mercredi 24 septembre 2014

Blue Oyster Cult VS Totty (Qui? Totty!)


Quand on tient un blog (Tient? J'ai cri tient?) il faut parfois faire preuve de volontarisme. mes envies me poussent vers l'ami Neil Hannon. Mais j'avais décidé de faire un peu Rock, Hard Rock ... Mais le quel.

Je me plonge dans Hard&Heavy de Cabot et Robert, mais je reste sagement sur la période 1966-1978.

Et voici que je découvre une question que j'aurai dû me poser en 1977: Quand on sait ce qu'a été le coup de pied au rock que le mouvement Punk, quand on se souvient de Blue Oyster Cult.

La question aurait dû être: qu'est ce qui a déconné?

Un pas en arrière, le live "On your Feet.." m'a révélé un groupe de rock plutôt crâne et doué.
Au passage, la très mauvaise note de "AllMusic" continue à me déconcerter, moi l'amoureux de l'unanimisme je cherche encore.

Bon le BOC (pour les intimes et le fainéants), une fois remonté sa carrière à rebours, c'était juste de la grande classe. Sans oublier leur goût pour Moorcock et Lovecraft (Bon, Lovecraft, une fois l'adolescence passée.. hum)

Imaginons 1977! Le BOC prend la claque Punk sans se renier, étale son talent, sa finesse, sa rage froide et son intellectualisme et vous sort l'album qui tue...

Non, BOC vire POP, seulement moi la POP, n'a pas sa place dans cette rubrique et puis à l'époque j'étais moins tolérant, comme je le suis maintenant avec les Red Hot.

Bon.
Totty l'aurait fait lui?
Non!

Mais Totty c'est au moins du très bon. Baigne dans le rock sudiste à la Lynyrd, Point Blank ou ZZ Top.
mais, mais, mais avec la couleur métal propre à BOC de la période avant "On Your Feet"

C'est troublant. L'album vaut le coup d'être connu, ne serait ce que pour vivre ce trouble.

Pour rigoler sur le milieu du show biz qui mérite vénération et adoration: L'album n'a été pressé en 77 qu'à 50 exemplaires. C'est en 2000 que la maison RADIOACTIVE ressort ce disque.

Pour quoi faire?

En attendant qu'un courant anti retromania ne se déverse comme du plomb fondu sur nos penchants d'écoute.
Moi je dis qu'un bon groupe de rock de 1977, que j'aurai peut-être pas acheté à cette date, qui nous excite les neurones bien familiers au genre. On va pas se l'interdire.

Et puis à part nous, qui a envie de réécouter les premiers BOC?

01 Totty - Totty - T-Town Tears


02 Totty - Totty - Crack In The Cosmic Egg


03 Totty - Totty - Trying To Forget You


04 Totty - Totty - Take Me Away Jesus

19 commentaires:

  1. Vindjiou ! D'où tu sors une telle merveille. Jusqu'à présent, le seul Totti que je connaissais était italien et jouait au foot ! Et me voilà maintenant en possession d'un pur bijou de rock avec des grosses guitares qui tronçonnent avec finesse les jarrets !!!!!
    Et si un courant anti-rétromania se manifeste, fais-moi signe, il me reste encore de quoi dégonder quelques rotules !
    Méga merci, ami Devant, grâce à toi je vais encore passer quelques heures à prendre mon panard en écoutant TOTTY… avec un "y" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours bon d'avoir un casseur de rotule dans ses relations. Mais je le sors, je l'ai écrit, d'un bon bouquin d'amoureux de Hard Hard & Heavy de JS Cabot et P Robert
      Vol1 1966 - 1978 Sonic Attack
      Vol2 1978 - 2010 Zero Tolerance for Silence avec une préface de délire

      Car crois moi, je ne suis pas un farfouineur comme Zorno ou toi. Juste un suiveur

      Supprimer
    2. Totty va bene ! Les extraits sont bons mais, dis-moi, tu ne partages plus ? Depuis quand ? Pourquoi ? Et si tu partages encore, comment ?

      Je ne suis pas un farfouineur, je suis un électron ivre, je cherche sans logique et sans direction. Et du coup je trouve beaucoup !

      Supprimer
    3. Je droppe si tu envoies ton adresse à lusdevant chez Yahoo la france je t'ajoute à la liste ...
      Farfouineur, éléctron libre, je les range dans le même esprit: Non dirigé quoi.
      Alors que moi, je suis des fils, dont vous faîtes partie. Je suis toujours sous influence ;-)

      Supprimer
  2. Eh. ya une tendance abrasive sur la toil des potes... je viens de me bouffer "Perpendicular" à cause de Zorn..et du Sabbath juste avant.. puis le père Kif..et toi tu t'y mets ... bah banco. Ce TOTTY m'inspire, la pochette, l'époque et surtout ce que tu en dis... lynyrd...
    ça c'est un bon disk de dégotté de derrière les ballots

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux causer toi, parfois je crains de lire ta chronique car ensuite.. comment passer à côté du disque commenté? Cela demande un effort de volonté colossal :))

      Supprimer
  3. C'est des potes à toi Totty ? Ça sonne comme des démos. Bon, je te rassure j'aime pas BOC non plus et pourtant c'est pas faute d'avoir essayé (tous les 5 ou 10 ans je m'en tente un nouveau) mais rien à faire.
    Hugo Spanky

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas du tout, un groupe sorti de l'oubli et chroniqué dans un (très bon) bouquin de Hard Rock.
      Marrant ta réflexion sur le son démo.
      En fait c'est LE son des 70's je dirai, d'ailleurs très proche des tout premiers BOC, demo? Sûrement pas, enregistrement en condition du live, probablement sans artifices autres que des prises en studio. A mon avis il ne devait pas avoir les moyens de se payer autre chose, juste des heures de studio.

