dimanche 1 février 2015

Ils faut sauver ces titres....



De temps en temps je repasse voir les statistiques d'écoute des musiques que je propose. Et Zippy donne 30 jours par chanson sans écoute ensuite, hop, aux oubliettes.

Alors de temps en temps je regarde, une boite de mouchoirs à la main. Le dernier jour est tragique, je vois la chanson me jeter un dernier regard puis disparaître, enfermée à jamais sur un disque de serveur que plus personne n'écoutera jamais, jusqu'à l'effacement total...

Mais aujourd'hui, mes mouchoirs et moi lançons un dernier cri de détresse pour en sauver quelques unes.
Lesquelles? Celles qui ont eu peu d'audience, parfois artiste trop discret, parfois chronique ratée souvent les deux...

Cela donne mon Louis Philippe - ou Philippe Auclair critique de rock de pop que j'apprécie - qui s'est courageusement lancé dans la musique et que j'avais découvert en même temps que le Bird Gerhl de Antony. Antony c'est une opération à coeur ouvert alors qu'ensuite Louis Philippe propose la cicatrisation. Du coup, je n'ai jamais su séparer de ma mémoire ces deux titres.
Oui, je sais, c'est personnel et cela ne se transmet pas...

01 Antony And The Johnsons - I am a bird Now - Bird Gerhl


01 Louis Philippe - The Wonder Of It All - I Knew It All Along


------------------------------------------------------------------------------

... Et pas question de laisser partir Fabrizio comme ça. Un des plus grands chanteurs Italien qu'un Kaserio m'a fait connaître. Aujourd'hui une légende comme Brassens en France, vous ne pouvez pas laisser passer ça!!

01 Fabrizio De André - Canzoni - Le Passanti


01 Fabrizio De André - Non Al Denaro Non All'amore Nè Al Cielo - La Collina


04 Fabrizio De André - Non Al Denaro Non All'amore Nè Al Cielo - Un Chimico


Allez une de +, quand on aime, une longue chanson dont je voudrai avoir le courage de comprendre les textes, j'ai le choix entre apprendre l'Italien ou bien demander une traduction. Je choisi la troisième voix.

01 Fabrizio De André - Canzoni - Via Della Povertà


------------------------------------------------------------------------------


Ha non, pas Dominique Dalcan quand même. Je ne suis pas bégueule et j'aime la belle partie de la variété française, ceux qui penchent côté Pop comme des Voulzy, des Daho, des Biolay. j'entends bien la réussite d'un Obispo, d'un Calogero.
Alors qu'en faiseurs de chansons nous avons nos Dominique. A et Dalcan. C'est pô juste. Je sais les meilleurs partent les premiers. Mais quand même.

Et Dalcan est doué, mieux, talentueux... mieux que ça même. La preuve:

Dominique Dalcan - Cannibale - Brian.mp3


Dominique Dalcan - Hirundo - Un Signe D'ouverture





Dominique Dalcan - Hirundo - C'était Quoi La Question

------------------------------------------------------------------------------

Et puis quoi, cette petite pop bien faîtes, de petites perles, de cultures certes, mais de culture musicale.

The Pearlfishers - Open Up Your Colouring Book - Diamanda


Et à l'opposé, un groupe célèbre en FRANCE pour une seule chanson, alors que fameuse notoriété au service de sa majesté. 10CC? Non, mais ça pouvait. Non, je pense à Procol Harum
Et un titre, célèbre chez la Queen, joué avec grand orchestre, ne peut pas partir comme ça, non, pas possible...

Procol Harum - In Concert With The Edmonton Symphony Orchestra - Conquistador

------------------------------------------------------------------------------

Et pour fini, il y a un titre qui ne demande rien, pas à être sauvé celui là. Je l'ai proposé en Octobre 2011. Écouté pratiquement 20.000 fois . Il est toujours chez Zippy. Celui là, n'a pas besoin de moi.
Je vous laisse écouter. Et deviner.

5 commentaires:

  1. Antony and the Johnsons a fait des trucs franchement bien (et pas que son duo avec Yoko Ono). Faudra que je m'y penche d'un peu plus près.
    Hugo Spanky

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble, oui, je n'en connais qu'une faible partie, bouleversante, ma trouille c'est de trop écouter, tellement c'est attractif et ensuite de me lasser de peur de découvrir qu'il y a un truc. Idiot un jour...

      Supprimer
  2. Salut l'ami! Je ne suis pas très italophone, moi non plus, mais il me semble bien que les paroles de "Via Della Povertà" collent de très près à l'original. Car c'est une adaptation, très réussie au demeurant, du "Desolation row" de Bob Dylan.

    http://vimeo.com/11222889

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey mister Ogun. Je me disais, chez les Paps? Ben oui, tiens je reviendrai sur le fil des livres. Sinon merci de l'info, je me fais le Dylan. Bon le Fabrizio a davantage la fibre Léonard Cohen, plus calmement plombé. Tout d'un coup, Dylan c'est un feu d'artifice.
      A+

      Supprimer
    2. Note qu'il y a une version plus minimaliste : https://www.youtube.com/watch?v=35gheud5xBo. Austère, même, pourrait-on dire.

      Supprimer