jeudi 13 août 2015

Daniel Darc ... En remontant le temps et les bornes d'écoute de Magic



Il y a des artistes que l'on aime, d'autres que l'on vénère, certains que l'on respecte... Daniel Darc, c'est différent.
Daniel Darc n'a pas été suffisamment aimé. En tout cas je sens, je sais que je ne l'ai pas assez aimé.
J'aurai souhaité davantage.
Toujours partagé par sa couleur pop des Taxi Girl, un peu retrouvé dans ses disques solo. Des mélodies davantage proches de Daho ou Jacno mais des textes personnels, émouvants, douloureux même.

Vivant et torturé il devait s'approcher et même atteindre les amours que vous portez à Bashung, à Gainsbourg.

Mais sa musique n'a pas été forte pour le maintenir parmi nous.

Dommage. Tellement dommage.
Entendez ses écrits. Aimons le un peu. Quand même.

001 Daniel Darc - Amours Suprêmes - La Seule Fille Sur Terre

002 Daniel Darc - Amours Suprêmes - J'irai Au Paradis

003 Daniel Darc - Amours Suprêmes - Ça Ne Sert À Rien

004 Daniel Darc - Amours Suprêmes - Amour Suprême

Bien vu le larmoyant! Tu as des images qui remuent plutôt?
heu oui, mais ça continu





9 commentaires:

  1. bien vu bel hommage à Daniel Darc qui continue à manquer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine que chaque génération a ses héros en devenir qui ont disparu trop vite. Ceux qui ont "vu" Hendrix tomber ont du le vivre autrement que moi qui l'intègre dans l'histoire du rock. Alors que Darc, Jacno, les ayant regarder grandir musicalement, on se sent davantage ... proche?

      Supprimer
    2. oui je crois à cela, cette proximité dans la vie et le départ de celles et ceux qui nous ont marqué de cette tache indélébile, ou presque.
      comment réagirai-je aux départs d'artistes comme Hammill, Wyatt pour ne citer que des deux là ?

      Supprimer
  2. Moi, je l'ai beaucoup aimé et connu un peu personnellement, mais je n'aime pas du tout "Amours Suprêmes" ni tout ce qui a suivi: je le trouve complètement en roue libre au niveau de l'inspiration. Pour autant, sa disparition m'a bouleversée. A force d'y avoir échappé, on pensait que la mort ne viendrait plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "pas du tout" me surprend un peu, ou bien tu te lassais déjà un peu avant? Il n'y a pas de rupture fondamentale entre ses albums, je trouve. Ce que je ressentais c'est une musique pas à la hauteur des textes et de ses sentiments ET en même temps il y avait une volonté de faire de la musique et pas seulement de l'accompagnement... Jusqu'au jour où il aurait trouvé un compagnon pour l'orienter et tourner un peu le dos à cette pop - que j'aime par ailleurs - pour aller vers des "Play Blessures"... Qui saura?

      Supprimer
  3. J'ai adoré Taxi Girl et souvent la suite jusqu'à "Crève coeur". Après, même les textes me semblent écris "sur le porte bagages d'une mobylette" (comme disait un ami). On ne compte plus les fois où il répète à l'envi les mêmes "pauvres" phrases. Je sais que je suis souvent particulièrement critique avec ceux que j'ai beaucoup aimé, mais les disques de Daniel m'ont énormément déçus. Connaissant le bonhomme, je sais qu'il était paresseux et qu'il pensait (même inconsciemment) que son talent naturel suffirait. Nous avons partagé un split-single et le matin de l'enregistrement, il cherchait encore son texte. Il y a des jours où ça passe et d'autres moins. Quand quelqu'un a été très bon, j'attends qu'il le reste, c'est pourquoi il m'est arrivé de pester très fort contre des Cohen, des Reed ou des Young quand je trouve qu'ils salissent leur discographie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue avoir un trou entre Taxi Girl et "Crève Coeur". Alors donc c'est la paresse, c'est une explication. Moi qui l'imaginais trop coincé dans la bulle Pop. Là ou Bashung a su se bouger - faut quand même se souvenir de "Gaby" ou "Vertige" - mais Bashung n'était probablement pas paresseux et/ou a su s'entourer.

      Supprimer
    2. L'énorme différence entre les deux, c'est que Bashung était musicien et compositeur, ce qui n'était pas tout à fait le cas de Daniel.

      Supprimer
  4. Je fais parti des fans de dernière minute.. le « Crève cœur » donc. Je comprends ce que tu dis, ça me fait le même effet, sa place parmi les autres. Sinon impossible pour moi d’aller voir ce qu’il se passe au Taxi Girl…allergique à l’époque.

    RépondreSupprimer