      Supprimer
    2. C'est vrai que les premiers albums de BOC sonnent également comme des démos ;-)
      Le son des 70's j'en suis fan et c'est quand même nettement plus épais (les basses, bordel). Mon appréciation n'enlève rien à ta démarche de nous faire découvrir des choses obscures mais sur ce coup là, je passe.
      Sinon pour les moyens et le temps de studio disponible, Led Zeppelin a torché son premier album en deux jours et AC/DC a empaqueté Let There be Rock en une grosse semaine à peine.
      Le talent change tout.
      Hugo Spanky

      Supprimer
    3. Pas de souci. Dans certains genre je suis tolérant et mange du second couteau et dans d'autres je ne prends que la crème. Dans le genre Rock Américain, même bien bourrin, je prends.
      Pour ma démarche, je cherche moins l'obscure que de me faire plaisir, surprise compris, via des conseils éclairés venant des autres.
      Donc j'ai cherché dans le bouquin Hard Rock et voilà... J'ai juste besoin d'être convaincu par d'autres avant, je suis sous influence. Cela aurait aussi bien pu être un Black Sabbath que j'apprivoise lentement et en retard.
      En parlant de conseils, j'en connais qui m'ont fait écouter des Jagger Solo ;-) Et ça il y a un an, je ne l'aurai pas juré.

      Supprimer
    4. Quel homme d’extrême bon goût à bien pu te conseiller les Jagger solo ?
      De Black Sabbath, il te faut absolument Master of reality et Sabotage, ce sont les plus cramés du ciboulot. Même si tous ceux avec Ozzy sont vraiment bons (le dernier mis à part qui est un chouia fatigué).
      Le rock ricain c'est le sommet du rock et pis c'est tout donc tu as bien raison de continuer à fureter tout azimut malgré les sarcasmes des ronchons dans mon genre (surtout qu'en ce moment je suis super ronchon, limite tête de con).
      Mais je me soigne, cette aprem je me suis joué Love, les Byrds et Delaney & Bonnie du coup ça va mieux, suis décontracté, enfin presque.
      Hugo Spanky

      Supprimer
  4. Yo, dev

    Je rejoins un peu ranx sur ce coup. Ils ont la pêche et j'adore la pochette mais ça a du mal à nous tenir sur la longueur. Si dire que ça sonne démo est un peu poussé, il manque clairement une vision d'ensemble du projet ou un bon producteur.
    Mais bon, on écoute, on écoute

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je t'ai droppé du hot stuff qu'on pourrai situé entre Chic et Totty, ça devrait te plaire

      Supprimer
    2. Bizarre, j'ai bien eu le message mais pas de résultats. Pas de Harvey à l'horizon. Je coupe l'ordi et reviens vois sur la dropbox directement.. Ha ce cloud

      Supprimer
    3. Tu as réussi à l"avoir finalement?

      Supprimer
    4. Non, non, il faut que tu me "réinvites", je pourrai voir ça ce soir, je te tiendrai au courant

      Supprimer
  5. Ben ouais, il est affiché sur le site. Après, il y a peut être deux trois trucs que je ne sais pas pour faciliter la chose.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça y est, mais j'écouterai plus tard.
      En fait, c'est nouveau, je double clique sur ton invitation et "il" me propose soit de télécharger sur ma drop soit le zip??? j'ai téléchargé.

      Supprimer
  6. Dimanche pluvieux, lectures heureuses...
    BOC... démo.
    BOC vieillot...
    BOC...

    les "vieux" albums... :)
    Bon, B
    le son de batterie pas trop puissant et avec baguettes jazz et non de bûcheron...
    Le son acide pas trop "vintage" et "pré eighties" avec grattes fuzzées en place d'overdrivées.
    un forme de propreté pas toujours lisible mais en souhait pour sur.
    finalement un peu la basse drums de nos AC DC sauf que eux avec le mur du son guitare c'est ce qu'on aurait presque oublié..;
    ici c'est assez lissé et pose le "métal" sous une autre forme (je ne parle pas de cet album mais en général pour BOC et même en live d'ailleurs).
    en fait rien à voir avec le concept de mix anglais, c'est ricain et donc l'axe est différent.
    le son est gros mais épars et sur tout le monde avec un spectre volontairement médium là où désormais on va creuser abondamment les basses (me suis refait le II du Zep et là question basse...).
    BOC, pas non plus des "individus", juste un groupe avec un son DE groupe;
    On aime...
    On aime pas...
    j'ai aimé il y a bien longtemps - je ré écoute de temps en temps (j'aime les tyrannosaures - bon certes je n'imaginais pas leur érection si "sage", mais bon...).
    de là à les jeter, non, ça reste bon, et parfois même très bon...
    leur influence a été réelle, alors...

    bon sujet clôt, je vais remettre en mémoire, qui sait ? j'irais peut être au bout de plusieurs albums, dont celui ci, excellente surprise...
    merci.

    RépondreSupprimer