiens, lustucru, quand Linda Ronstadt retourne à ses racines



01 Linda Ronstadt - Más Canciones - El Crucifijo De Piedra
02 Linda Ronstadt - Más Canciones - Palomita De Ojos Negros
Et toujours dans le chapitre découverte, je vais revenir dans une autre chronique à ce que m'a fait connaître le Kaserio. Je pense au Taarab. Cette musique qui a volontairement voulu subir les influences des rythmes Africains, des mélopées du Moyen Orient et de l'Inde, du classicisme Européen...



01 Mila Na Utamaduni - Spices Of Zanzibar - Bashraf Salama
Et vous voulez nommer tout ça « musique du monde »

En attendant que l'on me fasse découvrir un autre Hijo De la Taarab.

A suivre, d'autres nouvelles de Musique & Co. Productions.





2 commentaires:

  1. Chapeau pour le Linda Ronstadt, magnifique cet album, tout comme Canciones de mi padre et Frenesi. Comme tout Linda Ronstadt en fait.
    Hugo Spanky

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que monsieur succombe encore au charme de la dame... Mon Hijo n'a aucune chance ;-)

      Supprimer