jeudi 31 décembre 2015

Exceptionnons les règles et réglons les exceptions à la règle #13


Elle dit quoi la règle d'écoute numéro 13? Hein? Hein?
Allez, on fait un effort, c'est peut-être la fin de l'année mais pas la fin d'un millénaire, du pipi de chat une fin d'année, pas se raconter des salades ...  donc on cherche.
Pfffff, bon je répète alors.

Règle #13: Si tu prends du plaisir dès la première écoute d'un disque, ce plaisir ne durera pas.

1997? 1998? 1999? (ou a peu près) je découvre les médiathèques et les possibilités offertes. Je tombe sur un article des Inrock, non, je tombe sur la couv et je crois que c'est la pochette qu est la haut. En tout cas une photo de même facture.

Avouez qu'il y a là quelque chose. Avant même de lire la critique je ressens quelque chose, quelque chose qui va me raccrocher (définitivement?) à la POP Britannique contemporaine.
La critique? Dithyrambique (Voilà un mot pour toujours rattaché à une charade bien craspec)



Voyez donc. La prétention de l'ensemble. Avec l'ITALIE en défi classieux. Divine Comedy!! Casanova!! Venise!!





Rien que ça. J'ai le CD en main et je mets le premier titre.

001 The Divine Comedy - Casanova - Something For The Weekend



Ou mieux




Je suis gagné, frissonné.
Ces rires de jeunes filles et notre artiste approchant, "salut les filles".... Sexy en diable ensuite, c'est paillettes, la classe d'un Brian Ferry enfin décomplexé.
Tout ce qui fait que la POP n'est pas du ROCK ni de la VARIÉTÉ.
C'est jubilatoire... Vous sortez d'un titre comme ça et vous sautez dans votre plus beau froc, endossez votre chemise de nuit chaude. Vous attendez le coucher de soleil et vous partez en chasse.

Je suis tellement fasciné que je ne me prépare pas suffisamment à la suite qui devait m’achever.


Ainsi le dandy a dans sa besace l'hommage talentueux. Voici sans trahir l'esprit de l'album la référence, la révérence au grand BURT. Les cuivres, la petite touche de cuivre, rendons à César.


001 The Divine Comedy - Casanova - Becoming More Like Alfie




002 Black,Cilla - The Look Of Love- The Burt Bacharach Collection, CD 2 - Alfie



Et tout ça à la première écoute.

Je suis aux anges. Je suis en lévitation! Je suis absent de ce monde, je suis ailleurs. Alors que ce crooner pop continue ses chansons arrogantes. Ce n'est plus Brian, c'est Bowie ou Scott ... décomplexé encore.

001 The Divine Comedy - Casanova - In & Out Of Paris & London




Et ce titre? Véritable kaléidoscope où l'on croise Barry White au milieu, des aigus Soul music, des cris, des clins d'yeux au classique..

001 The Divine Comedy - Casanova - Charge









Quand on a la classe, c'est dans tous les domaines. Cette superbe ritournelle sert de générique à une série délirante "Father Ted" et démontre que le Neil Hannon - puisque tel est son nom - est au sommet et qu'il ne le quittera pas de sitôt.

001 The Divine Comedy - Casanova - Songs Of Love



Father TED, je ne résiste pas à placer ce petit extrait, si vous passez par là, jeter un oeil, oubliez les rires et sachez que j'ai quelque part les épisodes. Rien vue d'aussi délirant depuis les Monty, dans un autre esprit.. Fouillez le NET vous ne perdre pas votre temps....





Bon, Casanova...

Que vous dire, au diable la règle #13. 
Chaque titre est une perle, c'est tous vous les mettre que j'aurai envie, mais bon. Il y a la drop pour les abonnés.
Les autres trouveront tout ce qu'il faut sur le net.

Je vais m'attarder sur trois titres ...
Celui ci me hante. Un titre rare, il quitte pour un temps la légèreté optant pour une touche dramatique. Les timbres de voix sont mises à l'épreuve, l'orgue gothique et le cri libérateur final est le bouquet de ce noir feu d'artifice. Chef d'oeuvre!!



001 The Divine Comedy - Casanova - Through A Long & Sleepless Night




Mais l'ami sait revenir, nous ramener doucement dans notre salon. Et nous avons le choix entre ce kitchissime thème

002 The Divine Comedy - Casanova - Theme From Casanova




... Ou bien quitter cet album. Avec cette chanson définitive. Comme pour dire qu'un jour vous écouterez cet album pour la dernière fois, comme vivre son dernier printemps, entrer dans son dernier hiver...

En attendant, l'album, je me le repasse depuis presque vingt ans, régulièrement. Et je ne suis pas encore capable de formuler la règle qui explique...



003 The Divine Comedy - Casanova - The Dogs & The Horses


BON un bonus pour retrouver la banane. Une version française chantée avec Valérie Lemercier

001 The Divine Comedy - Casanova - Comme Beaucoup De Messieurs









2 commentaires:

  1. Ouiiiiii!!!!!
    Découvert lors de son 1er album, grand talent pop que j'ai un peu laissé passer après cet album, il commençait à devenir trop connu...mais j'y suis revenu parce que finalement dans son genre, c'est le meilleur...et cet album le prouve, parfait de bout en bout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. .. et j'ai droppé une version japonaise que j'ignorais, la médiathèque n'a pas els derniers titres, dont le Valérie. Dans son genre, oui, le meilleur. Même si il semble qu'il explore d'autres horizons. Dans le dico ils parlent d'un opéra? Et un PUGWASH au quel il a participé sans oublier ses chansons sur le cricket & co... à suivre, impératif (Gràace à Assayas je me découvre "Our Mutual Friend")

      Supprimer