dimanche 15 mai 2016

MAGIC disparait... "Ma" revue Pop Moderne à moi... Je me souviens Octobre 2004


001. The Killers - Hot Fuss -  Somebody Told Me
002. The Killers - Hot Fuss -  Smile Like You Mean It



Je me souviens comme si j'étais en train de feuilleter ce numéro pour me souvenir. C'est en fait ce que je fais.

C'est un ami, ancien adepte de pop musique, tendance Baroque Chamber Pop qui me l'avait conseillée. Quoi? MAGIC RPM (Revue Pop Moderne, ça jette)

 - Ancien adepte? Oui car depuis REVPOP - c'est son pseudo - s'est réfugié pour un bon bout de temps dans la Soul (mais l'arrangée, comme le Rhum)  -

Cela tombait bien. Je découvrais déjà les médiathèques, je revenais doucement vers la musique ... hum ... populaire, l'Opéra avait rempli dix années de ma vie musicale. Je lui suis resté fidèle mais REVPOP m'a ouvert vers d'autres contrées, dont celle d'une pop que je me devais rattraper.
Et MAGIC, tout moderne était son appellation, aimait rappeler les aînés, l'héritage.



Ce que je pouvais aimer et guetter la chronique SELECTORAMA où un artiste proposait sa PLAYLIST idéal.
Cet Octobre 2004, c'était celle de Denise James, qui enfonçait mon clou avec une sélection de chansons de Burt Bacharach. Part intégrante des 4B qu'aimait raconter REVPOP:
Beatles, Beach Boys, Bacharach, Byrds, Big Star (ha oui, ça fait 5)
Les fondateurs de la POP à partir des années 60.


001. Herb Alpert - The Look Of Love Disc 3 -  This guy's in love with you
002. Dionne Warwick - The Look Of Love- The Burt Bacharach Collection, CD 2 -  Walk On By
003. Bacharach, Burt - The Look Of Love- The Burt Bacharach Collection, CD 2 -  Trains And Boats And Planes
004. Dusty springfield - The Look Of Love Disc 3 -  The look of love



Cette playlist idéale, qui reste sur cette même fibre pop nostalgique
(Dont mon Glen, c'est à cette époque..)

001. Gordon Lightfoot - Sundown -  Sundown
002. Glen Campbell - Gentle On My Mind -  Gentle On My Mind
003. Van Morrison - Moondance -  Moondance


Denise James? C'est qui au fait. 


Je ne connais pas sa carrière, je dirai juste qu'elle n'a pas eu de chance, et Lana Del Rey oui... C'est comme ça. Même sauce, même nonchalance, mêmes évocations... alors?

000. Denise James - It's Not Enough To Love -  Absolutely Sad
001. Denise James - It's Not Enough To Love -  Love Has Got Me Crying Again
003. Denise James - It's Not Enough To Love -  Sweet


Il n'y a plus qu'à chercher Lynch pour faire un clip

Et bien entendu l'album du mois, un classique de toute revue Pop...

On en reparlera de ces "récompenses". Un peu comme lire un seul livre par an, alors un Goncourt, quoi d'autre?
Donc si il y a un album à découvrir sur Octobre...
Ayant bien lu et écouté, je décidais que nous étions sur la même longueur d'onde, la ligne MAGIC et mon goût pour cette pop précieuse, un regard arrière vers des Scot Walker, moins loin vers "Deserter's Songs" de Mercury Rev ... Alors cet album, justement proche de cette ambiance de rêve de velours, un timbre vocal androgyne théâtrale...

001. Destroyer - Your Blues -  Notorious Lightning
002. Destroyer - Your Blues -  The Music Lovers
003. Destroyer - Your Blues -  New Ways Of Living
004. Destroyer - Your Blues -  Don't Become The Thing You Hated
005. Destroyer - Your Blues -  Certain Things You Ought To Know



D'autres vignettes de bonheur, avant de conclure


Bien entendu, Nick Cave, j'aimais déjà, pas besoin de MAGIC ... Mais je savais pas (on dirait du Alain Decaux) à l'époque que j'allais tomber sur le titre qui ne devait plus jamais me quitter. Que je me joue dans la tête, dans les transports en commun, en marchant ... ce genre de chanson qui m'aide à survivre.

