dimanche 1 mai 2016

Un petit Teaser en attendant de recevoir le DVD... Glen Campbell !!



C'est en tombant sur un album reprenant la musique d'un documentaire sur Glen Campbell.
Mais pas un simple docu.

Jugez et puis on recause (pas sous titré? Oui, j'espère que le DVD le sera, mais l'esprit y est)
Bon je sors de la parenthèse pour vous raconter: l'artiste repart depuis quelques années (Carrière démarrée dans les années 60, quand même) PAF, non le chien mais ALZheimer. La peur d'oublier, de s'oublier, d'oublier qui on est. L'artiste.

Alors, une tournée d'adieu, une tournée pour lutter et rester ce que l'on est...


Mais c'est qui donc ce chanteur? La grosse vedette de l'autre côté du mur d'eau et là? Pas grand chose.



C'est que la Country déjà, en Europe... À moins de montrer un visage paumé ou rebelle, alors on veut bien s’intéresser. La loose ou rien. Hé, les Ricanoss, on vous laisse vos winner.
Un Cow-Boy de studio, violon et compagnie, non merci.
Chanteur de charme, de spleen, de mélancolie... En country il y règne des géants du genre à se pencher sur votre état d'âme.

Moi, ça me touche... tout ça me touche. Comme la fin d'Elvis.

Attention, ce mec a travaillé avec le précurseur d'iNterNet (voilà que j'écris comme la bande à Ranx) oui, oui,
JIMMY WEBB
Bon juste le nom, mais quand même
JIMMY WEBB

Le mec qui a écrit des chansons qui... mais cela sera pour une autre chronique qu'il mérite.

Mais il aquedonc écrit pour Glen cette chanson qui me laisse toujours sur le cul, elle me tue, elle absorbe sans que j'y puisse grand chose, mais je le cherche, tout chagrin. En fait une chanson en hommage aux regrets...

001. Glen Campbell - Reunion- The Songs Of Jimmy Webb -  By The Time I Get To Phoenix



Les enfants, je me meurs, je m’effondre et je me redresse pour continuer. Ces putains de violon, ce spleen...

Et puis un jour j'ai entendu cette chanson ... si un jour je dois apprendre la guitare c'est ça que je veux jouer.

001. Glen Campbell - The Capitol Years 65-77 Cd 1 -  If This Is Love




.. Et puis quoi, un mec qui a partagé son chant avec Bobby, à votre avis?

001. Bobbie Gentry and Glen Campbell - Bobbie Gentry and Glen Campbell -  Little Green Apples
002. Bobbie Gentry and Glen Campbell - Bobbie Gentry and Glen Campbell -  Mornin' Glory
003. Bobbie Gentry and Glen Campbell - Bobbie Gentry and Glen Campbell -  My Elusive Dreams


Oui, ça cracouille sur mes versions, l'idée c'est de vous permettre de trouver la rime qui ne les casse pas, facile (mais en déplaçant la virgule... laissez tomber)

Je continue


Le Webb, quand il écrit une chanson, il ose.
Il ose raconter cette histoire d'ouvrier, qui parle de son boulot, qui pense aux congés, qui pense à celle qu'il aime.
Vous imaginez? Une chanson sur un mec de l'EDF parti réparer des lignes en plein hiver?
Webb écrit Glen chante et l'on entend le coeur battre.

... Still on the Line... Guitare!! Violons!!

001. Glen Campbell - The Capitol Years 1965-77 Cd1 -  Wichita Lineman




Une autre de Webb & Glen, Galveston, histoire de soldat, histoire d'un lieu.
La ville s'est appropriée cette chanson comme son thème
(à l'occasion jeter un oeil sur les maisons de Galveston)

001. Glen Campbell - The Capitol Years 1965-77 Cd1 -  Galveston




Je pourrai encore vous en aligner des chansons ou des interprétations. Moi qui aime défendre les tiquettes musicales, qui aime masqué enfourcher mon Tornado pour défendre la création des genres (Oui, la photo n'est pas nette, pas facile de reconnaître Tornado)


Ici, je suis hésitant. Country, Pop ... Je ne peux pas m'empêcher de penser à nos chanteurs à nous, avec tout le passé musical populaire qui pousse et raconte une histoire.
C'est quoi le genre de Serge Reggiani? Chanteur et raconteur?
Glen c'est ça, le patrimoine de la chanson Américaine et ses conteurs.
Glen, un grand ...
Si vous aimer les ballades qui vous baladent, Elvis, Roy, Franck, Mickey (NON! L'autre, Newbury) ... si grand orchestre tiré à quatre épingles ne vous repousse pas...
... Alors j'aligne:


