dimanche 15 juin 2014

De l’étanchéité des émotions


Cette profonde pensée m'est venue lors de mon commentaire sur la fêlure entendue dans les meilleures suites des Beach Boys.

Découvrir la personnalité et le parcours de Brian Wilson et sa famille change la perception de sa carrière.

Mais la musique elle ? La musique reste la même. Rien à voir, rien à foutre. La démarche qui consiste à se documenter n'a rien de répréhensible, elle sert a comprendre et à découvrir d'autres pistes d 'écoute, à se cultiver, même si l'on parle ici de SubCulture (Plus joli en Anglais, n'est il pas?).

Pendant ce temps là, les mélodies vivent leurs vies. « Longtemps, longtemps après que les poètes... »

NO, NON, NEIN, VOLBATOVITCH !!

Si on cherche bien il y a des passerelles invisibles mais bien présentes qui perturbent les neurones destinées aux émotions d'écoute musicale.

Déjà l'effet MADELEINE, bien entendu mais ce fil est bien trop personnel pour toucher l'oeuvre. Impact trop faible. Il faut quelque chose de fort qui se perpétue, qui se colle et qui s'impose.

Exemple. Rien ne vaut un bon exemple qui vaut toute les … Vous savez.

La rencontre de David Lynch et de Bobby Vinton. Une fois que vous avez vu BLUE VELVET, vous ne pourrez plus entendre la chanson comme une bluette mièvre et adolescente.

Un ingrédient poison à corrompu le climat, la musique devient davantage menaçante et ainsi même le pauvre Vinton quand il entonne « Mr. Lonely » vous n'entendez plus un pauvre type qui pleure sa solitude, mais un détraqué qui hurle et se prépare à quitter sa tanière pour vaincre son isolement en cherchant une nouvelle victime (Si, si, en forçant un peu le trait)

Quand on prend conscience des troubles qui envahissent l'esprit de Brian Wilson, l'homme qui entend des musiques qu'il juge célestes, qui reste enfermé dans sa villa, les pieds dans le bac à sable qu'il a fait emménager dans le salon, le piano par dessus... L'homme qui demande à Caroline ce qu'elle a fait à ses cheveux, l'homme qui évoque la lumière d'un soleil avant l'assassinat de JFK … La musique n'est plus la même.

Bobby Vinton - Blue Velvet

Bobby Vinton - Mr. Lonely

Beach Boys - the warmth of the sun

Beach Boys - Caroline No




4 commentaires:

  1. Oui bien sûr, comme dirait Roy O: Dans Tes Rêves...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais encore? Tu as un sentiment particulier pour cette chanson? (Moi c'est pour It's Over)

      Supprimer
  2. Cela cadrait bien avec votre thème pop, Roy est en quelque sorte un pré Beatles et In Dreams est une chanson que même les Beatles n'ont pu surclasser, quoiqu' Eleanor Rigby...

    RépondreSupprimer