001. Nick Cave & The Bad Seeds - Abattoir Blues -  There She Goes, My Beautiful World





Et ce disque retrouvaille, incroyable, au moment où je m'intéressais à sa collaboration avec Lee. Voici que de jeunes artistes prouvent et trouvent la recette de ce qui devait me ramener à la pop..

(oui, bon, jeunes, relatif à ma perception: Morrissey, Thurston Moore, Calexico, Bono)

001. Nancy Sinatra - Nancy Sinatra -  Burnin' Down the Spark
002. Nancy Sinatra - Nancy Sinatra -  Let Me Kiss You
003. Nancy Sinatra - Nancy Sinatra -  Baby's Coming Back to Me
004. Nancy Sinatra - Nancy Sinatra -  Two Shots of Happy, One Shot o




Pour le coup, sans l'article de MAGIC je n'aurai pas tenté cet étrange duo. Mélange et collage de tout genre, du retro futurisme, du steam punk si on considère les Stranglers des Punk

001. The Fiery Furnaces - Blueberry Boat -  Blueberry Boat



Autre découverte ... magique, une pop de rêve


De rêve, car REVPOP époque popeux avait attribué ses 5 étoiles même + une demi étoile. Une moitié d'étoile? C'est quoi dans l'univers? Je cherche encore.

En attendant finir ce mois d'automne avec cette chorale chaleureuse...

001. The Polyphonic Spree - Together We're Heavy -  Section 12 (Hold Me Now)
002. The Polyphonic Spree - Together We're Heavy -  Section 13 (Diamonds - Mild Devotion To Majesty)
003. The Polyphonic Spree - Together We're Heavy -  Section 17 (Suitcase Calling)
004. The Polyphonic Spree - Together We're Heavy -  Section 19 (When The Fool Becomes A King)




Et je me disais... MAGIC, la POP, tout ça n'est plus. Pas assez vendeur, un genre musical qui s'éloigne des projecteurs et qui emporte avec lui ...
Que vais je lire?
Surtout qu'au lieu de m'abonner je préférais prendre mon MAGIC au kiosque. Je commençais toujours trop tôt à le réclamer, histoire de papoter un peu avec ces deux anars qui le tiennent.
Parfois je repartais avec Rock&Folk, histoire de...

Et Kiosque Man me donne une autre version, bien pire. Fin pour l'instant lente du papier. Il me dit que l'age de ceux qui passent acheter est rarement sous la barre des cinquante ans.
Il pense à un effondrement du type Iceberg, il se donne encore deux ans, maximum cinq....

Du coup quand un de mes collègues m'explique que pour trouver un endroit pour acheter une revue à Pontoise... Tu n'as que la gare.

Merde quoi... 

8 commentaires:

  1. Pareil, le seul magazine que j'achetais quasi tous les mois... Une très bonne qualité des articles de numéro en numéro, des choix éditoriaux clairs et clairvoyants, et le tout avec une maquette dense mais réussie...
    Reste quoi ? les Inrocks et Rolling Stone ? Du journalisme musical prémâché prédigéré, peu d'intérêt... Rock'n'Folk ? des aigris qui ont des goûts de chiotte sur les nouveautés mais font quelques bons articles et interviews quand même (souvent signés Chelley).
    Tsugi pourrait prendre la relève si il tient le choc, mais faut aimer l'électro et ne pas avoir peur d'une maquette un peu brouillonne.

    Ou alors faut partir sur de l'anglophone mais là encore y'a rien qui m'aille autant que Magic...

    Vraiment c'est une grande perte ! Mais bon je suis content d'avoir pu leur acheter 2-3 ans de numéros, merci à eux pour toutes les belles découvertes, j'espère qu'ils retrouveront tous vite un boulot qui leur permettra d'accomplir de grandes choses et d'explorer leurs passions avec autant de bonheur qu'avec Magic.

