mardi 5 janvier 2016

Les belles histoires de Grand-Père DevantF: Que fait J Geils?


Allez Grand-Père, raconte nous une histoire.

(Un nouveau fil qui démarre? Non, juste histoire de m'habituer à l'avenir de mon futur rôle)

Connaissez vous l'histoire, mon histoire avec J. Geils? Non, évidemment. Trop jeunes.

Elle commence aux alentours de 1974/75. Je découvre un album publique - Hein? Live? Oui ok -  des J. Geils. Et, mes enfants qu'est ce que j'ai pu écluser, danser, sauter, hurler sur ce disque. C'est les US, c'est chaud et je n'avais rien entendu de tel. Pourtant j'étais déjà pas mal affranchi.

Mais là, c'était à se foutre de la température de la bière que nous ingurgitions tellement nous étions en transe. Voui, je vous parle de ce "Full House"



001 The J. Geils Band - 'Live' Full House - Pack Fair And Square


002 The J. Geils Band - 'Live' Full House - Whammer Jammer

Et oui, plié, moins de trois minutes mais une éternité.



Alors vous pensez que lorsque est sorti un autre album en live - Hein? Publique? P'tit con, écoute - je me suis jeté dessus. De retour de la F**C (plus question de leur faire de la pub) je déchire la pochette plastique et ...


Dès les premiers moments, ça devait exploser, fallait les entendre, chauffer avec ses "C'mon Baby"... et puis... "Rouaaaahhhhh", debout sur ma chaise et là... koi tess que ce truc?

001 The J. Geils Band - Live - Blow Your Face Out - Southside Shuffle



Pour moi, c'était la totale trahison, c'était pas ça que je voulais, j'ai écouté le reste, mais ma déception m'a bouché les oreilles.

... pratiquement pendant quarante, le bouchon résistait. J'avais cessé d'y croire, je n'y allais plus trop. Entre temps pourtant j'avais changé mais, va savoir Charles - Édouard, Grand-Père, pour la rime, Édouard c'est mieux - ouai, ouai,  va comprendre Édouard (Mes petits-enfants imaginaires commencent à me courir)



2  Janvier 2016, 16:00.

Je me mets face à book et écoute cette proposition Toitubesque des Supremes par Mister Tissot (Des Paps... )

01 The Supremes - Love & Life- The Very Best Of Diana Ross - Where Did Our Love Go


Oui, Superbe et Suprêmes... J'arrière pense ma prochaine chronique qui sera Brésilienne et avec nonchalance, héritage d'un premier Janvier trop arrosé, je regarde sur mon HD (Disque Dur pour les ... OK j'ai rien dit) si je l'ai, oui bien entendu que je l'ai et et et et... et encore que voilà un titre de J. Geils du pas fameux - plus pour longtemps suspense - "Blow dans ta tronche"

001 The J. Geils Band - Live - Blow Your Face Out - Where Did Our Love Go





Ha oui, merde, tout me revient. j'ai pas fait gaffe mais elle est bien cette version et ça prouve que je ne l'avais pas trop écouté ce disque, car sinon, forcément.

Allez, quand même, on s'y remet? Et donc

001 The J. Geils Band - Live - Blow Your Face Out - Back To Get Ya


Haaa p'tain (hum, pardon les mômes) mais p'tain de p'tain, ha mais le con, le con....

Quoi encore?



001 The J. Geils Band - Live - Blow Your Face Out - Musta Got Lost


Quoi ce bavardage? C'est du repos ce bavardage... car faut se préparer à un grand Stones. Et ça je ne me le pardonnerai jamais.
Il m'aura fallu quarante ans pour faire sauter ce foireux de bouchon qui m'a aveuglé.


Mes petits-enfants, lecteurs, peuple, profitons de ma sagesse et analysons. Normal, "Full.." est un disque de Rock teinté de Soul, si j'avais davantage fait attention à la suite de "Full..".
"Blow.." est un disque de Soul Rock bien plus ouvert, davantage tourné vers le Groove - ha ha ça vous dit rien les petits merdeux - et donc j'ai attaqué la première fois avec une attente en total décalage.

Rien que ce premier titre "Southside Shuffle" c'est du Sud, du Blues, de la Soul, du R&B, du New-Orleans bien crâne, fallait juste s'ouvrir gamin que j'étais.




001 The J. Geils Band - Live - Blow Your Face Out - Chimes


002 The J. Geils Band - Live - Blow Your Face Out - Sno-Cone


Vous savez quoi, je me suis fait l'album en entier, bien fort, deux fois, dans le désordre - fais ce que je veux - mais c'est comme tout à la fin j'en suis sorti...



... épuisé. fatigué, vidé, crevé ...


hein? Quoi? Ça vous fait marrer!! Allez, caltez les mômes, je vous ai suffisamment imaginés.



001 The J. Geils Band - Live - Blow Your Face Out - Detroit Breakdown



002 The J. Geils Band - Live - Blow Your Face Out - Give It To Me


PS: Alors? Que fait J. Geils? Facile.

