dimanche 13 novembre 2016

Deep Purple - Japan!! On croit enfoncer une porte ouverte...


Jamais, jamais je pensais vous raconter cet album "Made In Japan"
C'est vrai, il a été un souvenir.
Mais les souvenirs chassant l'autre, cet album ne fait pas parti des albums live que je continue à vanter et à prendre plaisir.

Pour que ma mémoire accepte l'empreinte il me fallait du sauvage, du remuant, du bordélique ou du grandiose.

Alors là oui, si je n'ai plus l'age de grimper au rideau, j'ai quand même le souvenir d'avoir été très méfiant sur la solidité des anneaux des voilages.

Par contre, jeunesse, musique à fond et cette envie de tout vivre, mettre des coup de pieds dans le vide, avant de trouver un truc à botter...

Alors il y avait les vrais sauvages


001. Jerry Lee Lewis - Live At The Star Club, Hamburg (Bear Family) -  Whole Lotta Shakin' Goin' On



Il y avait ceux qui y mettaient tout leur souffle, toute leur tripes...




001. The J. Geils Band - 'Live' Full House -  Whammer Jammer

Hum, ce que c'était bon


Ou bien cette putain de classe sensuelle que j'enviais, musique, swing, rock et volupté


001. The Doors - Absolutely Live Cd1 -  Break On Through #2


Tiens, en parlant de tout vouloir tout péter... ceux qui m'ont fait beaucoup de mal aux genoux...


001. The Who - Live at Leeds [Deluxe Edition] (Disc 1) -  My Generation


Et je pourrai continuer encore longtemps comme ça... Tiens, quand même, une autre de mes émotions. je me souviens, dès la pochette...
Une bande de crâneur férus de SF, dans des postures bien immodestes, comme ces solo de guitares célestes...


001. Blue Oyster Cult - On Your Feet Or On Your Knees -  The Subhuman

Et j'en oublie, un tas, un paquet... même si je faisais la liste de ceux que j'ai oubliés, j'en oublierai encore... et même si je les ajoutais il manquerait les meilleurs, sans oublier ceux que vous m'auriez fait remarquer. Infernal.


Mais ce dont j'étais certains, sûr pour ne pas dire... formel. Je n'aurai pas mis 



Non, pas question, j'avais bien aimé à l'époque, mais c'était avant... avant que je tombe sur Led Zep, que je tombe sur du Rock qui me semblait moins fête foraine.

Il y a quelques mois, je tombe sur les enregistrements qui auraient été à l'origine de ce "Made In Japan", remastérisé et touti quanti
Mouaaai pourquoi pas. Histoire de comprendre...

... comprendre que le travail de nettoyage, de collecte qui donne "Made In Japan" ... 

Pour vous raconter, je grimpe sur mon vélo sans roue, ben oui quoi... et je trouve très bien de me passer "Deep Purple 17th August 1972 Nippon Budokan, Tokyo, Japan"

Et là...

001. Deep Purple - 17th August 1972 Nippon Budokan, Tokyo, Japan -  Highway Star

Putain de chierie de merdoille de démarrage... J'ai cru que j'allais me faire un incident cardiaque.
Vous avez entendu la frappe de bucheron, l'enfoçage de gros clous de chantier sur du béton à mains nus... Et mon Blackmoore... libre de faire tout schnouter

Mais les mecs, fallait pas toucher, fallait faire un triple album (pour le prix d'un? Ha oui, merde...)

Et ce son, les enfants... ce gros sons...

Alors, oui, toujours fête foraine ... mais c'est le grand HUIT monté sur des échafaudages branlants et pas de ceinture...


002. Deep Purple - 17th August 1972 Nippon Budokan, Tokyo, Japan -  Strange Kind Of Woman.

003. Deep Purple - 17th August 1972 Nippon Budokan, Tokyo, Japan -  Lazy

004. Deep Purple - 17th August 1972 Nippon Budokan, Tokyo, Japan -  Space Truckin'



Ceci dit, je fais l'étonné, mais j'avais déjà été bien surpris de leurs jeux sur les albums "Listen, Learn, Read On" qui retracent une belle partie de leur carrière de scène. Au point d'avoir rangé le "Live In Japan" parmi mes curiosités oubliées et poussiéreuses.

001. Deep Purple - 17th August 1972 Nippon Budokan, Tokyo, Japan -  Black Night

002. Deep Purple - 17th August 1972 Nippon Budokan, Tokyo, Japan -  Speed King


Et bien, on m'aurait dit un jour que je viendrai dire du bien de "Made In Japan" et que Donald prendrait la tête de... 
Donc OK
"Made In Japan" à accrocher dans les listes des live qui font bander... "Lazy" qui se fait désirer mais quand ça se lâche.... 
Deep Purple swingue, ça c'est le scoop!!

