samedi 10 octobre 2015

Lloyd Cole ... 1984, 1991, 2013 et enfin 2015. Tout arrive...

... même à la radio.

j'ai rarement été inspiré par des titres à la radio, du coup quand cela arrive je m'en souviens. Ce fut le cas avec ...

Magazine
001 Magazine - Real Life - Definitive Gaze


Et cette grosse intro basse + orgue... l'instrumental était trop efficace, je tombais sous le charme, direct, moi qui n'ai jamais renié mon goût pour la prog, surtout à l'époque, un groupe avait réussi le sucré salé...

Lynyrd Skynyrd
001 Lynyrd Skynyrd - Nuthin' Fancy - Saturday Night Special


Pareil, l'intro,  coup de poing, je ne devais plus les lâcher et surtout découvrir de meilleurs albums. Ce Saturday, ce côté Bad Boy Arrogant qui m'attirait. C'était le sentiment qui se dégageait de ce titre, sans rien savoir d'eux, j'ai de suite interprété. C'est ça un grand titre

On continue, on remue les souvenirs..

Dire Straits
001 Dire Straits - Money For Nothing - Sultans Of Swing


Bien joué, un air qui venait bousculer, revenait avec son un peu oublié. Un coup de fraîcheur et un jeu de guitare bluffant. L'oreille fut de suite accrochée par la ligne claire. Ensuite? Pas le sujet. Faut pas que je m'égare trop

Le dernier

REM
001 R.E.M. - Out Of Time - Losing My Religion


Incroyable ce que ma mémoire peut conserver. En me repassant ce titre, je me souviens EXACTEMENT du moment où la radio réveil lance ce titre tandis que je flemmardais au lit. Draps défaits, Catherine encore endormie, un dimanche plein de soleil qui filtrait à travers nos vieux volets en bois. Père-Lachaise, Paris, 1991.

La suite ici -->




Bon j'approche de mon sujet d'aujourd'hui:


001 Lloyd Cole & The Commotions - Rattlesnakes - Forest Fire
Bon, OK, la photo, c'est l'illustration facile là où le titre évoque un fort sentiment.
Donc à la radio aussi.

Je me découvre sensible à ces ballades. Entre temps je suis passé par les grands crooner, par Mister Sinatra. Alors, dans tous les genres, dès que cela croone, je fonds, je suis client, même quand c'est moyen.
Seulement là, pas moyen il y a.
C'est juste grand. Je devais me jetais sur le vinyle que je vénérais. Pleurer sur la déception des autres disques à venir et puis oublier.


Un trou noir temporel de TRENTE ANS (et on continue dans l'image lourdement illustrative, ça doit être mon Chablis d'Hier, m'a coupé les neurones dédiés au suggestif )



Attention, Octobre 2015, pratiquement maintenant.
Je feuillette le MAGIC d'Octobre ... 2013. Je vous ai dit que... Hein? Ha bon. OK.

La couverture, un Lloyd Cole qui me regarde par en dessous. Une interview touchante et un album raconté: "Don't Get Weird On Me, Babe"

cette petite phrase bien sincère: L'artiste et le journaliste (= Rock Critick) parlent d'un album devenu culte (ha bon? c'est moi, là qui pense) et Lloyd de regretter qu'il n'ait pas eu plutôt du succès à sa sortie.
J'accroche à cette idée et jette un oeil chez AMG.

Il dit quoi le monsieur, le Kritick? Il dit, l'album de 1991 il vient ... trop tôt ... trop Burt Bacharach, trop Croone ... trop.. j'y reviendrais.

Mais surtout, il dit que: "Margo's Waltz" c'est un p'tain de super morceau, qu fait parti des trois ou quatre plus beau morceaux qu'il n'ait jamais écrit!!

Quoi? si, si il l'a écrit:

"Margo's Waltz" is among the three or four best songs Cole has ever written
Alors ni une ni deux, attention!!!!

001 Lloyd Cole - Don't Get Weird On Me, Babe - Margo's Waltz



Rien que là, maintenant, je me suis passé le titre trois fois de suite.
Un vrai film qui se déroule sous nos yeux, qui entendent. Un texte acerbe (ou ambigu?) qui contredit la douceur du titre.

You don't need her anymore
Yes, I'll find a new way of living

Et le reste?

