mardi 31 janvier 2017

Part1-2: Divine Comedy. Sortons en. Catharsisons et desobsédisons... S'agit de passer à autre chose

06. Napoleon Complex

Catherine, Napoleone. Hannon et tout son talent dans les mélodies tarabiscotés mais légères, juste que les premières écoutes déroutent


07. The Pact

Haaaaaa C'est que j'ai crié, là,  je crois. Ici l'opposé, mélodie accrocheuse et qui tient après plusieurs écoutes.
Comme le disait Hannon, en nous demandant si nous étions contents, après tout nous avions payé ajoute-t-il.
En terminant avec un  "Mais déjà, vous en avez eu pour votre argent" Humour? Oui, mais avec "The Pact" je dis oui




08. To The Rescue

Et le festival continue. Ce dernier album est une tuerie. Le remplacement d'une partie de l'orchestration par un accordéon (pas vue si il était à bretelles ... le piano) Et toujours ces finales que l'on souhaiterait entendre s'éterniser...


09. The Certainty Of Chance

Bien, finalement ce "Fin de Siecle", une fois accepté le poids du millénaire qui a pesé sur les compositions... je fini par l'aimer.


10. The Complete Banker

Je suis passé à côté de "Bang Goes The Knighthood" aussi. On ne vas pas épiloguer sur le manque de temps pour tout écouter, hein?
Donc, me voici convaincu que j'ai encore devant moi de l'exploration du divin... Et si je doutais... (en fait non, c'est juste une formule)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire