jeudi 11 août 2016

Mélancolie, prends ma place que je me repose un peu


Juste sur le cul...
je viens de finir "Melancholia" de Lars Von Trier.
Longtemps hésité, certain critique était assez convaincant

Esthétiquement, "Melancholia" est, comme bien des films de l'auteur, apprêté et snob, encombré de ralentis exaspérants, de plans kitchissimes
Oui mais non. C'est comme avoir vu le début sans regarder les 1h55 suivantes.
Dommage



Je l'ai regardé en deux fois, première partie, un GRAND mariage, comme les scènes de mariage que l'on aime au cinéma, vous savez quand la ronde des personnages est raconté comme une musique, ici avec partition grinçante, pour finir en soupe à l'oignon à l'eau de boudin.

Aujourd'hui, je me fais la deuxième partie. Elle enfonce, à coup de contre-pied au cul, tous les clichés d'attaque de météorites, de fin du monde évitée de justesse.

ici, c'est

Nous sommes seuls dans l'univers, et la planète Terre est mauvaise, personne ne la regrettera
Même pas de quoi satisfaire les écologistes misanthropes teintés d'humanophobie.

Après on a le choix: faire ... boire un très grand rouge (prévoir) ... une cabane magique (savoir) ... un bon médicament (avoir) ... dans son froc (pas s'asseoir).

Et Lars de choisir ce qui se joue de plus terrible comme appel à la mort (j'ai toujours conseillé un Bobby Lapointe comme contre-poison, mais c'est pas sujet)

001. Richard Wagner - Tristan Und Isolde (Fürtwangler) Cd1 -  Vorspiel-prelude


Le film se termine, le silence s'installe et l'on pense à tout ceux...

Besoin d'une pause, besoin de la version du canard en plastique pour des sentiments à décoder...


... et puis, Laspyke qui présente un disque en ces termes:

De jolies mélodies et des arrangements plein de délicatesse (même peut-être un peu trop parfois...)

Et, peut-être, que je l'ai, mon canard en plastique


 Clic pour en savoir davantage




001. My Girl The River - This Ain't No Fairytale -  The Rabbit Hole

Mmmmm




002. My Girl The River - This Ain't No Fairytale -  Come Back To Nashville
Encore....



003. My Girl The River - This Ain't No Fairytale -  This Ain't No Fairytale
Ma fille, ma petite-fille...


004. My Girl The River - This Ain't No Fairytale -  American Bride



006. My Girl The River - This Ain't No Fairytale -  The Last Song

Merci, ça va, je reprends le flambeau ... et puis, merde, quoi






001. Spike Jones & His City Slickers - Greatest Hits -  Hawaiian War Chant
... ça va mériter une petite chronique ça!!

8 commentaires:

  1. Suis fan de Spike Jones ;) *et de Bobby Lapointe ceci dit*
    J'ai jamais vu Melancholia, mais c'est comme si maintenant, et du coup, j'ai carrément pas envie de le visionner. Enfin du moins, pour le moment. Parce qu'en général ces films là sont comme des parenthèses suspendues, où la mélancolie est parfois trop lourde à porter. Trop besoin de légèreté en ce moment ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, surtout qu'ici la mélancolie est plutôt morbide. Pas par hasard le Wagner de Tristan & Isolde où Isolde rejoint dans la mort Tristan en pleine apothéose, sublime film et opéra mais Brrrr. Et avec mes chroniques à la mord/t moi le noeud (tiens encore le mot MORT ;- à non, merde, de MORDRE, j'aime mieux ça) je crains que "My Girl The River.." passe sous les radars. Au fait je droppe les albums proposés, du moins certains, pas certains que tu sois dans mon jeu d'adresse email?

      Supprimer
    2. Pareil, pas envie de le voir pour le moment, profitant de mon été pour laisser le temps couler plus doucement... Summer's Gone me chuchote B Wilson, minute monsieur, pas encore... Laisse moi rêver un peu (encore) un peu.

      Supprimer
    3. ... Je reste encore indécis sur le quoi penser vraiment. Cette scène de mariage, pourquoi M. Von Trier? Et cette acceptation joyeuse d'un des personnages? Charlotte est grandiose jusqu'à la toute dernière image, en s’abîmant les yeux nous la voyons encore jouer au loin... Je me suis refais les 20 dernières minutes, tellement cela devient un hymne ... à la vie, finalement?

      Supprimer
  2. Tiens, ça me rappelle une copine, poétesse à ses heures, je la cite :
    "il vaut mieux un canard dans sa baignoire qu'un connard dans son plumard"

    Et non, je n'ai jamais partagé son plumard ! (je préfère anticiper ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu nous parles de celle qui te taquinait en t'appelant mon "petit canard"?

      Supprimer
    2. Tout pareil, si tu veux parfois prendre en DROP tu me le dis?

      Supprimer
  3. Pour le DROP juste m'indiquer une adresse à lusdevant AT yahoo POINT fr

    RépondreSupprimer