Un symbole de ce qui sépare les USA de l'Europe, c'est peut-être cliché mais cela a été mis en application sur l'album.


Une face (époque Vinyle!) de rock mid tempo
Une face, LA FACE, enregistré avec grand orchestre. Une volonté d'approcher des Scott Walker, Bacharach, Jimmy Webb...

Aux US face A le groupe, face B l'orchestre
En Europe c'est inversé.

Résultat? La face avec grand orchestre est juste à tomber...

Ecoutez moi ces suites,

001 Lloyd Cole - Don't Get Weird On Me, Babe - There For Her


002 Lloyd Cole - Don't Get Weird On Me, Babe - Half Of Everything


003 Lloyd Cole - Don't Get Weird On Me, Babe - Man Enough


004 Lloyd Cole - Don't Get Weird On Me, Babe - What He Doesn't Know


C'est dommage pour lui, il a raison le gars de AMG, en plein NIRVANA ces titres plein de spleen ne pouvaient que passer pour ringard et pas encore retromania.

Dix ans plus tard....
Et puis il y a eu ce retour vers les arrangements sophistiqués, ceux qui nous font fondre.

Alors pour ces climats à la Richard Hawley, Ed Harcourt.... Pauvre Lloyd, dix ans trop tôt. Dix ans avant le besoin de s'épancher sur une épaule musicale.

Et cette face "rock"?

He bien, au début je l'ignorais... Puis j'y ai jeté une oreille mais revenais vite à mon "bigger than life" des grands ensembles.

Sauf que, il y en a une qui a fini par entrer dans ma tête, derrière, en passant par le subliminal.
Et dans le métro, soudain, elle remonte en plein lobe frontal et me voici à entendre dans ma tête...

She's gotta be the stupidest girl I've ever seen
001 Lloyd Cole - Don't Get Weird On Me, Babe - She's A Girl And I'm A Man


Et ainsi me voici à me passer souvent cette partie (cette face?) et enfin entendre la musique.

001 Lloyd Cole - Don't Get Weird On Me, Babe - To The Lions


002 Lloyd Cole - Don't Get Weird On Me, Babe - One You Never Had, The





Conclusion?

Me voici en 2015
A lire un article de 2013
Qui parle d'un disque de 1991

Et aujourd'hui, je me retrouve sur mon blog comme quand j'arrivais chez des potes avec MON disque sous le bras.
"Je peux arrêter ton INXS? Écoutez moi ça les potes... P'tain, écoutez "Margo's Waltz"... On pense au film de Verhoeven, tu sais Basic Instinct (1992!!)  et là, là, ce passage à l'orgue ... je meurs..."

Maintenant le moment le plus triste, celui de quitter un album, parce que je sais que l'occasion de le réécouter ... rien que pour cette idée:

Adieu Margot!!

001 Lloyd Cole - Don't Get Weird On Me, Babe - Margo's Waltz

PS: et si au lieu de "Losing My Religion" c'était "Margot" qui m'avait réveillé?

13 commentaires:

  1. Eh moi aussi je fuis les tubes radi, même si pas de souvenirs d'enfant passent par ces écoutes sur le poste transistor de la cuisine de chez mes parents.. "logical song", "Va ou le vent te mène", sont 2 chansons qui me viennent là comme ça. Puis tant d'autre, hits de la chanson française. Et comme j'ai de grosses lacunes en Lloyd Cole, je ne me souviens pas de l'avoir entendu. Ceci dit, j'y suis venu sur le tard, et j me demande pourquoi ça passé pas à l'époque.
    Tu sais quo ? je vais aller pécho un Magic!, comme ça au hasard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouarrff, 2004 N°78, avec Autour de Lucie en pochette !! ça me fait penser que j'ai pas encore écouté celui qui voient de sortir..le retour. Ah..l'album du mois PIERRE BONDU « quelqu'un quelque part ».. un magnifique disque de par ici...Murat Accaccia.. Franz Ferdinand Feist.. Daniel Darc « crève coeur », l'apparition de Encre.. Miossec 1964, Hymne's basement chez Lex..et Dominuqe A « tout sera comme avant ».... Ehh dans le Forum, le rare Belone que j'avais chopé chez le labelnantais direct.. puis Dominique Pascaud qui passé souvent dans un bar près d'Oberkampf...
      grand cru que ce 78 ème numéro.. merci Tonio, faudra que je prenne l'habitude de fouiner ainsi.