    RépondreSupprimer
  2. Bon, je fais un peu tâche, Magic je suis passé complètement à côté, à en ignorer jusqu'à l'existence (sans doute n'y avait-il déjà plus de tabac-journaux sur la planète Mars), mais je compatis, c'est terrible ça un journal qui meurt, SON journal en plus. Plus de papier plus de disques, juste des sites internet et des fichiers mp3 (ou Flac, peu importe). Bientôt plus d'ordinateurs, juste des téléphones accrochés à nos oreilles. Tout ça me rappelle... Castlhémis, dans son "Dernier Festival" : il avait anticipé ces "petits parcmètres collés à nos oreilles ou bien à nos lunettes". Merde alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups "Le Dernier Instrument", pas "Le Dernier Festival", la chanson, bon sang c'est pas beau de vieillir. En plus, on y voit moins, faudra qu'ils impriment Rock & Folk en caractères plus gros. Mais je suis pas trop inquiet, on doit être une des rares générations à qui ils ont réussi à faire acheter de la musique, on a le temps de vieillir tranquillement, y'a encore un peu de sous à racler...

      Supprimer
    2. "Castelhemis" connais pas (non plus) et pas grand chose à se mettre sous la dent. Je découvre sur SPOTY mais je "vois" ta chanson sur YOUTUBE. Elle est de 1980, impressionnant. Pas que je partage son désenchantement, la virtualisation à tout crin qui nous isole m'attire comme une (mauvaise?) drogue. Ils (les ingénieurs géniaux) se penchent sur les autres sens; vison, touché... bientôt les grands espace seront à nous sans avoir à bouger de son petit tapis roulant multidirectionnel, juste que le casque intégral ne soit pas trop lourd... Et une pipette pour continuer à boire son coup de rouge autour d'un feu de camp en 3D.

      Supprimer
  3. Tu as tout dit. ..Je l'ai ce numéro, comme beaucoup d'autres alors a défaut de lire autre chose (si quelqu'un a une idée. ...),je n'aurai plus qu'à me replonger dans ces archives. ..
    Et là je ne serai plus du tout au courant des belles nouveautés. ..:(

    RépondreSupprimer
  4. Ça va devenir un passe temps incontournable ça Dev, piocher ds la pile Magic!.
    Comme les gamins, j'en ouvre un vieux et je liste les chroniques en me disant.. « j'ai..j'ai pas.. » .. « oh putain, je l'ai pas celui là... ».

    RépondreSupprimer
  5. Moi qui suis trop jeune pour l'avoir lu en live (et de beaucoup) je suis resté nostalgique de lester bangs... et cafardeux de tous les suiveurs pseudos trucs machins choses à pontifier à longueur de pelure (comme disait le poète) sur leur égo et la taille de leur sexe à la place de parler musique...
    du coup, je n'aime pas la musique dans les revues, ça m'a toujours semblait de la production de pseudo groupie, des mecs reçoivent des albums à la pelle, sont payés pour faire la repasse à peine délavée du cahier des charges musical normatif du moment (plus ou moins politico correct en fonction du moment) et pour balancer au pigiste béat la repompe du dossier de presse avec deux trois adjectifs sanguins.
    eh bien je fus surpris en lisant de bons articles dans magic... du coup, je lisais par à coup (histoire de ne pas m'habituer aux bonnes choses, soyons sérieux) et ça me plaisait toujours bien.
    chui triste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça va tu tapes pas trop sur MAGIC. Pour défendre quand même les journalistes (rock en particulier). Ils ont quand même un savoir faire métier, sans évoquer le talent de Lester ou de Nick Kent ou etc... c'est vrai pour la majorité. Ensuite ils ont l'obligation de se pencher sur l'actualité musicale. Pas forcément confortable. Quand tu lis le dico Assayas tu sens bien la liberté de s'enthousiasmer au delà de la promotion. Il est bien possible que la POP éditorial de MAGIC ne soit plus un enjeu économique et que la contre partie de la liberté de ton soit la taille réduite des lecteurs potentiels. R&F semble tenir sur sa réputation vu le nombre de page de pub qu'ils ont. ... Lester Bangs mérite des chroniques, dans mon ancien blog j'avais même passé "sa" compil. Son article sur le MMM est un must. à suivre?

      Supprimer