dimanche 31 juillet 2016

J'aurai souhaité que tu sois là, toujours....



Sa chanson préférée du disque... "J'aurai aimé que tu sois là"

001. Pink Floyd - Wish You Were Here -  Wish You Were Here

"Comme je souhaiterais, comme je souhaiterais que tu sois ici"
"Je ne suis qu'une âme perdue"
"Nageant dans un aquarium"
"Année après année"



001. Pink Floyd - Wish You Were Here -  Shine On You Crazy Diamond (Parts I-V)






Laissez moi vous raconter l'histoire d'un souvenir pirate, alors qu'au début, mon intention, mon histoire c'était en

1975

Un chti souvenir souriant des cours de récréation. Le lycée. Pas encore les ravages, les attitudes qui suivront avec l'envie de tout bousculer. Balancer même pour d'autres.
Nous étions déjà comblé avec le "Lamb.." de Genesis.

La nouvelle d'un nouveau Pink Floyd, c'était pour moi, pour certains d'entre nous, l'impression que notre présent allait enfin pouvoir s'accrocher au passé qui s'imposait encore beaucoup dans nos écoutes

Prêt à tous les enthousiasmes pour enfin être de notre temps, quitte à encenser certains artistes alors que nos aînés se pinçaient déjà le nez.
Les Stones et leur "It's Only Rock & Roll" par exemple.

Un nouveau Pink Floyd après "Dark Side Of The Moon", un sommet pop. Ça ne pouvait que se planter. Nous avions déjà affûté nos critiques, car nous aussi nous avions le droit de flageller les grosses vedettes. Et puis, ça tombait bien, nous commencions à nous donner des airs de Rebelles without le Bac.

Manque de bol, plutôt génial ce manque de bol. Ce disque allait être une tuerie. Ce disque serait le meilleur des Floyd.
Je ne devais jamais plus m'en passer. Je m'attache moins à "Dark..", je m’enthousiasmais moins pour Animals, trop de Robusta, moins d'Arrabica. Gilmour s'efface et laisse Roger fieller. C'est sur "The Wall" et  le titre "Comfortably Numb" que je comprends l'apport de l'un, plus rare, que celui de l'autre.

Voilà, j'avais envie d'en rajouter, sur le son, sur ...

Soudain l'image mémorielle se brouille, et voilà qu'à l'écoute de la chanson "Wish You Were here"... "J'aurai souhaité que tu sois là"...

1984 (Ho! Well!! Non, rien à voir)

Nous emménageons, nous nous aimons. Les moindres gestes et situations sont des bonheurs, toute banalité pourtant présente est ignorée. C'est grand. Ça durera...

Seulement, quand les émotions s'amplifient, le moindre geste idiot.

C'est moi qui range ses disques (je souris, quand même, à l'évocation, sourire d'idiot) J'hésite, je les mélange?
C'est que moi, j'étais déjà un ogre attiré par le vinyle frais. Catherine, un gourmet (Une gourmette? Une Gourmetteuse??) en avait peu. Mais que du bon. Catherine conservait ses disques en souvenir aussi des danses qu'elle imaginait et exécutait dessus et des difficultés aussi qu'elle a eu à les acheter.

Nous décidons, pas de mélange, une exception à notre vie, car elle ne retrouvera pas ses chéris parmi ma bande.

OK.

Tiens, "Wish You Were Here" elle a gardé la pochette plastique qui enveloppait le disque. Hop, j'arrache...  Haaaaaaaa... Hoooooooo

Qu'as tu fait????

Elle me prend le tout des mains, range le disque avec son plastique déchirée. Ne m'engueule même pas.

Je suis malheureux.

De temps en temps nous nous rappelions cet épisode. Dans ces moments là, elle prenait un air sérieux "Ce que tu peux être pénible parfois". Elle n'employait même pas l'imparfait, ou mieux le passé simple.

Et le disque était encore là, avec sa pochette noire d'amertume, déchirée.


Ces derniers temps


J'avais repéré dans un article la sortie en vinyle du Floyd. Je pensais, trop lentement faut croire, à lui offrir.
Pour me faire pardonner.
Merde, pas eu le temps.

Aujourd'hui, quand je m'écoute le disque, j'inverse les titres.
"Wish You Were Here" me fait mal, comme on taquine une dent malade. J'appuie.
Puis il y a "Shine..." apaisant, m'embaume dans une tristesse mélancolique qui chasse un peu le malheur.

Un peu de musique, quand même?

001. Bettye Lavette - Jolie Compile (King Cover #14) -  Wish You Were Here (Pink Floyd)
002. Gov't Mule - Dark Side Of The Mule Cd3 -  Wish You Were Here
003. Alpha Blondy - Jolie Compile (King Cover #20) (Keith Michard) -  Wish You Were Here
004. Europe - King Cover 5 [keith Michards' Compilation 2011] -  Wish You Were Here (Pink Floyd)
005. Orb & Pink Floyd - Wish You Were Here - Trance Remixes Limited Edition -  Wish You Were Here (Atmosfear Version)
006. Electric Frankenstein - We Will Bury You! Cd2 -  Wish You Were Here (Pink Floyd)

4 commentaires:

  1. Salut Antoine,

    C'est un bel hommage, j'ai été touché en te lisant.

    Je suppose que nous sommes nombreux à pouvoir rattacher un souvenir, une absence à cette chanson. Il m'arrive de l'écouter en boucle en pensant à quelqu'un qui me manque aussi. Mais qui ne l'écoutait pas. Ca fait quand même partie de la catharsis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "catharsis" Tu as raison. Pour le coup, le souvenir était trop fort pour jouer la pudeur, après tout c'est perso un blog, pas intime mais perso. "Qui ne l'écoutait pas" Oui, ça m'arrive aussi, de comprendre des textes et de les ramener à moi (égocentrisme!) mais pas toujours pour ce côté libérateur. Je vais finir par me mettre à la musique Ukrainienne, moins de risque.

      Supprimer
  2. C'est beau. Je ne sais pas trop quoi dire. Juste que je suis touché par ce "billet".

    RépondreSupprimer