      Supprimer
  2. Ah ah j'adore tes voyages dans le temps!! Ben moi "Forest Fire" restera sans doute mon morceau préféré de Lloyd Cole (pour les souvenirs entre autres...).
    Je ne connais pas trop mais c'est un artiste assez sous-estimé même s'il n'a pas du sortir que des chefs d'oeuvre... Je me souviens d'un titre qui passait à la radio vers 1985 et un autre vers 1990...après plus rien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et puis la concurrence était rude, nous on écoute ce qui nous convient quand ça pourrait nous plaire, l'artiste doit un peu compter sur le présent et comme le pense un article du dico Assayas, le crooner ténébreux était pris par un Chris Isaak qui a davantage placé ses chansons, dont je raffole pour une partie ... Dur dur pour le Lloyd

      Supprimer
  3. Yo.
    Ouais, ''Forest Fire'' ça mérite la Time-Capsule.
    2013 tu dis ? Hé-ho mais hé-ho mais justement en 2013 le loustic a sorti un disque qui s'appelle (le clin d'œil est loin d'être involontaire parce que le mec est un malin) ''Standards''. Et ce ''Standards'' il en est plein mais en gros tout le monde s'en fout. Moi le Lloyd il avait tout pour que je le déteste et j'ai tout de suite adoré. En plus pour ''Standards'' il a eu le bon goût d'aller enregistrer aux US, le goût et la couleur... mais surtout, surtout, depuis la fin des Commotions le gars s'est entouré des meilleurs et je pèse mes mots, avec une rythmique qui par ailleurs a enregistré le meilleur disque de toutes les '90's mais ceci est une autre histoire dont tout le monde se fout également...
    Euh, par contre, la prochaine fois que tu mentionnes Dire Straits je te jure de ne pas lire le post jusqu'à la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il a eu le bon goût d'aller au US" écris-tu... Mouais, il y en a quand même un paquet, des britishs, qui s'y sont brûler l'âme. la liste est trop longue.

      Supprimer
    2. ... et c'est en faisant la promo de standard qu'il donne cet interview. Tiens STANDARD moi je n'ai pas, vite les médiathèques.

      Supprimer
    3. Et pour Dailleurs Street je trouverai bien le moyen de camoufler car je n'ai pas l'intention d'en dire que du mal, les débuts m'ont bien plu et la suite a été beaucoup appréciée par un ami qui avait un goût de chiotte mais qui me battait aux échecs.

      Supprimer
  4. Après un premier album tellement magnifique, la suite ne fut quasiment qu'une suite de déceptions...
    La radio m'a quand même parfois fait enfourcher ma bécane au plus vite pour foncer jusqu'au Monoprix. Parfois, c'était pour des bêtises, mais il en faut aussi. je pense par exemple au "Pop Musik" d'un certain M qui me rendait dingo!

    RépondreSupprimer
  5. Pour les "Commotions" je suis d'accors avec toi et lui aussi. mais je pense que sa carrière solo mérite...
    ha oui... Les fameux ONE HIT WONDER, un beau spécimen celui là.

    RépondreSupprimer
  6. Je crois que cette Face B est ce que j'ai le plus écouté de lui, même si les autres sont en-dessous de Margo's Waltz (quoi que Man enough). Il a écrit aussi un autre disque avec Love Story (j'adore Undressed également sur son premier solo). Il y a un mois, je suis tombé aussi sur des trucs qu'il continue de sortir plus ou moins officiellement, je crois.Un type bien qui vit finalement sa passion, beaucoup plus que certaines icônes qui vivent de leurs rentes. Ca restait digne, seulement, je me disais: "quelle place y at-il pour un gars comme de Lloyd Colde de nos jours?". Ton texte est un peu une réponse.

    Puisqu'on est dans les jeux d'association Margo'Waltz me fait toujours penser à New Brighton de It's Immaterial. Aucun rapport, mais c'est comme ça (sans doute une proximité temporelle).

    RépondreSupprimer
  7. alors je t'ai suivi et écouté et était touche et ensuite cherché d'autres, marrant, car du coup je me suis rabattu sur des chants "pleurant" "Easter Parade" de Blue Nile et "Home, sweet Home" de Gabriel, une de mes chansons fétiches, moins jouée mais elle m'est tellement chère... Merci pour la découverte

    RépondreSupprimer