001. Glen Campbell - The Capitol Years 1965-77 Cd2 -  It's Only Make Believe
002. Glen Campbell - The Capitol Years 1965-77 Cd2 -  Last Time I Saw Her
003. Glen Campbell - The Capitol Years 1965-77 Cd2 -  Adoration
004. Glen Campbell - The Capitol Years 1965-77 Cd2 -  Southern Nights
005. Glen Campbell - The Capitol Years 1965-77 Cd2 -  This Is Sarah's Song





Je fini ici, je suis content de mon papier, je serai encore plus content si au moins une de ces/ses chansons vous touchent.
Voilà, bises à tous les coeurs d'artichaut!!


000. Glen Campbell - The Capitol Years 1965-77 Cd2 -  Rhinestone Cowboy




001. Glen Campbell - Glen Campbell, I'll Be Me -  I'm Not Gonna Miss You





9 commentaires:

  1. J'aime bien la country, en revanche je ne suis ne général pas trop fan de ce genre de super production, ça sirupe, ça grandiloque, ça harmonise à tout va et finalement on perd son âme en route pour la gloire que nous sommes.
    mais, il faut reconnaître aux américains (pas uniquement mais tout de même) ce talent de parvenir à rendre "wahou" ce type de concept casse gueule... parce qu'il y a(pas toujours mais là c'est le cas) un savoir faire et de la putain de musicalité. On me donnerait le choix entre une seconde de zappa et des heures de show, que je prendrais zappa, mais comme la conne de mouche sur le miel, je me retrouve tout englué (j'aurais dû faire une comparaison avec ghostbuster ça aurait donné une tonalité geek hors de propos à... mon propos) parce qu'on est dimanche, parce qu'il fait moche... alors, j'écoute, je fait abstraction de tout ce qu'il y a autour et comme chez miles davis quand gil evans est dans les parages (enfin je ne compare pas les deux musiques mais mon étonnement à les apprécier qui semble--t-il si j'en crois les prédictions de madame irma est le même, facile madame irma c'est pas de l'avenir ça) je me prends à aimer ça...
    merci donc :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais faire ensuite un papier sur Jimmy Webb, maudit interprète mais grand compositeur.
      Bien entendu et j'ai prévenu, c'est de la chanson orchestré avant tout, gros plateau, tu es dans le convenu, dans une Amérique qui ne nous parle pas tous le temps. Mais c'est comme tout, quand tu es Sinatra, Presley, Orbison et donc Campbell... Nous sommes dans la chanson. Nous avons les notres et nos préférences, Aznavour tiens aussi... Ha oui, Zappa, faut pas que j'oublie

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup aussi. Je connaissais, mais de nom, et de temps en temps en temps, mais je n'ai rien de lui chez moi. J'écoute ça demain tranquillement. Merci ^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu verras c'est autre chose que Dol.. heu pardon.. Withney je voulais dire...

      Supprimer
    2. ^^^^

      J'ai enfin pu tout écouter, c'est vraiment très beau. Guess I'm Dumb, est d'une beauté.. merci.


      (tu m'a envoyé autre chose j'ai vu, mais je n'ai pas encore pris, j'ai des tonnes de téléchargement de retard, et des centaines de bouquins et de disques encore devant moi) ;))))

      Supprimer
    3. J'imagine bien ... J'en fais autant, moi aussi je laisse beaucoup passer, le plus marrant c'est de revenir sur un truc un an plus tard chroniqué par un internaute que je suis... Donc je ne me vexerai ps. T'inquiète. C'est pourquoi j'accompagne d'une chronique comme teasing ... Plus fort serait d'envoyer le groupe chez les gens à la place du drop, mais ma dernière chronique se consacre à des australiens... C'est pas facile, c'est loin.

      Supprimer
  3. J'ai changé la vidéo, pas vu qu'il y avait une erreur, puisque je voulais vous montrer la bande annonce du DVD que j'ai commandé

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connais Glenn Campbell qu'à travers les (magnifiques) reprises de Jimmy Webb. Donc j'attends ton sujet sur Webb avec impatience!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais devoir faire une liste de mes promesses de futurs papiers... ça se bouscule.

      Supprimer