PS: Je n'ai jamais eu l'occasion de partager mon sentiment sur ces volontés de remastériser les classiques du rock... Mais sur ce coup là... J'ai bien fait de rien dire.

14 commentaires:

  1. Le hasard a voulu que ce week end j'ai cherché à dénicher un live de Deep Purple Mark I. Visiblement ça n'existe pas (du moins avec un son correct, le seul que j'ai trouvé de 1968 confirme malgré sa médiocrité sonore que Blackmore jouait déjà comme un sourd).
    Deep purple, je les considère comme les meilleurs du trio démoniaque (Sabbath et Led Zep) même si mes véritables amours sont plutôt UFO et Thin Lizzy. Parmi les nombreux live qui couvrent leur parcours, Last concert in Japan (avec Tommy Bolin) est à réévaluer tant il montre un groupe complétement ravagé, qui ne tient plus que sur une nervosité chimique. Un document sur le bout de la route.
    Mais surtout c'est la première formation du groupe qu'à mon sens il faut redécouvrir, celle de Shades of Deep Purple, un chef d’œuvre oublié des sixties anglaises. Les reprises de Help, Hey Joe, les originaux Emmeretta, Mandrake root, Wring that neck, Why didn't Rosemary, Chasing shadows (tous regroupés sur le double Mark I & II) font de leurs 3 premiers albums des classiques du hard baroque complétement siphonné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour UFO j'attends d'être convaincu (donc en creux, oui, Thin Lizzy, j'approuve, d'ailleurs, hop je passe à ... and dangerous)
      Maintenant je reconnais que Led Zep a emporté la timbale. Une formation au son plus monochrome, même avec l'ajout d'orgue. Un groupe plus soudé? Typiquement le groupe où il n'y a plus rien à défendre, peu d'erreurs de parcours et une légende bien ancrée. Alors forcément, on revient volontiers sur les vilain petit canard. J'ai lu qu'un groupe comme Black Sabbath a inspiré davantage de groupe que Led Zep, pas surprenant.
      Un "gag" que j'aime c'est contredire - c'est gratuit - les potes qui ne jurent que par Kashmir, alors je réponds Stargazer de Rainbow... Kashmir? Trop intelligent, trop cultivé et pas assez rock, enfin, juste pour faire chier, car Stargazer que j'use depuis un an, j'avoue, comme dirait un pote que je vais tenter de citer, faut que je retrouve le commentaire:
      "ENTRE STARGAZER ET KASHMIR DEJA DANS LE CHOIX DES TITRES ON EST DANS L'INCOMPARABLE. Ensuite D'un coté une compo enfantine avec des claviers pouet pouet lourdingues (la fin a partir de 6'' est ridicule), un solo égotique mallvenu et malfoutu de Blackmore une basse batterie banale à pleurer. Coté ZEP une vraie compo, des thèmes sobres, étirés exploités jusqu'à la moelle, une frappe de batterie génialissime qui assoit le morceau du début (l'intro des deux morceaux vaut la comparaison) à la fin. Des nappes de claviers tout en finesse, un guitariste qui a su se mettre au service du morceau et pas l'inverse. Deux chanteurs de talents mais vraiment pas le meme groupe derriere. OUI KASHMIR EST UN MORCEAU D'ANTHOLOGIE UN PUR OVNI DU ROCK."

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. UFO, je ne sais pas si il est possible de convaincre encore aujourd'hui de leur pertinence. C'est tellement lié à une époque. La part d'affectif est importante avec ce genre de groupe (comme avec Purple d'ailleurs). Leurs albums sont tous excellents (de Phenomenon à Mechanix -voire Making Contact dans un registre plus fm) et peut être que No Heavy Petting et Lights Out sont les meilleurs (mais pas forcément mes préférés, comme quoi c'est tordu tout ça).
      UFO, comme Thin Lizzy, fait partie de ces groupes coincés entre deux générations de géants (la bande à Zep, Purple, Sabbath d'un côté et les Maiden, Priest, Def Lep & C° de l'autre), ils ont fait le lien tout en s'écartant largement de la ligne directrice. Ce qui les a fait échouer aux states, dans les deux cas. Toujours trop ceci et pas assez cela. UFO comme Lizzy se sont retrouvés embringués dans le Londres des Heartbreakers et de l'héroïne. Des membres des deux groupes jouent sur So Alone de Johnny Thunders, et un des gars de UFO finira chez les Damned. Tu vois le genre. Bizarrement, ils sont en mauvaise santé (Pete Way fait des crises cardiaques en série) mais toujours vivants.
      UFO, c'est des mélodies et de l'énergie, c'est aussi une certaine ambition. C'est Scorpions en plus authentique (au delà du frère Schenker, ils ont été largement pillé par les teutons, mais se sont avérés incapables d'être aussi disciplinés sur la route du succès). C'est aussi un sacré double live (Strangers in the night).
      Et sinon, Kashmir m'a toujours ennuyé. Et Stargazer aussi.

