dimanche 16 mars 2014

The Fiery Furnaces - Blueberry boat (2004 vbr apex)






Du Kate Bush un peu déglingue au début, un peu de Progressive assez vite, de l'acoustique avant que l'on ne s'inquiète de la tournure, on croit rêver, du rock?

Ou bien du Led Zep quoique ça commence comme un Jeff Buckley??

Et ce titre "Blueberry Boat"
Ce serait quoi l'idée? Un peu l'approche des Residents pour la partie collage (j'ai écrit UN PEU et APPROCHE donc en fait rien à voir avec la musique des RESIDENTS) toute la Pop Rock Britannique pour l'inspiration. Un collage qui évite peut-être de s'appesantir sur la qualité du thème musical, si court, si différent du précédent.

Mais je l'aime ce disque, ça oui, je retrouve beaucoup d'ingrédients de musique pop comme je l'aime, et l'effort mélodique n'est pas absent, ils ne profitent pas de la brièveté pour balancer des bouts de musiques sans âme.

Question à vous lecteur: N'est ce pas un peu la marque de cette période musicale, je pense à des démarches comme RadioHead, Beck, casser, reconstruire, irrespect pour les codes et peut-être, je dis bien peut-être, retrouver une liberté, celle des musiciens qui se donnent le droit de mettre leur talent au service d'un renouveau qui ne tourne pas le dos au passé. Une démarche qui a vu naître la Progressive Rock avant que le succès ne saborde le genre.





11 commentaires:

  1. Une belle bande de fous, ces Fiery Furnaces. Je ne connais pas celui-ci en particulier mais ce que j'avais entendu d'eux m'avait plu. A priori, c'est bien joué pour le tour "too much", je reviendrai après écoute. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'arrive pas à décider, si il y a de l'astuce ou du talent dans ce disque?

      Supprimer
  2. Ouh que je l'adore ce truc informe excessif et inclassable. Quelle classe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je cherche encore la tiquette à coller.... Le danger? C'est comme les parfums aux cing agrumes, si tu ne les connais pas séparément alors tu perds le sens du goût (Voir pour le vin)
      He bien en musique ...

      Supprimer
  3. J'ai un collègue qui ne cesse de me brancher avec ce groupe, du genre ça te plaira forcément... faut que t'écoutes, etc... je sais l'avoir fait... mais quand et s'il en reste trace, voilà bien qui me reste mystérieux...
    Effectivement on y trouve largement de quoi me satisfaire et ton analyse mi résidents, prog avec cette touche de novo indé ça le fait vraiment.
    Là (blueberry boat) on est vraiment dans la création en mode "cubase" issue des blocs que tu empiles et qui constituent une progression sur des bases minimalistes. Tu cumules alors ces bases et tu construis "ta maison"...
    J'ai toujours adoré ces concepts musicaux donc j'adhère à fond.
    Donc, je sais que j'avais écouté, il y a un certain temps, mais il est justement temps de réécouter et surtout d'en prendre acte car c'est au delà de ce que j'en avais retenu...
    Coté tiquette impossible de t'aider, j'y entends même un brin de Devo/XTC...
    La new "new wave" ?...
    Merci pour ce qui finalement s'avère une découverte.
    Et en plus je trouve ça joyeux, si, si... déjanté et joyeux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joyeux??!! C'est vrai que l'on y retrouve un esprit "humour" britannique sans prise de tête il semble. Il me faudrait davantage écouter les autres oeuvres que j'ai sans avoir pris le temps d'écoute. Car même si les sons nous sommes familiers, le tout prend tout de même une cohérence qu'après plusieurs écoutes, un chouette patchwork

      Supprimer
  4. Oui, j'aime bien ces deux extraits aussi. Un peu déglingué, névrosé, mais bien inspiré par la même occasion. Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. .. et le reste est assez original, surtout sur les titres courts, pour mériter la chance d'une appropriation plus profonde. Quand le temps d'écoute le permet, of course

      Supprimer
  5. Hello.
    Un coup j'aime un coup j'aime pas : il doit y avoir tout ce que tu dis là-dedans !
    Tant qu'ils s'éclatent, ce qui semble être le cas ...

    RépondreSupprimer
  6. l'essentiel c'est de s'assurer que tu changes d'avis au jour le jour, ce que tu aimes aujourd'hui n'est pas ce que tu détesteras demain (Zut, c'est pas ça que je voulais dire)

    RépondreSupprimer