dimanche 16 octobre 2016

Rétro c'est Trop? (M*rd* c'est pas de moi) ... 70's Soul & Sunshine Pop ...



Rappel: avec une adresse email de votre choix (manquerait plus que ça) je vous drope les albums chroniqués ici. Fin du rappel




001. Charles & Eddie - Duophonic -  Would I Lie To You.mp3


002. The Explorers Club - Together -  California's Callin' Ya
La Rétrocolie ou la Mélanmania.
Bon ok, c'est peut-être pas très bon pour s'ancrer dans le présent.
Belle palissade, n'est il pas?
Il y en a un qui raconte bien ce phénomène, toujours bon de rappeler ce livre qui rend lucide.
Donc vous le lisez puis vous reprenez la suite de ce papier.





C'est fait? Super, voilà, et une fois qu'on est bien lucide ...
... on peut sa vautrer en toute connaissance dans la nostalgie.

Mais c'est bon, si bon.


Nostal01 ==>


DÉDICACE 1: à Yves Stillage" (aka 40+) si il passe par là il se souviendra peut-être du "Freedom Wind"


Du cliché californien avec de superbes minettes qui matent Matt (on pense à Lucide sur du Skaï with Damon)




Bon, alors quelles musiques? Les Beach Boys, c'est qu'à force on connait trop bien. On craint l'usure.
Les High Llamas? Trop distant et trop anglais pour évoquer les plages qui font rêver.
Il y a bien les Wondermints ou les Pearlfishers  plus proche de....

Badaaaaaam

Soudain les "The Explorer Club" (Les doubles cotes pour éviter le terrible LES THE)

001. The Explorers Club - Together -  Be Around
002. The Explorers Club - Together -  Gold Winds
003. The Explorers Club - Together -  Perfect Day


Allez faut reconnaître de bons, et même très bons copistes. En peinture cela donnerait la Joconde, son sourire mais derrière une montagne ou une tour Eiffel à peine commencée, pour un léger anachronisme. Là où Sean O'Hagan ajouterait un strabisme du plus joli effet, mais bon.

Haaaa ce prélassage dans des harmonies reconnaissables à des milliers de kilomètre de plage ensoleillée. Un cocktail de surfer à la main et courir au ralenti avec à son bras une véritable beauté qui se chargerait de porter la planche (Birkin? Quoi, Birkin)...

Oui, le truc, c'est ça, les harmonies. Elles vous font fondre ou bien elles énervent.
Allez voir le clip de "California's Callin' Ya" et vous comprendrez tout.

Sur un mode polémique: Valait il mieux un talent d'une telle richesse et d'une telle palette que les héritiers seraient difficiles à reconnaître? (Un groupe qui commence par un B et qui fini en 1970) ou bien l'ingrédient majeur qui change tout plus quelques finesses sur la partition, des décalages chromatiques que je n'ai pas bien compris et devenir le groupe pop des années 70 que je les préfère?
Hein?

Allez un dernier tour avec le copain



001. The Explorers Club - Together -  My Friend
002. The Explorers Club - Together -  Don't Waste Her Time


Ça suffit comme ça, car quand on cocktail sans faire de sport ... on passe à autre chose, on garde l'idée de la boisson, des filles mais on laisse de côté le sport

Stalgiq02 ==>


DÉDICACE 2: à Hugo et sa chronique qui change tout, du moins ce papier a pris un autre tournanture.
Cliquette ici pour comprendre

Le disque de mon Week-end. Aujourd'hui avec l'opulence le disque du Week-end,  écouté au moins une quarantaine de fois, équivaut à une époque où un album  repassait sur la platine, au moins Pffff



Dans les années 90, si je place côté blanc le Michael, quand tu fais de la musique noire, joué par des noires, pour des noires même si. C'est RAP, c'est Hip Hop. C'est pas du crémeux, c'est pas du smooth...


Je me souviens que dans les années 80 on aimait bien les musiques qui collaient avec le luxe, l'oisiveté teintée de réussite, traduisez Limousines, Hôtel de luxe, Call-Girl etc... images traduites jusqu'à la nausée...
Et la musique? La meilleure fallait aller la chercher dans les années 70: Marvin Gaye, Curtis Mayfield, Al Green et j'en oublie (non c'est pour remplacer "Etc.." )

Alors?
Alors en plein 90's s'inspirer des 70's pouvait passer pour anachronique. Sur le site de "http://funk-o-logy.com/" il est dit qu'ils ont eu un petit succès en Angleterre.
Avouons que la chanson "Would I Lie To You" est imparable

Mais le reste?

001. Charles & Eddie - Duophonic -  Unconditional
002. Charles & Eddie - Duophonic -  Love Is A Beautiful Thing
003. Charles & Eddie - Duophonic -  December 2
.

Haaaa ouai.... Ça coule...



... c'est cool (fastoche, je sais) et ça se trompe d'époque. (je parle pas de la photo clairement dans la lignée des albums de Ohio Players Imagerie pour penser Funk Torride, pas slow langoureux... Je pense que le miel s'adapte à tout)

Un disque comme ça, il a sa place soit dans les années 70... soit aujourd'hui, grande époque de Soul Revival. Ils auraient cartonnés
Probablement qu'à Charles et même Eddie j'aurais proposé un autre nom de duo.

Les Charladit ou bien les BackSmoothSoul, un truc dans le genre, et puis d'abord c'est pas mon métier.

Allez, si je pouvais me rêver Noir et musicien (et riche et en bonne santé en évitant quelques états censeurs... allusion,à Etat Soeur)



000. Charles & Eddie - Duophonic -  Shine
001. Charles & Eddie - Duophonic -  Be A Little Easy On Me



Pas facile d'échapper à la gentil (!!??) imagerie machiste, mais on parle de cliché, de rétro et de fantasme. Et les sources ne me semblent pas avoir beaucoup évolué depuis que l'on évoque la Neo Soul R&B.

Mais je peux imaginer d'autres moments privilégiés pour apprécier cette langueur soyeuse et très arrangée.
Arrangé??!!






Et on se quitte après ces voyages dans le RétroFuturaPassé un bon moment.
Et c'est bien l'essentiel en musique




001. Fantastic Four - Got To Have Your Love -  I Got To Have Your Love



6 commentaires:

  1. Ah oh Charles & Edie je m'en souviens, enfin uniquement "Would I lie to you ", on n'entendait que ça à la radio. ..mais je ne savais pas qu'ils avaient sorti un album. ..
    Alors merci pour le souvenir. ..l'autre groupe sera une découverte. ..;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Où je l'ai entendue la première fois, je ne sais, mais je l'ai probablement beaucoup entendu tellement elle était ancré en mémoire. J'ai même pensé que EURYTHMICS l'avait reprise en la changeant tellement qu'ils n'en ont gardé que le titre pour faire un truc à la Phil Collins en plus ..... Rock?

      Supprimer
  2. La fille au miel elle doit être beaucoup collante, en fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est éclectiquement de mauvais goût Moonsieur, mais c'est de ma faute.

      Supprimer
  3. Bien joué le coup de la nostalgie !
    le dernier des Explorers Club fait partie de ma triade d'étoiles pop cuvée 2016 avec le Do Hollywood de Lemon Twigs et le retour de l'enfant prodige John Cunningham (Fell) !
    RevPop

    RépondreSupprimer