lundi 21 septembre 2015

Demain? Quatre Mains! Mince!!



C'est moins une chronique qu'une invitation pour deux amies à venir sur mon blog.
La suite ici -->


Ça commence par des discussions sur des pianos, les pianos, les cours de piano, des partitions, de la passion de la musique, de là remifa....
Autour des auditeurs passionnés, d'un professeur dans le rôle du passionnant et de quelques verres de vin blanc les échanges parlent aussi - je crois - du jeu à quatre mains.
Où c'est plus tard, je ne me souviens pas bien.

Antoine? Tu fais le malin, une idée?

Moi et mes deux oreilles, je me sens en fait incapable de savoir ce qu'est un titre pour quatre mains. Une composition qui utilise équitablement les touches du piano pour ne pas avoir un joueur frustré au fond du cour? Ou bien, toi tu prends les noires et moi les blanches?

Par contre si on me dit piano, je peux raconter une histoire, mon premier disque de piano vraiment entré dans ma vie.
Avant, c'était avant, je ne jurai que par la voix, le Rock, la Pop, l'Opéra et enfin un tout petit peu de Jazz, mais sans vraiment m'y coller.

Un peu frustre, quand j'entendais je me disais, chouette l'intro mais longuette, quand est ce que cela chante? C'est Coltrane qui tirait la gueule.

C'est un pote qui m'écoutait me tromper qui me dit, écoute Bill Evans et son "You Must believe In Spring", si tu aimes le chant tu aimeras... c'est instrumental mais c'est comme si il le faisait chanter son piano...

Alors? À quatre mains?

Au début je pensais au thème de MASH le film, facile ça, pam pam pam pam ... oui, seulement ensuite ... hum.

001 Bill Evans - You Must Believe In Spring - Theme From Mash (Aka Suicide Is Painless)




J'y reviendrai sur mister Evans, lors de mon fil "Le Fleuve Jazz" j'ai le temps.

Pour le coup, je me refais plaisir et retombe dans ces titres si touchants.

Comment résister, ces vignettes mélancoliques qui évoquent les disparus et qui demandent pourtant de croire encore au printemps.

Alors quatre mains? Demain? Pas dur, une à gauche qui fait les "ta da da da da" et sur la droite les "pam pam pam pam.." et voilà que le tour est joué.

001 Bill Evans - You Must Believe In Spring - B Minor Waltz (For Ellaine)


002 Bill Evans - You Must Believe In Spring - You Must Believe In Spring


003 Bill Evans - You Must Believe In Spring - Gary's Theme




Et en Piano classique? Rien, rien en tête, à part juste cette composition de Liszt, qui m'avait complètement collé contre le mur, une terrible scénographie, le réveil de toute les passions qui rappelle qu'un piano est aussi un instrument à percussion... Non mais:

001 Denis Matsuev - The Carnegie Hall Concert - Franz Liszt - Sonate En Si Mineur S. 178





En parlant de passion et de percussion percutant? Et en rock? J'y pensais bien, mais ces dames n'ont pas les moyens de se payer un piano après chaque jeu... Il faut les moyens de...

001 Jerry Lee Lewis - Live At The Star Club, Hamburg (Bear Family) - Hound Dog


(Entre parenthèse le plus grand album de rock en public que je connaisse!!)









Bon, voilà, fin du clin d'oeil, et si parmi les lecteurs, certains pensent à un morceau agréable à jouer à deux têtes ... sait on jamais.

Tiens, un peu hors sujet, non, disons, par association d'idée, en voilà un qui aurait du continuer sur sa lancée, piano bar hivernal pour des consommateurs un peu paumés ... mais l'artiste quittera l'ambiance pour remonter sur la scène et sous les projecteurs...

001 Billy Joel - Greatest Hits Volume I - 1973-1977 - The Stranger



Et puisqu'on est dans la délicatesse et le bon goût, et que moi je l'aime et mon Bill et mon Billy. Je n'oublierai pas la pochette de sa première oeuvre... (Si on ne peut plus rigoler alors!)



11 commentaires:

  1. N'empêche que cet album d'Attila Joel est plutôt pas mal, avec un piano qui sonne comme une guitare électrique... non docteur, je ne me suis pas remis à boire !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meilleur qu'on ne le pense ... mais quand même pas aussi bon que tu le dis!! ;-)

      Supprimer
    2. Finalement, tu as juste fait cette chronique pour attirer des nanas sur ton blog… trop fort !!!!! ;-)

      Supprimer
    3. Le chemin inverse du réel vers le virtuel ... ça change ;-)

      Supprimer
  2. Voilà un post qui jongle joliment avec les étiquettes, mais que vient faire l'autre Joel au milieu de ces excellents pianistes?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'intro de son "Piano bar" a une forte réminiscence avec le titre composé par Evans... Mais ça ne dure pas.

      Supprimer
  3. Quel merveilleux instrument que le piano!!!
    Dans la musique de notre temps, j'aime beaucoup ce que Hauschka en fait, notre précieux Charlu en a souvent parlé (en bien...), ou Nils Frahm aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haaa le piège comme je l'aime, le rebond vers... une autre écoute. Et Frahm, pas connaître, déjà chroniqué?

      Supprimer
    2. Non mais je devrais....patience..

      Supprimer
  4. Le piano...
    A quatre mains jette une oreille sur la suite Dolly de G.Fauré - je jouais cette petite merveille quand j'étais (plus) jeune... un délice.
    Bill Evans, obligatoire et cet album que tu cites (you must... ) un de mes disques de chevet (jamais remis de the peacocks).
    Mon pianiste de chevet, préféré parmi tous, jazz mais pas que c'est Mr Keith Jarrett, rien que pour ses intros en standards je fonds...
    La sonate en si mineur de Liszt, découverte en histoire de la musique en ... 73, depuis tellement ré écoutée (version H Grimaud, un bijou).
    Ça peut paraitre curieux mais j'adore le jeu de V Sanson (si, si...), d'Elton aussi.
    Rick Wakeman avec son intro de awaken (yes - going for the one) m'a laissé pantois.
    Bon il y en a tellement...
    Des duettistes comme hancock et coréa en deux pianos, largement dispensable, mais tout de même bien sympathique,
    le duo earl hines/jacky byard, fantastique...
    un sacré sujet.
    et comme le dit chris avec frahm, super, j'ajouterais un non virtuose qui me fait planer c'est h budd...
    et un autre qui m'attire de plus en plus c'est l'inexplicable paul bley...
    là dessus je me mets un bon horowitz, ça devrait être ok pour en terminer avec ces touches noires et blanches qui ne sont jamais bien loin de mes doigts.
    merci pour lui (le piano...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un joli commentaire que j'ai passé aux intéressées... et je vais chercher la petite DOLLY

      Supprimer