samedi 6 septembre 2014

Plaisirs Coupables, Un peu, un peu beaucoup ... BEAUCOUP




Dans l'ordre, on procède dans l'ordre.

1974. 
Je découvre avec les copains dans une salle de cinéma le film de De Palma. Phantom Of Paradise.
Une salle de cinéma étrange, nous étions assis juste à quelques mètres de l'écran. Je me souviens des premières images, du premier titre.
Enfin, nous pourrons avouer à la terre entière notre amour d'une chanson, au moins, des Rubettes.

Goodbye, Eddie, Goodbye

01 Rubettes - No Album - Tonight

Ce film devait laisser des traces. Couleurs flamboyantes limites criardes. Costumes excitants et ce climat mi sensuel, mi horrifique et mi théâtral ( trois MI, pain trop n'en faut).
Et sa musique. Jamais je ne devais laisser passer une année sans me replonger dans ces chansons qui finissaient par faire parti de ma bulle personnelle..

Surtout, surtout celles chantées par Paul Williams. Son personnage maléfique ne gâchait pas cette sensation d'onctuosité qui se dégageait de ces chansons intemporelles.

01 Paul Williams - Phantom Of The Paradise - Faust (Swan)

1984 ... 1994 ... 2004...

2004

Rencontre avec ce rêveur de pop, REVPOP, découverte de la Sunshine Pop déterré par le C Conte des Inrock
Ils devaient me convoquer des Zombies, Left Banke, Association, Sagittarius, Millenium, Bacharach, Aerovons, Duncan Browne, Bill Fay, Billy Nicholls ... et le Roger. Pas mon oncle, non, qui s’appelait Willy mais l'autre Roger aussi.
Non, Roger Nichols et son cercle d'amis.
Revenant de longues et belles périodes d'écoute d'opéra, voilà qu'ils me plongent dans une sucrerie qui m'enthousiasme. J'ai ado adhérer au noir sombre de Joy Division, de VDGG et voici que je demande du rose et que j'en redemande.



Air enjoué et emporté comme l'était le "À bicyclette" de Yves Montand. Des cuivres, des cordes et cette petite touche à la Burt. Si on est de cette humeur. Musique sans aspérité et toute moelleuse... Pas de rock, pas une once.

02 Roger Nichols & The Small Circle Of Friends - The Complete  Roger Nicols & The Small Circle Of Friends Cd1 - Don`t Take Your Time

2007



Paul Williams? Pourquoi je devais décider de me poser cette question: Au fait, à part Phantom Of Paradise, il a fait quoi? Peut-être une énième vision du film.

Et je découvre que le Paulo, non pas l'autre, il a bossé avec le Roger, et ces deux visions de la chansons devait donner quelques petites perles. Comme ce Someday Man

03 Paul Williams - Someday Man - Someday Man




En m'approchant de mon écran, je tombe sur une autre de leur collaboration:

01 Roger Nichols and Paul Williams - We've Only Just Begun - We've Only Just Begun




Mais, mais... mais... bon sûr c'est bien sans!!

01 The Carpenters - The Singles 1969-1973-1981 - We've Only Just Begun

Et remontant de loin en loin, tout au fond de ma mémoire, réfugié dans sa partie reptilienne, mon ça, mon surmoi m'avaient caché ces mélodies, afin de chercher le salut vers la musique de jeunes, 1977. Sex Pistols, Clash, Costello, Jam ...

Je perds la notion du temps, un vertige me prend, comme un parfum d'enfance des années 60 qui m'est  enfin révélé.




01 The Carpenters - The Singles 1969-1973-1981 - Superstar

Je m'effondre. Des arrangements préparés par un jeunot de 20 ans, toute la maturité des ambiances que Sinatra avait fini par imposer. Un vocal sans le moindre vibrato, des choeurs trompeurs sur ce que doit être notre vie.

Ainsi s’enchaînent tous les tirs de flèches d'amours. J'ai encore six ans que je courre avec ce grand chien qui ne daignait jouer avec moi qu'à ses moments, ce grand espace à Pressagny, ce petit bout de plage qui bordait la Seine, le terrain de boules perdu tout au fond du parc où je n'y ai jamais vu jouer qui que ce soit. Au souvenir de cet étrange lumière bleuâtre j'ai les larmes du passé qui remontent avec ces souvenirs d'enfant.

Ce qui n'aurait dû être que rejet de ce trop plein de sucrerie devient juste un "magic moment".




2014

Aujourd'hui que je raconte je me refais ce bon moment, régulièrement.