      Supprimer
    4. "Kashmir m'a toujours ennuyé. Et Stargazer aussi" ha ha je savais qu'ils avaient d'autres points en commun.
      Sinon, "Stranger.. " que j'ai pour l'avoir aperçu dans une liste intitulée les "Van Halen Like" Mais pas écouté. Hé bien, jamais trop tard, hain?

      Supprimer
    5. Van Halen like ? Celui qui a mis le live de UFO dans cette liste ne l'avait pas écouté non plus )))
      J'aime VH autant que UFO mais ils n'ont rien en commun.

      Supprimer
    6. Tusas raison,c'est la limite de l'accroche. quand c'est pas faux tu trouves le raccourci qui donne envie. Mais moi qui aime de temps en temps me plonger dans le son Halen (Haaa MEAN STREET) forcément UFO j'ai du tenter en partant du mauvais pied... ça pardonne pas.

      Supprimer
  2. On parle enfin de musique sur ce fichu blog… j'dis ça rapport au précédent post !!!!! ;-p
    On a beau prendre le problème dans tous les sens : Made in Japan demeure l'un des plus grand album live de tous les temps… et ce n'est pas négociable !!!
    Ta sélection est séduisante et comme il en manque toujours un (ou plusieurs) j'ajouterai le féroce Rock 'n' Roll Animal de Lou Reed. Tokyo Tapes des Scorpions et Live Gonzo de Ted Nugent font aussi partie des incontournables.
    Paradoxalement, pas un seul live officiel de Led Zep n'atteint la qualité de Made in Japan. Et pourtant, la bande à Page était d'une sauvagerie incroyable sur scène. Heureusement, il existe une multitude de bootlegs, souvent de très grande qualité, qui viennent remettre les pendules à l'heure.
    Oh putain, j'allais oublier Get Yer Yaya's Out !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vérité...Je n'ai plus écouté "Made in Japan" depuis des dizaines d'années. Même avec les concerts entiers ici raconté, je n'ai pas eu l'idée de me refaire le disque que j'avais acheté. Du coup je confronte de vieux souvenirs au choc ressenti ici. Va savoir si finalement je ne l'aimerai pas davantage?
      Haaaa Led Zep, le DVD "How the West Won Win Wast chai plus quoi" est assez sympa, je reste inconditionnel du "Achiles Last.." en image ça jette vraiment. Et à contrario des Deep Purple, le live "Song remains.." fait partie de ma panoplie que j'écoute encore et toujours, ne serait ce que pour "No Quarter" faut pas déconner quand même, Led Zep reste haut, malgré les années et malgré l'attitude protectrice d'un Page aujourd'hui.

      Supprimer
  3. Eh tu sais quoi?? j'ai le même problème que les BB avec le Who...impossible. Je me suis replongé ds la discographie des deep cett année. L'extase.. et ça ramène au billet de Pascal sur le brut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après Keith, voilà que toi aussi tu t'y mets, vous voulez qu'on se batte, je devine le BB et maintenant le Who. Hop, rdv dans un pré à 6h si la météo est clémente. Je choisi l'arme, c'est moi l'offensé: La banane mais rétro!!

      Supprimer
  4. J’espère que tu m’as pas attendu dans le pré.. j’ai pas trouvé une boutique ouverte pour acheter une banane.
    Au lycée ts les potes m’emmerdaient avec les Who, des Tommy sur leur sac US..un peu comme vous avec les Wilson brothers maintenant :D
    Moi j’écoutais le Floyd à fond et leur foutais The Wall sous le bec. Jamais je ne suis retourné essayer Tommy & co. Je sais pas.. je trouve très bruyant, trop foutraque.. j’accroche pas les mélodies.. bref encore un truc bizarre dans mon ciboulot.
    Ceci dit la vieille banane dans l’prè.. tu pousses un peu là ;D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les Who (j'abandonne les garçons sur la plage) Tommy est plutôt acoustique quand tu y penses, quasi unplug. Et j'avoue assez prétentieux et même un chouïa puéril. mais j'étais fan, j'ai tout, film (très bien ce film que j'ai revu il y a qlq années) et version symphonique (grosse scheisse) Reste que sur scène, on a pas fait mieux comme show nerveux, rageur et énergique. Tout en spontané, c'est pourquoi j'ai un pote qui ma toujours dit à quel point Keith Moon c'était une boule de nerf mais que question technique c'était inimitable tellement c'était n'importe quoi.... Ho lui hééé, j'ai du l'attacher sous un cocotier en espérant que Dieu reconnaîtra les siens

      Supprimer
    2. Voila, "show nerveux"..je cherchais mes mots ;D
      Tu passes du bananier au cocotier.. c'est pas loin d'une plage ça :o

      Supprimer