dimanche 17 mai 2015

Pierre Akendengue (Mon coeur déborde de coups de coeur car mon coeur me manque 3/5)


Pierre.
Il a failli me coûter les coups de coeur. Je l'aime cet artiste. Le jour où j'ai découvert "Nandipo", j'ai fondu. L'émotion a été plus forte que pour un Salif Keïta qui avait pourtant su me conquérir.

Mais Salif intimide.
Pierre est un ami.





Il arrive comme un doux troubadour nous chanter ses chansons. Entouré de femmes qui lui font le dialogue.
Et puis, cette semaine,  il y a eu cette soirée toute tranquille. Je me décide à me l'écouter pendant mon repas, la musique remplaçant le petit écran, qui grandit au fil des années mais qui reste un "petit" écran.

Je pense à "Nandipo" et je me retrouve face à "Vérité D'afrique".
Le premier titre m'enchante mais "Nos Langues De Bois", lui, interrompt toutes mes pensées. Il n'y plus que mon Pierrot et ses choeurs et ses "arrête, arrête, arrête ..."

001 Pierre Akendengue - Vérité D'afrique - Ntyozo Biada





002 Pierre Akendengue - Vérité D'afrique - Nos Langues De Bois




Le repas peut refroidir, il n'a pas la priorité. Pierre chante, et Pierre je l'écoute. C'est rare cette impression en musique, cette impression de troupe de chant et de théâtre. je les imagine passer leur chemin, que l'on peut croiser. Et un peu comme dans un autre temps, on ferait bien son baluchon, pour les suivre.

Je retrouve quelques pépites que je connaissais déjà, de nouvelles versions mais toujours cette magie du conteur grave et léger

Où allez vous? Zut, je ne les vois déjà plus... Au revoir... La prochaine fois peut-être?

001 Pierre Akendengue - Vérité D'afrique - Afrika Obota





002 Pierre Akendengue - Vérité D'afrique - Considerable



2 commentaires:

  1. On sent une douceur infini chez cet homme...

    RépondreSupprimer
  2. Comme tu as raison, me voici parti dans une crise de boulimie où je vais partir à la recherche des ses albums en médiathèque. Son "Nandipo" date des années 70 et est d'un moderne et d'une poésie - rare chez moi comme sensation - qui touche au grandiose

    RépondreSupprimer