00 Carpenters - Close To You - (They Long To Be) Close To You



01 The Carpenters - The Singles 1969-1973-1981 - Yesterday Once More



02 The Carpenters - The Singles 1969-1973-1981 - Sing

Et comme l'Amérique ne serait pas l'Amérique sans sa part d'ombre, derrière la lumière des Sunshine spot, comme pour les Beach Boys, les Jacksons... Les Carpenters ont aussi leur part de tragédie. A force de se désincarner dans ses histoires d'amour sans sexe, Karen anorexique disparaîtra à 32 ans. C'est trop jeune pour mourir, bien forcément et entendu. Et voilà ces moments de tendresses qui se voilent d'un gris mélancoliques ... Le noir ne sied pas à Karen;


01 The Carpenters - The Singles 1969-1973-1981 - For All We Know



02 The Carpenters - The Singles 1969-1973-1981 - Rainy Days and Mondays


Et pour revenir sur cette chanson quasi parfaite, une version bouleversante par Curtis Mayfield. peut-être un moyen de préparer mon prochain post. peut-être... En attendant, que les souvenirs jaillissent!!




01 Curtis Mayfield - Curtis-Live - We've Only Just Begun























17 commentaires:

  1. Je suis passé à côté des Carpenters, faudra que je m'y colle. Phantom of the paradise par contre, le film comme la b.o c'est jamais très éloigné du salon.
    Hugo Spanky

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme dit à Jimmy... Si tu passes directement chez les Carpenters, tu risques un rejet.
      Un intermédiaire, la période grand orchestre de Sinatra, je pense. Sinatra étant le pendant viril et charnel des gentils Carpenters

      Supprimer
    2. Je suis fan absolu de Sinatra, j'ai tous ses vinyles donc la transition ma foi... ))))
      Hugo Spanky

      Supprimer
    3. ... alors bienvenue au club, moi aussi, je suis un inconditionnel de cette grande voix, surtout sa période "mature" Ses débuts m'ont toujours un peu déçu, car sa voix semblait davantage dans les aigus

      Supprimer
    4. C'est pas faux, j'aime beaucoup moi aussi la période sur Reprise même si Songs for young lovers reste mon maître étalon.
      Hugo Spanky

      Supprimer
    5. Je me demandais... Tu parles de l'album "Songs For Swingin' Lovers!" ? a ben non, après vérification il y a un album CAPITOL et je ne le connais pas. Sauf peut-être éparpillé sur des compilations Je cours vérifier

      Supprimer
    6. Et de mon côté c'est bien REPRISE avec donc ces titres comme "It Was A bueatiful Years"... Titre qui prouve que "My Way" était fait pour lui. Les arrangements me sont encore plus précieux
      Mais on est d'accord

      Supprimer
  2. Non coupable !
    Monsieur Devant, vos plaisirs sont sains, politiquement corrects, vous êtes ce qu'il est convenu d'appeler un bon gars. :-p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, c'est comme tout, un jour, "politiquement correct" ne sera qu'une tiquette de plus ;-)

      Supprimer
  3. Les pochettes sont souvent épouvantables, mais il y a, ici, des choses magnifiques - même si elles gâtent un peu les dents!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, disons que le glissement est nécessaire pour graduellement se sucrer, les Carpenters derrière un ... je ne sais ... peut provoquer une crise de diabète.

      Supprimer
  4. J'aime les sucreries, parfois...et les Carpenters sont parfaits pour ça...j'ai adoré dès que je les ai découverts....mais en grande fan de Burt...c'était joué d'avance...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, le BURT, celui qui a fait aussi beaucoup pour le POP Je pense que décider que les BEATLES marque la naissance du genre dans sa partie "adulte" oublie le Burt. Beatles et Beach Boys ont fait avancer le schmilblick c'est vrai mais pour des groupes... Tournant le dos aux studios avec orchestres

      Supprimer
  5. On est tous d'accord pour le film, j'adore cette B.O. même si elle date un peu, non?
    J'adore ce passage dans lequel il essaye plusieurs genre de groupe/musique pour une compo.
    Bébé à bien apprécié ton doo wop des rubettes.
    Je m'étais renseigné sur wiki à propos de Paul Williams et je n'avais pas percuté qu'il faisait partie des Carpenters. Attends je verifie.
    A ben non c'est pas lui, pourtant, ils se ressemblent les deux blondinets.
    peut être vais je me lancer dans les carpenters, mais je ne m'en sent pas le courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, il n'en a pas fait parti, mais comme Burt Bacharah, lui et Roger Nichols ont écrit aux Carpenters parmi les plus belles chansons.
      Pour les Rubettes, gamin, avec le tuyau d'aspirateur, j'imitais le chanteur. Cela aurait pu être les prémisses du Air Guitar, mais l'aspirateur n'était pas branché, non le tuyau rigide me servait de micro.

      Supprimer
  6. Perso, j'ai découvert beaucoup plus tard "Phantom Of Paradise" de De Palma, en 1990.
    Ma vision alors ado m'a tellement scotché. Une révélation car c'est le premier film qui m'a fait prendre conscience que le cinéma était un Art à part entière. Un tel travail de mise en scène, tant de virtuosité formelle, narrative, technique.....Bref, un chef d'oeuvre qui aura changé ma vie.....L'origine de mon obsession, le point de départ de ma futur vie de cinéphile.
    Très bel article, pertinent comme toujours ici (je passe souvent chez toi sans laisser de commentaire).
    A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... Ha c'était toi, cette ombre derrière mon texte!!

      Supprimer