11 commentaires:

  1. Tu me l'as enlevé du bout du clavier le J.Geils Band, j'étais en train de ronchonner un papier dessus mais je trouvais pas l'angle d'attaque et là, blam, tu me colles le double live dans la face et c'est bien sur. T'inquiète, comme toi moi aussi j'ai d'abord bloqué sur Full House, la faute à ce First I look at the purse en uppercut émotionnel. Du grand art.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... Il me reste les albums studio, que j'écoute peu, le "Nightmare.." je l'ai écouté, sympa comme un brouillon du live, mais tellement sages en studio. Il y aurait un autre live? SHOWTIME, Tu connais??

      Supprimer
    2. Ouais, c'est un live de la tournée avec les Stones en première partie (à moins que...), efficace, rien à voir avec la fournaise des deux précédents mais ça reste un bon best of survolté quand même.
      Je les aime même en studio les J.Geils, Bloodshot, Hotline et un autre avec un feeling caraïbe un peu à la Black and Blue mais dont j'ai zappé le titre.
      Et Freeze Frame est extra pour se mettre d'aplomb.

      Supprimer
  2. Yo !
    J'allais être gentil mais je lis que Nightmares serait ... Nightmares ? Le Plus Grand Disque De Rock de l'Histoire serait un brouillon ? Ah ben ça alors !
    Déjà, et c'est un signe, il a filé chez les soldeurs (coins coupés) très vite après sa sortie et fut oublié depuis. Je t'en ferais des tartines là-dessus, d'ailleurs je l'ai fait il y a bien longtemps chez Jimmy.
    Bon, à part ça j'ai écouté Blow a-peu près 500 fois plus souvent que Full House (un brouillon, héhé).
    Au fait, z'avez remarqué que c'est pas un Full sur la pochette ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho ho ho... le plus grand disque de rock de l'histoire!! Tu pousses un peu là, même si je ne l'ai écouté qu'une fois, mais avec les versions "Blow" toutes fraîches en mémoire, j'ai quand même l'impression qu'ils auraient dû donner davantage en studio, non? Si!! Mais j'ajoute que la couleur Soul BLues m'avait franchement échappé dans le brûlot qu'est "Live..." qui est quand même plus ... non, faut pas déconner quand même. BLOW c'est déjà davantage ... (Exercice d’orthographe périlleux) ... Rhythm'n Blues Soul (merde manque un h).
      Bien vu le FULL, encore un coup de bluff.
      Me reste à écouter avec attention le premier studio des J Geils.
      Allez, ciao provoc man

      Supprimer
    2. Naaaahhh, des fois je déconne mais là je suis sérieux !
      Réécoute Nightmares, d'un bloc, et on en reparle. Tu peux aussi reregarder la pochette, elle est magnifique. Et si tu cherches un peu tu trouveras des mecs (encore) plus sérieux que moi qui te diront que Szymczyk a réussi là à capturer la fameuse énergie live du groupe.
      Quant à Blow que j'adore également, il me semble que les connaisseurs (dont je ne fais pas partie) faisaient état à l'époque de pas mal de boulot de ''post-production'' pour qu'il sonne aussi bien.
      Faire partie du public ces soirs-là, voilà ce qu'il nous aurait fallu !!

      Supprimer
    3. Ho oui. Avec en + un concert de machine à écrire de Lester.
      "Nightmares..." semble - une seule écoute chez moi - un bon disque. Très bon? à suivre. Mais l'énergie dont on parle, qui va avec les années en diminuant ceci dit, c'est une énergie que je ne retrouve pas comme par exemple dans FUN HOUSE, pour le coup je me suis refait un TV Eye des Stooges. En Studio, ça c'est de l'énergie ... eux c'est l'inverse, il est où le live qui aurait du nous exploser la tronche et sa colonne vertébrale avec. hein? Il est où??

      Supprimer
    4. Iggy Pop avec ou sans les Stooges ça n'a jamais rien valu en concert.
      Pour ce qui est de capter l'énergie du live une fois en studio, Pete Townshend avait une théorie là dessus. Il trouvait ça idiot ne serait-ce que d'y penser. Que ça ne pouvait être que factice tellement les contextes étaient incomparables. Et que, de fait, il valait mieux faire des trucs chiadés au moment d'enregistrer les disques et d'ensuite les passer à la tronçonneuse en les massacrant sur scène.
      J'adore Pete Townshend, il a toujours raison.

      Supprimer
    5. ta ta ta... le Pete il fait juste semblant de pas comprendre, on sait bien qu'en studio c'est factice pour reprendre le terme, c'est comme le jeu d'acteur, le tout c'est de faire semblant avec talent. Sur disque studio les Stooges font mieux semblant.
      Iggy en live? j'ai eu entre les mains un DVD avec un concert je sais plus mais l'image était en couleur, en bonus un autre plus "cheap" en noir et blanc avec en intro des djeuns au look campus bien sage... soudain un Pop avec une feuille d’aluminium pour perruque et une présence délirante, pas la folie des Cramps mais pas loin (et un regard bien allumé, malgré le manque de couleur)
      Pour fini: Live é Studio, une anecdote: "I put a spell.." de Creedence à Woodstock m'avait et me scotche encore. Puis un jour j'entends la version studio, LA MÊME, identique, le solo pleureur à la note près... Conclusion? Il n'y en a pas. Ciao et merci de ton passage comme on dit.

      Supprimer
    6. Les Who n'ont jamais fait semblant. On est d'accord.

      Supprimer
  3. Pépé, t'arrêtes pas de dire des gros mots… c'est pas bieeeeeen !!!!!

    RépondreSupprimer