Translate

vendredi 29 mars 2019

Scott Walker? Continue à me surprendre ... mais il faut que je vous raconte

(Envoyez une adresse courriel a lusdevantATyahooPOINTfr et je vous drop & box les albums Mais pas tous, hein!)

Mais pourquoi?
Parce que Scott Walker est mort. décédé quoi, plus joli comme terme mais pas moins triste. Dommage surtout.
L'idée d'insister sur le parcours du monsieur? Ce sont les échanges ici ou là chez Jimmy:

Cliquetons sur l'image du dessus

Mais d'abord
Sachez que je fonds quand j'entends ces titres à posture:


01. Maurizio Graf - The Complete Edition - Original Songs (Cd13) - Angel Face
02. Ennio Morricone - The Ennio Morricone Anthology- A Fistful Of Film Music Cd1 - Il Ritorno Di Ringo (The Return Of Ringo)
03. R.mellin - Télé Tubes Vol.2 (Cd 1) - Corsaires Et Flibustiers
04. Ennio Morricone - Per Qualche Dollaro In Piu - Occhio Per Occhio (feat Maurizio Graf)



Quel rapport avec Scott Walker?
L'emphase, le théâtral et bien entendu pour servir, un timbre, une voix...


(Rien que la pochette!!)
Entre la croonerie Bowienne et les orchestrations filmiques à la John Barry.

Une superbe, une arrogance, une certitude toute british, le sang que fait couler Ennio Morricone dans ses mélodies est remplacé ici par un liquide qui promet l'immortalité du chant et place l'auditeur à une distance respectueuse réservé au maître intimidant et adulé (ha ha j'ose pas me relire)

1967. C'est putain beau

01. Scott Walker - Scott - Montague Terrace (In Blue)
02. Scott Walker - Scott - Always Coming Back To You
03. Scott Walker - Scott - Such A Small Love



Et en 69 ça continue, en fait cette une période qui s'achève.
L'ami qui me l'a fait découvrir, je m'en souviens, me disait qu'ensuite cela n'avait plus trop d'intérêt...

Ha ha ha ha ha...... Pas du tout, ceci dit ce numéro 4 (oui, il y a bien 2 & 3, mais bon, faut que j'avance moi) est une perle de préciosité, encore.

Extrait du dico d'Assayas

La voix de Scott Walker y résonne comme celle d'un rêveur arpentant les corridors vides d'un palais imaginaire, et, les yeux fermés, on croit entendre, avec quelques années d'avance, David Bowie et sa diction froidement théâtrale
01. Scott Walker - Scott 4 - The Seventh Seal
02. Scott Walker - Scott 4 - Boy Child
03. Scott Walker - Scott 4 - The Old Man's Back Again (Dedicated To The Neo-Stalinist Regime)
04. Scott Walker - Scott 4 - Duchess



Si je le revoyais mon ami...

Tu ne m'avais pas dit qu'il s'était pris aussi pour un crooner, un vrai. Avec encore ces arrangements d'un autre temps, d'un autre moment.

01. Scott Walker - Sings Songs From His Tv Series  (Vinyl) - The Impossible Dream
02. Scott Walker - Sings Songs From His Tv Series  (Vinyl) - The Look Of Love
03. Scott Walker - Sings Songs From His Tv Series  (Vinyl) - Country Girl



Cette fois ci, nous basculons dans ce qui va devenir la liberté d'écriture. Le Dico Assayas pense à VDGG, je pencherai davantage sur les albums solos de Peter Hamill.
Rien ne nous y préparait. Pas même mon ami qui soit ne connaissait pas soit ... faudrait que je lui demande.

Donc c'est un passage. Abordable, le GR20 avant la grande escalade

01. The Walker Brothers - Nite Flights - The Electrician
02. The Walker Brothers - Nite Flights - Fat Mama Kick
03. The Walker Brothers - Nite Flights - Shutout



Ensuite, ensuite.... Je parlais d'escalade.
J'aime l'image qui s'oppose à l'envolé.
Il y a de la grimpe, de l'obstacle, du dénivelé, du saillant, du coupant...
Mais cette fatigue apporte la récompense de ceux qui ont compris que le sommet est moins important que le parcours.

À partir de l'album TILT Scott Walker s'échappe.

01. Scott Walker - Bish Bosch - The Day The 'conducator' Died (An Xmas Song)



Bon dans tout ça je ne perds pas de vue ce pourquoi je vous ai entraîné la dedans

01. Luis Bacalov - Django - Django (Vocals By Roberto Fia)



5 commentaires:

  1. J'ai pas réussi a trouver un truc a la hauteur à écrire sur le blog encore mais je lui rendrai hommage un de ces jours c'est sûr. Un très très grand de la musique, son décès me touche.
    Bel article en tous cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En relisant la chronique sur le doc Assayas, je reste surpris des artistes qui le citent comme influence. Toi qui est le roi des connexions??!!

      Supprimer
    2. Il était dans la compile Late Night Tales de Air, et je pense que lui et Hazlewood d'un côté, Morricone et De Roubaix de l'autre (avec la sunshine et baroque pop de Sagittarius, Millenium, Left Banke, Four Seasons...) ont inventé une pop orchestrale qui a fait pas mal d'émules (Bowie mais plus récemment Air, Tellier, et plein de groupes pop comme le SuperHomard dont j'ai parlé récemment).
      Ça c'est pour la seconde partie de carrière, en solo après les Brothers.
      Et pour la 3e partie de carrière plus dur à dire, musicalement il a sûrement eu des petits mais c'est plutôt dans l'esprit de "je peux me réinventer a n'importe quel moment de ma discographie avec une vraie exigence de radicalité" qui a influencé pas mal de monde je pense

      Supprimer
  2. Bravo, j'adore le parallèle Morricone/Scott.
    Entre gros tarés de la création pure, c'est de mise.
    Bon sang, Morricone est encore vivant. Un des derniers...
    Je me pose la question aussi : je pense que Walker devait aussi être populaire (ou estimé tout du moins) en Italie, car là-bas, il existe une très grosse tradition rock prog et belles voix non ? A creuser peut-être...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne question je ne sais même pas comment on pourrait savoir? Je peux imaginer qu'il y soit inconnu juste pas manque de diffusion. Ou bien moins apprécié car malgré tout il a une certaine distance avec l'émotion qui peut déplaire au pays où ne doit surtout pas être contenue? Ou...

      Supprimer