dimanche 11 août 2013

Un instant magique: Purcell, Nymanr et PrET SrHOP BrOYS

Pour commencer, je suis en congé pour trois semaines, ce qui me rend toujours un peu euphorique. Donc me voilà touriste à la Kapitale. Et je compte bien fabriquer des moments magiques, ceux qui font que les secondes présentes vous dessinent un sourire béât de bonheur de l'instant....

... Comme, tiens par exemple, mes copains les Pet srhop Boys.

Je les aime beaucoup les PSB. Ce talent qu'ils ont à fusionner l'electro à la Kraftwerk, l'envie de mélodie à la Moroder, avec cette distance si british... et cette façon d'écrire de bonnes chansons aux kilomètres sans jamais me lasser ... et des arrangements...Pfffff

Bon, donc ELECTRIC et ce titre "Love Is A Bourgeois Construct"
Le voilà l'instant dont je parlais... Ecoutez plutôt
Un démarrage en étouffé et cet air... MON AIR de Nyrman, cet air du "Meurtre dans un Jardin Anglais" qui me donne tellement la pêche. Voilà que les PSB se l'approprient, le discoelectroïdent. Avec cette grosse basse comme je l'aime.

Bonheur.

Car ce titre Nyrman je me le passe régulièrement, comme le "Nessun Dorma" de Puccini ou bien un titre de "mon nom est personne" de Morricone.
Je regarde la signature du titre des PSB: Je pensais trouver Nyrman et je découvre Henry Purcell.
Ha ben alors.
Enquêtouille, trouvatouille, surprisouille....

Le Roi Arthur, quelques notes de 30 secondes.
Et me voilà emporté à la cour du Roi Arthur.
Un petit mot sur Purcell que j'ai découvert il y a maintenant quelques années avec Dido. Ce roi Arthur m'a de suite conquis.
Alors reprenons dans l'ordre chronologique.
Purcell. Si vous vous fatiguez des constructions musicales trop chargées. Si vous avez besoin de fraîcheur, de clarté.

Purcell. Henry Purcell.
Ce n'est pas dépouillé ni austère, c'est que c'est juste suffisant: Sa musique repose les oreilles comme un plein bol d'air frais printanier pris à l'aube d'une journée qui s'annonce dorée.
Sa musique est d'une légèreté que l'on ne penserait pas conciliable avec la richesse des harmonies.
Re Bonheur

Et donc ces 30 petites secondes sont tombées dans les oreilles de Nyrman qui en fera un air - davantage orchestré certes,  mais la sève initiale est toujours là -  pour illustrer ce film de Greenaway.

Et de cette bonne humeur les PSB décident de la déplacer sur la piste de danse pour un hymne à se faire encore davantage plaisir. Ce n'est pas la première fois qu'ils jouent à tripatouiller un titre pour en faire un Sacré-Coeur musicale, une belle pièce montée sucre et chantilly...

Vulgaire? Je ne sais pas. Je retrouve ce besoin d'incendie que j'apprécie aussi chez Fredie Mercury quand il prend le risque du grotesque, prise de risque payante à mes oreilles. Il fallait juste oser.

Et on dit quoi? On dit merci M. Purcell.

Et comme je suis un bon gars, je vous ai rippé ce film de Greenaway. Je ne l'ai pas encore revu. Je me le réserve.
Je me souviens juste que c'était génial et confus.

Mais avant tout, le trio enfin réuni:

001. Henry Purcell - King Arthur - Act 3- Prelude.mp3
http://www56.zippyshare.com/v/6672410/file.html
002. Michael Nyrman - The Draughtsman's Contract - Chasing Sheep Is Best Left To Shepherds.mp3
http://www56.zippyshare.com/v/60482496/file.html
003. Pet Shrop Boys - Electric - Lorve Is A Bourgerois Construct.mp3
http://www56.zippyshare.com/v/23252164/file.html












Et chose promise

En VO stfr 1.5 giga


















5 commentaires:

  1. Jamais réussi à rentrer dans l'ambiance des Pet Shop Boys, par contre, le reste me rappelle l'Angleterre comme je l'aime tant. Bonnes vacances (veinard, je reprends déjà demain).

    RépondreSupprimer
  2. Puis-je substituer Britten à Purcell et Anthony Phillips à Nyman ? A part ça, parfait ! ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, les Pet Shop Boys échappe au jeu des substitutions!!

      Supprimer
  3. Bon, déjà, de retour, c'est une bonne news.
    M Nyman j'ai découvert car un réalisateur de court m'avait demandé un truc dans le genre MN.
    Je connaissais pas, mais un contrat est un contrat alors je me suis fait les films où il a composé et bien sur j'ai adoré.
    Depuis, il est en haut des favoris dans la section BO...
    Et ce mélange sax bar, clavecin, cordes, basson, bref, audacieux, tout ça en mode baroque sur répétitif à la reich/glass...
    Du lourd.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ..et toute cette construction sur une fondation de 30 secondes. C'est ce qui m'a le plus bluffé.

      Supprimer